OPINION Rubrique

Un co-président ne devrait pas dire cela, par Collectif


Peut-on raisonnablement renoncer à tirer le moindre enseignement politique de l’incident qui a conduit un co-président du CCAF, censé représenter les Français d’origine arménienne, à injurier le Premier ministre de la République d’Arménie et stigmatiser son peuple coupable d’avoir élu un « inculte » face au Président de la République française, dans l’enceinte même de l’Elysée ?
Assurément non, de notre point de vue.
Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.