EDITORIAL Rubrique

Il n’existe pas de prix de vertu démocratique


Alors que 2019 démarre, le sentiment qui prévaut à propos de l’Arménie est que jamais sans doute depuis sa déclaration d’indépendance elle n’a abordé une nouvelle année avec un tel sentiment de liberté. Tant mieux, car elle n’aura pas trop de ce regain d’énergie pour faire face aux défis qui l’attendent.
Parce que si l’année 2018 s’est avérée particulièrement prolifique sur le plan politique en permettant la levée de la majeure partie des hypothèques démocratiques qui pesaient sur le pays, aucune de ses difficultés objectives ne s’est pour autant évaporée comme par magie. Notamment au niveau économique avec des (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés