Soutenez Armenews !
PARIS Rubrique

Cérémonie de recueillement devant la statue Komitas, vandalisée par un tag négationniste


Alors que la statue de Komitas avait été vandalisée dimanche 30 août par l’inscription du tag « C’est faux » sur son socle, les ambassadeurs d’Arménie en France, Hasmik Tolmadjian, de France en Arménie, Jonathan Lacôte, ainsi que les deux coprésidents du CCAF, Ara Toranian et Mourad Papazian, ont tenu ce mardi 1er septembre à 10h à rendre hommage au 1,5 million de victimes du génocide des Arméniens.

<span class="caps">PNG</span> - 1.9 Mo

<span class="caps">PNG</span> - 1.6 Mo

<span class="caps">PNG</span> - 1.8 Mo

Alors que l’État turc multiplie les gestes hostiles, notamment contre l’Arménie à travers son soutien proclamé à l’Azerbaïdjan, ses agents se livrent à des provocations intolérables jusque sur le territoire national contre la communauté arménienne de France.

<span class="caps">PNG</span> - 1.8 Mo

« La préoccupation est réelle, et est je pense partagée par l’ensemble des forces politiques françaises », a commenté Hasmik Tolmadjian, insistant sur le fait que la menace n’était pas seulement contre la communauté arménienne, car cette communauté est avant tout composée de citoyens à part entière de la France. « C’est donc une menace contre l’ordre républicain, les valeurs républicaines », pointe l’ambassadrice.

<span class="caps">PNG</span> - 1.1 Mo

Une assertion validée par son homologue de France en Arménie, Jonathan Lacôte : « S’attaquer à la mémoire, c’est s’attaquer à des individus ». Il a ainsi profité de son passage en France pour faire part de sa préoccupation et son émotion : c’est « une profanation qu’il faut évidemment condamner car il ne faut rien laisser passer dans ce domaine », ajoutant que la « négation du génocide participe du crime lui-même ».

<span class="caps">PNG</span> - 1.7 Mo

<span class="caps">PNG</span> - 1.2 Mo

<span class="caps">PNG</span> - 1.2 Mo

Les quatre représentants se sont rassemblés, ont respecté une minute de silence, avant de déposer des roses rouges au pied de la statue qui n’avait jusqu’alors jamais été l’objet de dégradation. La mairie du 8e a assuré sur son compte Twitter qu’elle allait effectué le travail de nettoyage « dans les meilleurs délais ». Une nécessite pour rendre au plus vite sa dignité à ce monument commémoratif.

Texte et photos : Claire Barbuti

par Claire le mardi 1er septembre 2020
© armenews.com 2020


 


 
Thèmes abordés