LE MONDE Rubrique

Missak et Mélinée Manouchian entrent au Panthéon à l’issue d’une cérémonie émouvante et engagée


Le son nostalgique du duduk a traversé les rideaux de pluie, déjoué les volutes du vent et vibrait encore aux oreilles, alors qu’il s’était déjà tu. Un rêve à l’horizon, composé et joué par Rostom Khachikian, virtuose du hautbois arménien, accompagne, mercredi 21 février à la nuit tombée, la cérémonie de l’entrée au Panthéon de Missak Manouchian, de son épouse Mélinée, et, avec eux, du groupe de Francs-tireurs et partisans-Main-d’œuvre immigrée (FTP-MOI), qu’il dirigeait.









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.

Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.