EDITORIAL Rubrique

Du Haut-Karabagh au Nakhitchevan : l’escalade


Le 5 juin dernier, deux soldats arméniens ont été assassinés par un sniper de l’armée azerbaïdjanaise sur la frontière sud-ouest de l’Arménie avec le Nakhitchévan. L’événement est passé presque inaperçu sur la scène politico-médiatique, malgré quelques dépêches d’agences de presse, dont une de l’AFP. Cette agression contre l’Arménie, sans aucun lien avec la question du Haut Karabagh, constitue pourtant une initiative criminelle particulièrement grave. Non seulement, dans ses conséquences humaines, puisqu’elle s’est soldée par le meurtre de deux jeunes gens, Antranig Yehoyan (25 ans) et de Boris Kasparian (22 ans). (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.