JUSTICE Rubrique

Le Premier Ministre arménien ne voit aucune répression ciblée contre la famille Sarkissian


Le Premier Ministre arménien Nikol Pachinian nie un acharnement des forces de l’ordre concernant les proches de l’ancien Président Serge Sarkissian.

Jeudi, dans des déclarations séparées, le Comité d’Enquête et le Service National de Sécurité ont annoncé que deux neveux de Sarkissian sont impliqués dans différentes accusations criminelles. En particulier, Hayk Sarkissian a été désigné comme suspect dans une affaire de tentative de meurtre et Narek Sarkissian est actuellement recherché par la police car il est soupçonné de vol et de possession illégale d’armes et de drogues.

Ces déclarations ont été faites après une perquisition de la résidence d’Alexandre Sarkissian, le père de Hayk et Narek. Une vidéo de la perquisition effectuée dans l’appartement d’Alexandre Sarkissian, a montré de grosses sommes d’argent, des montres et des objets d’art, de nombreuses pièces d’or et des bijoux trouvés dans le logement. Le SNS a déclaré que la légalité des articles sera vérifiée dans le cadre d’une enquête criminelle.

Alexandre Sarkissian aurait amassé une large fortune au cours des deux dernières décennies. Selon des informations de la presse arménienne, il aurait dépensé des millions de dollars pour acheter des biens immobiliers en Europe et aux États-Unis.

Pendant ce temps, le Comité des Impôts a lancé fin juin une enquête contre un autre frère de l’ancien Président, Levon Sarkissian, et ses deux enfants soupçonnés « d’enrichissement illégal » après la découverte de près de 7 millions de dollars leur appartenant dans une banque.

« Nous ne poursuivons pas la famille ou l’individu, nous suivons les alertes reçues par les forces de l’ordre et utilisons les informations dont elles disposent », a déclaré vendredi le Premier Ministre.

Pachinian, qui a annoncé une répression de la corruption après avoir été élu Premier Ministre le 8 mai, a exclu les résolutions « politiques » des affaires judiciaires impliquant des crimes.

Pachinian a pendant des années a parlé de la corruption généralisée du gouvernement en tant que membre de l’opposition. Il a annoncé être choqué par le « cynisme » de certains cas. Il a également nié que l’ancien Président Sarkissian ait essayé de le contacter au cours des enquêtes concernant les membres de sa famille.

par Ara Toranian le lundi 9 juillet 2018
© armenews.com 2019


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...