EDITORIAL Rubrique

Erdogan : un pas en avant, deux pas en arrière


Chassez le naturel, il revient au galop. Il n’aura pas fallu attendre une semaine pour qu’Erdogan, qui avait surpris son monde le 23 avril en présentant ses condoléances aux petits fils des Arméniens tués en 1915, se recale sur un positionnement plus conforme aux fondamentaux antiarméniens de l’État turc et au négationnisme qui en découle. En affirmant avec cynisme le 28 avril qu’il n’y avait jamais eu de génocide des Arméniens, « puisqu’il en restait encore », le Premier ministre turc renoue donc spectaculairement avec une logique de haine dont il avait fait mine de vouloir s’écarter, le temps d’une (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.