Soutenez Armenews !
OPINION Rubrique

Séparatistes disent-ils, par Mooshegh Abrahamian


Or donc tous les médias rapportent des combats« meurtriers » (y en a-t-il d’autres ?) entre un Etat et ses « séparatistes ».
Ce légitimisme fera plaisir à tous les panturquistes qui depuis 1 siècle et demi œuvrent à l’extermination totale des Arméniens sur des terres qui sont leurs depuis la nuit des temps quand leurs voisins islamisés étaient encore des tribus nomades en Asie Centrale.
Cela répond-il à une volonté de nuire à la cause de la survie des Arméniens ?
Même pas. 80% des journalistes ne sachant pas où se trouve le Karabakh, vont sur Internet et voient sur toutes cartes une région de l’Azerbaïdjan, depuis Staline et ses découpages pervers.
D’autres, par idéologie mondialiste, pasdamalgamiste, anti-colonialiste, anti-raciste, se gardent bien de prendre parti pour les Arméniens, certains ayant même tenté (via Libé) de rendre la cause arménienne infréquentable puisque soutenue par « l’extrême droite ».
Certains, enfin, se seraient laissé convaincre par la « diplomatie du caviar », c’est-à-dire par des orgies organisées pour eux à Bakou.
Voilà pourquoi les appels à la « paix » sont dans toutes les bouches, les journaux, les déclarations, renvoyant les « belligérants » dos à dos. Ne pas nommer l’agresseur c’est prendre parti.
Or ce combat est la continuation de la prise de Constantinople en 1453 et même de la prise d’Ani en 1064, la capitale arménienne aux 1000 églises ainsi que de la bataille de Mantzikert en 1071 (près du lac de Van, haut-lieu de la civilisation ourartou et arménienne). Erdogan, dont la structure mentale et politique est bien enracinée dans l’idéologie historique turciste, nous l’a rappelé.
L’Islam et ses combattants sont persévérants et patients.
L’Occident est ignorant et indifférent, il ne cultive pas son histoire mais l’immédiateté des faits.
Ce qui l’autorise à toutes les alliances contre nature avec l’Islam sunnite, oubliant que sans le christianisme et ses princes, il aurait perdu sa liberté et son identité.
Le premier de ces « princes sans foi ni loi » ayant été François 1er qui en 1543 fait le siège de Nice alors au duc de Savoie, avec l’aide de la flotte ottomane !!
Mais voilà que par un effet boomerang, l’histoire (et donc l’Islam) revient en force là où on l’avait crue effacée à jamais.
L’avant-poste arménien de ce combat millénaire pour la civilisation chrétienne tiendra-t-il jusqu’à la prise de conscience des nations occidentales seules capables de stopper ce rouleau compresseur qui atteint désormais leurs rives ?
Toujours est-il que sans la Russie, beaucoup plus solidaire des peuples chrétiens, sans son armement moderne dont sont équipés les soldats arméniens, sans la menace potentielle qu’elle représente pour la Turquie, l’Arménie et l’Artsakh auraient été balayés depuis longtemps.
Mooshegh Abrahamian
Venasque le 28/09/2020

par Ara Toranian le mardi 20 octobre 2020
© armenews.com 2021