CONCERT

Bel unisson entre Nicolas Fraissinet et les élèves de l’école Anatole France


Le chanteur et compositeur franco-suisse Nicolas Fraissinet est arrivé dès dimanche soir pour préparer le concert du 11 octobre en fin de journée au village de la Francophone, organisé par les élèves de l’école française et de l’école francophone 119.

<span class="caps">JPEG</span> - 295.9 ko

Au piano et avec son excellent guitariste, Fraissinet a d’abord interprété certains de ses titres, qui ont fait sa réputation, celui d’un talent qui mélange facilement les influences, depuis celles de la chanson française classique au rock en passant par des rythmes et des sons plus électriques. De suite, le public a applaudi cette belle voix et des textes plein de sens. Surtout, le chanteur a réservé deux belles surprises : une magnifique interprétation de La Bohême, et un titre interprété avec un excellent joueur de doudouk d’Arménie, un mélange époustouflant…

<span class="caps">JPEG</span> - 280 ko

En compagnie des élèves de l’école Anatole France, des classes primaires et secondaires, et ceux de l’école 119, les répétions ont débuté, avec une certaine appréhension d’ailleurs, dès lundi. Mais, de suite, la musique et l’excellente approche du chanteur ont fait le reste.

<span class="caps">JPEG</span> - 294.8 ko

Résultat : sur scène, les enfants l’ont accompagné pour deux de ses titres dans un chœur d’un très bel unisson, avec des sourires qui en disaient long sur le plaisir d’être là, sur la scène du village de la Francophonie, avec celui qui est devenu « leur » chanteur…

<span class="caps">JPEG</span> - 326.5 ko

L’école française, ses enseignants et personnel d’encadrement n’ont pas ménagé leur peine pour ce Sommet de la Francophonie : exposition photos, présence affirmée au Pavillon France, mais aussi, formation à la Web radio, une palette d’activités qui a permis aux élèves de s’associer pleinement à cet événement unique.

<span class="caps">JPEG</span> - 269.6 ko

Le concert de Fraissinet, véritable réussite, en a été le point d’orgue dans une ambiance où le « trac » des enfants a très vite cédé au plaisir d’être ainsi sur scène au cœur de l’espace dédié de la Francophonie place de l’Opéra.

<span class="caps">JPEG</span> - 276.9 ko
<span class="caps">JPEG</span> - 261.2 ko

Texte : Laurence Ritter / Photos : Max Sivaslian

par Claire le vendredi 12 octobre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés