EDITORIAL Rubrique

À quoi joue Vladimir Poutine ?


Le président russe est-il une force de nuisance ou de proposition pour l’Arménie ? Le 3 septembre 2013, Vladimir Poutine pesait de tout son poids pour empêcher la signature de l’accord d’association entre l’Arménie et l’Union européenne sur lequel elles avaient travaillé depuis quatre ans. Parallèlement, il lui imposait l’adhésion à l’Union eurasienne en cours de construction avec le Kazakhstan et la Biélorussie. Or, le 29 mai, Poutine signait à Astana l’accord prévu avec ces deux pays, tandis que l’Arménie s’en voyait exclue. Que s’est-il donc passé entre temps ?
Le président Kazakh, qui dès le début avait (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.