Soutenez Armenews !
ENERGIE Rubrique

Erevan va demander à Gazprom de baisser ses tarifs


Le gouvernement arménien va demander au géant russe Gazprom de réduire le tarif de son gaz naturel fourni à l’Arménie lors des prochaines négociations, a annoncé hier le ministre de l’Energie, Artur Grigorian.

L’Arménie paie actuellement 150 dollars par millier de mètres cubes pour le gaz russe importé via la Géorgie. En comparaison, le prix du gaz russe pour l’Europe se situe autour de 230 dollars par millier de mètres cubes.

La partie arménienne et Gazprom devaient revoir ce prix fin 2017. Mais en visite à Erevan en octobre 2017, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev avait déclaré que le « prix spécial » resterait inchangé jusqu’à fin 2018. Alexei Miller, président de Gazprom, accompagnait M. Medvedev lors de ce voyage.

Grigorian a déclaré que les responsables arméniens et les dirigeants de Gazprom entameront des négociations pour un nouvel accord sur le gaz en novembre. « Nous ferons tout pour obtenir une baisse du prix du gaz », a-t-il confié lors d’une conférence de presse.

Le ministre n’a pas précisé l’ampleur de la réduction de prix qu’Erevan cherchera à obtenir.

Le réseau de distribution de gaz de l’Arménie, détenu par Gazprom, a réduit ses frais pour les ménages et les entreprises en novembre 2016, plus de deux mois après la nomination de Karen Karapetian au poste de Premier ministre du pays. Karapetian a géré le réseau de 2001 à 2010 et a occupé des postes de haute direction dans les filiales de Gazprom en Russie de 2011 à 2016.

Serge Sarkissian l’a remplacé en tant que Premier ministre en avril de cette année, quelques semaines seulement avant que des manifestations de masse ne fassent tomber son gouvernement. Le leader de la manifestation, Nikol Pachinian, a pris ses fonctions de Premier ministre début mai.

Jusqu’à présent, le gouvernement russe et Gazprom n’ont donné aucune indication sur le fait qu’ils seraient prêts à vendre du gaz à l’Arménie à un prix plus bas. Certains analystes ont suggéré que, puisque Karapetian n’ait plus au pouvoir, les Russes pourraient au contraire augmenter ses tarifs.

Gazprom représente plus de 80% des importations annuelles de gaz de l’Arménie. Le pays du Caucase du Sud achète également du gaz de l’Iran voisin. Les autorités à Erevan ont insisté pendant des années sur le fait que le gaz russe était moins cher que le gaz iranien.

Grigorian a révélé qu’Erevan discute actuellement avec Téhéran de la possibilité d’une baisse du prix du gaz iranien accordée pour l’Arménie. « Je pense que, très bientôt, nous aurons le prix final proposé par la partie iranienne, ce qui nous permettra de le comparer au prix du gaz russe », a-t-il affirmé.

par Claire le jeudi 30 août 2018
© armenews.com 2021


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200




 
Thèmes abordés