Soutenez Armenews !
TURQUIE Rubrique

L’écrivain et journaliste Ahmet Altan est en prison depuis 1500 jours


L’écrivain et journaliste turc Ahmet Altan est en prison depuis 1500 jours... « Mille cinq cents jours d’arbitraire d’Erdogan. Il faut lire son magnifique témoignage de prison « Je ne reverrai plus le monde » (Actes Sud) ; et surtout, le libérer », écrit sur Twitter ce matin Pierre Haski, journaliste et président de Reporters sans frontières.

En effet, il faut se pencher sur les écrits d’Ahmet Altan, et plus particulièrement le dernier d’entre eux, 19 textes écrits dans les geôles turques et paru l’année dernière. Intitulé Je ne reverrai plus le monde, il a reçu le prix André Malraux 2019.

Fils d’une figure majeure du parti communiste turc condamné à la prison à vie, Ahmet Altan écope de 20 mois de prison pour un article satirique, accusé de soutenir la création d’un Kurdistan indépendant. En 2008, c’est un article dédié aux victimes du génocide arménien qui le fait inculper, pour « insulte à la Nation turque ». Il était donc prêt, lorsque les autorités turques sont venues le chercher en ce matin de septembre 2016, comme il le décrit au début de Je ne reverrai plus le monde.

Condamné à la prison à vie, il écrit du fond de sa geôle. Des textes courts, poignants. Entre réflexion, méditation et sensation pour exprimer le quotidien du prisonnier, laissant éclore à quel point l’écriture est pour lui salvatrice. Car, « comme tous les écrivains, j’ai un pouvoir magique : je passe sans encombre les murailles ».

Claire Barbuti

<span class="caps">JPEG</span> - 152 ko

Je ne reverrai plus le monde, Ahmet Altan, traduit du turc par Julien Lapeyrede Cabanes, Actes Sud, 18,50€.

par Claire le lundi 9 novembre 2020
© armenews.com 2020


 


 
Thèmes abordés