EDITORIAL Rubrique

A Charlie Hebdo


Il n’y a pas de mot pour qualifier l’attentat commis contre Charlie Hebdo. En tuant Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Bernard Marys, les policiers qui les protégeaient et d’autres collaborateurs du journal, les assassins s’en sont pris à la liberté. A l’esprit de fronde et de critique. A cette petite flamme en nous qui résiste au sérieux, au convenu, aux idées toutes faites. A toutes ces choses qui sont inscrites au cœur de nos valeurs et qui constituent la substantifique moelle de la démocratie, de nos combats, quel que soit le front sur lequel ils se mènent. Et c’est sans doute pour cela que l’onde de (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.