Soutenez Armenews !
PUBLICIS Rubrique

Journée Henri Verneuil à l’occasion du 100e anniversaire de sa naissance


Le Publicis Cinémas vous propose, pour le 100e anniversaire de la naissance du réalisateur Henri Verneuil, une sélection de 5 films emblématiques le jeudi 15 octobre :

UN SINGE EN HIVER : 10h30
Juin 1944 en Normandie, Albert Quentin, ancien quartier-maître en Chine, boit pour `voyager’ et revivre ses aventures passées. Patron d’un hôtel, il jure à sa femme Suzanne, lors d’un bombardement, de ne plus jamais boire si leur établissement est épargné.C’était sans compter avec l’arrivée de Fouque.

CENT MILLE DOLLARS AU SOLEIL : 12h40
Aux portes du désert, Castigliano dirige une entreprise de transports routiers. Hans doit conduire un chargement clandestin de cent mille dollars au cœurde l’Afrique. L’apprenant, Rocco élimine le chauffeur, vole son véhicule et part avec sa complice. Castigliano promet alors une forte récompense à Marec s’il récupère le camion. Commence une folle poursuite...

MAYRIG : 15h15
Azad Zakarian est né en Arménie, le 11 mai 1915, l’année du premier génocide du 20e siècle. Son père Hagop, sa mère Araxi et ses deux tantes Anna et Gayané débarquent à Marseille un matin de 1921. Azad a 6 ans. Apres l’exil, ils vont devoir faire face aux difficultés de l’intégration. Azad se souvient... Le récit autobiographique d’Achod Malakian, dit Henri Verneuil.

MELODIE EN SOUS-SOL : 18h20
Apeine sorti de prison, Charles, un truand à la retraite, refuse de s’acheter une bonne conduite. Ce dernier décide de monter un gros casse : le cambriolage du casino Palm Beach à Cannes. Pour mener à bien ce projet, Charles aura à ses côtés Francis, un jeune voyou sans scrupules et Louis, beau-frère de celui-ci. Chacun aura un rôle bien défini : Charles surveillera les salles du casino, Francis utilisera ses charmes pour visiter les coulisses du lieu et Louis sera le chauffeur des deux compères.

LE CASSE : 20h45
Alors que quatre truands organisent un cambriolage dans la maison d’un notable d’Athènes, ces derniers sont surpris sur le fait par Abel Zacharia, un officier de police. Mais à la surprise de tous, le policier laisse repartir les malfrats sans les arrêter, loin de se douter que le représentant de l’ordre souhaite en réalité récupérer le butin pour son propre compte.

QUI ETAIT HENRI VERNEUIL ?
Henri Verneuil est né Achod Malakian le 15 octobre 1920 à Rodosto (actuellement Tekirdag, Turquie) dans la région de Marmara. Il débarque à Marseille en 1924, à l’âge de quatre ans, avec sa famille. Ils avaient, comme près de 600 000 Arméniens, fuit le génocide déclenche en 1915.

Placé sous la protection de l’Office des réfugiés arméniens de Marseille, Achod Malakian décide de devenir ingénieur mécanicien de la Marine militaire et parvient au diplôme de l’Ecole navale des Arts et métiers d’Aix en Provence. Mais, très vite, il se tourne vers le journalisme, la critique de cinéma au Petit Marseillais. Cela l’amène dans les studios, il devient l’assistant de Robert Vernay et commence à tourner.

Il réalise sous le nom d’Henri Verneuil une série de courts-métrages, avant de signer son premier contrat pour un long métrage le 20 novembre 1950. Ce sera avec Fernandel pour La table aux crevés, adaptation d’un roman de Marcel Aymé. Fernandel devient son acteur fétiche avec des grands succès comme Le mouton à cinq pattes (1954) et surtout La Vache et le Prisonnier (1959). Henri Verneuil confie ensuite l’écriture des dialogues à Michel Audiard et tourne avec de grands acteurs français comme Jean Gabin, Jean-Paul Belmondo, Alain Delon. C’est avec Mélodie en sous-sol qu’Henri Verneuil atteint une renommée internationale. Ses films, plus de trente-cinq au total, sont d’immenses succès publics.

Henri Verneuil reçoit de nombreuses récompenses comme le Grand Prix de l’Académie du Cinéma, un Grand Prix pour l’ensemble de son œuvre décerné par l’Académie française et, en 1996, un César d’Honneur. Nommé à l’Académie des Beaux-Arts, Verneuil qualifie cet événement de « dernière page d’une modeste histoire d’intégration ». Ses deux derniers films Mayrig et 588 rue Paradis (1991) sont tirés de ses romans autobiographiques dans lesquels il rend hommage à sa mère, à qui il donne les traits de Claudia Cardinale.

Henri Verneuil est décédé le 11 janvier 2001. Il était commandeur de la Légion d’honneur et chevalier des Arts et Lettres.

Plus d’infos :
https://www.publiciscinemas.com/grands-classiques-hollywoodiens/
https://www.facebook.com/watch/?v=3339884119438855

par Claire le jeudi 8 octobre 2020
© armenews.com 2020


 


 
Thèmes abordés