PHOTOREPORTAGE MAX SIVASLIAN

Un concert événement, en hommage à Aznavour


Le 11 octobre au soir, sur la place de la République à Erevan, des milliers de personnes se sont réunis pour un concert en plein air, placé sous le signe de l’hommage à Charles Aznavour.

Ont notamment chanté Serge Lama (il a interprété Avoir 20 ans et Sa jeunesse, accompagné d’Erik Berchot, le pianiste du chanteur décédé à l’âge de 94 ans. L’interprète de Je suis malade a confié que Charles Aznavour était « comme un père » pour lui et qu’il avait « versé des larmes de fils lorsqu’il a disparu » ), Zaz « Charles Aznavour n’aurait pas voulu qu’on soit triste », a-t-elle dit : elle a donc chanté « Oublie Loulou ») ou encore la Béninoise Angélique Kidjo (qui a chanté Emmenez-moi).

L’Orchestre Symphonique d’Etat d’Arménie a présenté l’art des compositeurs du pays, en interprétant Le fragment de la symphonie N2 d’Aram Khachatouryan, la Danse du sabre, Mascarade, 3e partie de la symphonie d’Avet Terteryan, Danse de pêcheurs du ballet Sevan de Grigor Yeghiazaryan, entre autres. L’Orchestre symphonique a également interprété la musique de la danse Kochari, ainsi que le Dle Kaman de Djivan Gasparyan.

En marge du sommet de la francophonie à Erevan, étaient présents dans le public des personnalités politiques comme Emmanuel Macron, Justin Trudeau ou Armen Sarkissian. Nikol Pachinian a offert au chef d’Etat français une traduction arménienne de son livre Révolution.

par Claire le vendredi 12 octobre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés