POLITIQUE

Pachinian nommé Premier ministre après sa victoire électorale


Erevan, 14 jan 2019 (AFP) - Le président arménien a nommé lundi le
réformateur Nikol Pachinian Premier ministre, à l’occasion de la première
session du Parlement issu des législatives anticipées convoquées par le leader
du mouvement populaire de mai pour consolider son pouvoir.
Devant le Parlement nouvellement élu de cette ex-république soviétique du
Caucase, le président arménien Armen Sarkissian a salué "le haut degré de
légitimité" de la nouvelle majorité menée par Nikol Pachinian, un ancien
journaliste de 43 ans.
Mi-décembre, la coalition dirigée par le parti « Contrat civil » de M. 
Pachinian a remporté une large victoire en rassemblant 70,43% des votes.
Selon la Constitution, il dispose désormais de quinze jours pour former un
gouvernement.
M. Pachinian était déjà devenu Premier ministre en mai après avoir mené
pendant plusieurs semaines des manifestations massives contre le gouvernement.
Mais il ne contrôlait pas le Parlement, encore largement acquis au Parti
républicain de l’ex-président Serge Sarkissian, raison pour laquelle, bloqué
dans ses réformes, il a convoqué des élections anticipées.
Il a lancé depuis son arrivée au pouvoir une croisade tous azimuts contre
la corruption - de l’armée ou des douanes jusqu’aux écoles -, prône une
« révolution économique » dans un pays où quelque 30% des habitants vivent sous
le seuil de pauvreté, selon les statistiques officielles.
Côté politique, le leader de la « révolution de velours » arménienne promet
de "sceller davantage l’alliance stratégique avec la Russie et en même temps
de renforcer la coopération avec les Etats-Unis et l’Union européenne",
équilibrant une diplomatie dominée par les bonnes relations avec Moscou.
Lors des législatives anticipées, le Parti républicain de l’ex-président
Serge Sarkissian n’a lui obtenu que 4,7% des suffrages, échouant à dépasser le
seuil de 5% nécessaire pour entrer au Parlement.
L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), avait
salué un scrutin tenu « en respect des libertés fondamentales » et jouissant
d’une « large confiance du public ».

par Ara Toranian le lundi 14 janvier 2019
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés