PHOTOGRAPHIE

La sensibilité de Bardig qui explore les villes


Né en 1963, Bardig retranscrit une vision onirique de la ville. « Eye to eye » est une nouvelle forme de représentations des cités du monde. New-York, Paris, Amsterdam, Los Angeles ou San Francisco sont manipulées de telle sorte que l’on a l’illusion que la ville nous regarde.
Après un travail de plusieurs décennies réalisé sur le thème de l’Arménie, et du génocide arménien, Bardig explore avec la même sensibilité la ville.
C’est grâce au traitement photographique effectué sur ordinateur que la poésie de la photographie dévoile toute sa beauté pour nous envouter et nous entraîner dans un monde intérieur riche (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés