TURQUIE

Öcalan a rencontré son frère en prison (parlementaire)


Istanbul, 12 jan 2019 (AFP) - Le leader emprisonné du Parti des
travailleurs du Kurdistan (PKK), Abdullah Öcalan, a été autorisé à rencontrer
samedi son frère dans sa prison située dans une île proche d’Istanbul, à la
suite d’une grève de la faim sur ses conditions de détention lancée par un
parlementaire d’un parti prokurde.
Öcalan a rencontré son frère Mehmet pour la première fois depuis plus de
deux ans, a annoncé sur Twitter Pervin Buldan, co-présidente du Parti
démocratique des peuples (HDP, gauche kurde).
Le chef historique du PKK — parti interdit en tant que groupe terroriste
par la Turquie — « était en bonne santé », a-t-elle précisé.
Öcalan, 55 ans, purge une peine de prison à vie après avoir été capturé par
la Turquie en 1999.
La rencontre a été confirmée à l’AFP par le neveu du fondateur du PKK, Omer
Öcalan, un parlementaire, qui a précisé que son oncle restait en isolement
dans sa prison de l’île d’Imrali.
"En tant que famille, nous demandons qu’Öcalan soit soumis aux mêmes règles
que d’autres prisonniers(...) Il a le droit de rencontrer sa famille chaque
semaine", a plaidé le neveu.
Abdullah Öcalan avait pour la dernière fois rencontré son frère Mehmet le
11 septembre 2016.
La députée du HDP Leyla Güven, détenue depuis janvier 2018, avait entamé
une grève de la faim en prison le 8 novembre pour protester contre les
condition de détention d’Öcalan.
Le HDP avait alors affirmé que la santé du leader kurde s’était dégradée à
un point « mettant sa vie en danger ».
Plus de 150 prisonniers politiques sont en grève de la faim dans les
prisons turques pour protester contre « le maintien à l’isolement » de M. 
Öcalan, selon le HDP.
Mme Güven a été arrêtée en janvier 2018 après avoir critiqué l’offensive
turque qui était alors en cours dans l’enclave à majorité kurde d’Afrine dans
le nord de la Syrie.
Le HDP avait fait porter au gouvernement turc la responsabilité "pour
toutes les conséquences négatives découlant de la protestation de Leyla Güven
et les autres militants qui poursuivent leur grève de la faim en prison".

par Ara Toranian le dimanche 13 janvier 2019
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés