Soutenez Armenews !
FRANCE Rubrique

Fin des activités de l’ACAM


L’Association Culturelle Arménienne de Marne-la-Vallée (ACAM) s’est créée à l’initiative de Philippe Pilibossian, et sa première apparition publique eut lieu à la Fête des bords de Marne de Noisy-le-Grand, les 10, 11 et 12 juin 1988. Le Bulletin numéro 2 célébrait un effectif passé de 12 à 50 puis 90 membres en quelques mois.

Las ! Le Bulletin suivant devait passer en revue les actions de solidarité en faveur des sinistrés du tremblement de terre de Décembre 1988 en Arménie, et annonçait un total de plus de 43 000 Francs recueillis auprès de la municipalité, d’entreprises et particuliers, que l’ACAM pouvait adresser au CBAF et SOS-Arménie.

Trente-deux années d’activités se sont succédées, qui ont connu de très nombreuses activités conviviales, l’organisation d’expositions d’art, de mise en valeur de la culture et de la littérature arménienne et de concerts

L’année 2020 a connu – juste avant la crise sanitaire – une formidable réussite par l’Exposition Ar(t)ménie, manifestation qui s’est tenue du mardi 21 janvier au samedi 8 février 2020, coorganisée avec la Ville de Noisy-le-Grand.

La crise sanitaire a porté un coup fatal aux activités associatives interdisant pratiquement tous contacts : plus aucune activité organisée ou programmée. Impossible de regrouper les familles arméniennes, promouvoir la culture arménienne autour d’activités centrées sur la convivialité, l’amitié et la solidarité.

Par son assemblée générale du 4 décembre 2020, l’association a mis fin volontairement à son existence légale après 32 années de fonctionnement, sans que les membres n’aient décidé son prolongement. Ils considèrent que les différentes activités ont atteint leur objectif.

Dévolution des biens de l’association :

- L’AGE décide de transmettre les livres reçus en service de presse à la nouvelle école arménienne de Valence.

- L’AGE décide de transmettre les objets ayant servi aux expositions à la MCA d’Alfortville.

- Sur proposition de la présidente en exercice Annie Pilibossian, le produit net de la liquidation est dévolu à effet immédiat à deux institutions arméniennes de la région parisienne, ayant des objets similaires et avec lesquelles l’ACAM a développé des activités durant plusieurs années.

— 1° Association pour la promotion de la culture arménienne en France (APCAF) : 5000 euros

— 2° Association des dames arméniennes, amies de l’école Tebrotzassère (ADAAET) : 2000 euros

par Stéphane le lundi 11 janvier 2021
© armenews.com 2021