Soutenez Armenews !
ROCK Rubrique

System of a Down partage deux titres inédits dédiés à l’Artsakh : « Nous faisons cela pour notre peuple »


Le groupe de rock est de retour avec deux morceaux originaux, Protect the Land et Genocidal Humanoidz.

Le groupe de metal, dont les membres sont tous d’origine arménienne et dont le leader Serj Tankian est très actif sur les réseaux sociaux, s’est réuni pour sensibiliser et lever des fonds en plein cœur « d’une guerre terrible et grave perpétrée contre [leurs] patries culturelles ».

Deux morceaux à découvrir ici : https://systemofadown.bandcamp.com/

Dans une longue déclaration accompagnant ces chansons, le groupe détaille le conflit qui se déroule entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie dans le Haut-Karabagh.

En septembre de cette année, la guerre a éclaté dans la région après les attaques de l’Azerbaïdjan, soutenu par la Turquie. System Of A Down affirme que les régimes d’Ilham Aliev (président de l’Azerbaïdjan) et de Recep Tayyip Erdogan (président de la Turquie) « commettent des actes de génocide en toute impunité » dans la région à un moment où la pandémie de coronavirus, les élections et les troubles civils occupent le reste du monde.

<span class="caps">JPEG</span> - 51.8 ko

« Depuis un mois, les civils, jeunes et moins jeunes, ont été réveillés jour et nuit par des images et des sons effrayants de tirs de roquettes, de bombes, de missiles, de drones et d’ attaques terroristes », peut-on lire dans le communiqué.

« Ils ont dû trouver refuge dans des abris de fortune, en essayant d’éviter les retombées des bombes à fragmentation interdites qui pleuvent sur leurs rues et leurs maisons, leurs hôpitaux et leurs lieux de culte. Leurs assaillants ont incendié leurs forêts et mis le feu à des animaux sauvages en utilisant du phosphore blanc, une autre arme interdite. »

Les fonds collectés grâce au téléchargement de ces chansons seront reversés pour aider et offrir des fournitures de base aux personnes touchées par la guerre en cours, les royalties du groupe étant quant à eux reversées à Armenia Fund, une organisation basée aux États-Unis qui soutient les personnes dans le besoin en Artsakh et en Arménie.

« Les citoyens du monde doivent exhorter d’urgence leurs gouvernements respectifs à non seulement condamner les actions de ces dictateurs véreux, mais aussi insister pour que les dirigeants du monde agissent au plus vite pour ramener la paix dans la région et reconnaissent à juste titre l’Artsakh comme la nation indépendante qu’elle est. »

À la fin du mois dernier, Serj Tankian, le leader de System of a Down, a discuté du conflit dans une interview avec The FADER, affirmant qu’il y avait « une forte probabilité de génocide contre les Arméniens si les troupes azerbaïdjanaises s’emparaient de l’Artsakh ».

Cette reformation du groupe survient après une année au cours de laquelle Serj Tankian et le batteur John Dolmayan ont partagé des opinions politiques contrastées, ce dernier faisant publiquement l’éloge de Donald Trump à plusieurs reprises.

Le mois dernier, Tankian a admis qu’il était frustrant d’être « politiquement opposé » à Dolmayan, même s’il a clarifié ses dires en ajoutant qu’ils étaient « exactement d’accord » concernant l’Arménie.

Dans une nouvelle interview avec le Rolling Stone Magazine publiée aujourd’hui, le groupe a expliqué qu’il tentait de surmonter ses différences pour s’unir pour cette cause, Dolmayan précisant qu’il était entré en contact avec le groupe début octobre.

« J’ai envoyé un texto aux trois autres gars et leur ai dit : »Indépendamment de vos sentiments les uns pour les autres et du passé, nous devons tout mettre de côté, entrer en studio et créer une chanson pour attirer l’attention sur la situation et galvaniser les forces du bien dans le monde entier« » , a-t-il expliqué.

Tankian a ajouté : « Je ne fais pas ça en tant qu’artiste pour moi-même, pour System of a Down ni pour aucun des gars du groupe ; nous faisons tous cela pour notre peuple. » Concluant par ces mots : « Ce n’est donc pas une décision créative, ce n’est pas une décision commerciale. C’est une décision d’activisme, et qui a préséance sur tout le reste, pour nous. »

par Claire le vendredi 6 novembre 2020
© armenews.com 2020


 


 
Thèmes abordés