PARIS

Le discours de Pachinian face à la communauté de France


Dirigée par le Premier ministre Nikol Pachinian, une délégation gouvernementale est arrivée en France pour une visite de travail. A peine arrivé à Paris, il a été déposé une gerbe au monument de Komitas, rendant hommage aux victimes du génocide arménien.

<span class="caps">JPEG</span> - 957.5 ko

Plus tard, le Premier ministre a dîné avec les représentants de la communauté arménienne en France, notamment des députés, des hommes politiques, des personnalités, des hommes d’affaires, des artistes. Etaient notamment présents le maire de Lyon, Georges Kepenekian, le maire adjoint du 9e arrondissement de Paris Alexis Govcyian, Patrick Devedjian, les co-présidents du conseil de coordination des organisations arméniennes de France Ara Toranian et Mourad Papazian, les hommes d’affaires Daniel Kourkchyan, Serge Churuk, Vardan Srmakesh, Armen Petrosyan, Alain Mikli, le footballeur Yuri Jorkaeff, et Alain Terzian.

<span class="caps">JPEG</span> - 431.2 ko
<span class="caps">JPEG</span> - 525.5 ko
<span class="caps">JPEG</span> - 332 ko

Dans son discours, le Premier Ministre a noté que la présence d’éminents Arméniens français symbolisait les opportunités possibles aujourd’hui en République d’Arménie. « Ce qui s’est passé en Arménie est assez facile à comprendre. Les citoyens arméniens ont retrouvé confiance en eux. C’est le changement clé qui a eu lieu. Peu importe qui est le gouvernement et qui est l’opposition - les gens sont la seule source de pouvoir en République d’Arménie et il n’y a pas d’exagération.

Plus tôt aujourd’hui, j’ai accueilli et rencontré des représentants du groupe d’amitié France-Arménie. Je leur ai dit qu’un nouveau système de gouvernance est en train de s’organiser en République d’Arménie, celui de la démocratie directe. Étant donné que cette déclaration peut donner lieu à un certain malentendu, je tiens à souligner qu’en disant cela, je veux dire : les citoyens devraient participer davantage à la prise de décisions, notamment par le biais de référendums.

Je pense qu’un nouveau processus a commencé en Arménie, qui se répandra dans le monde entier. Je veux croire que le peuple arménien et l’Arménie ont assumé un rôle d’importance mondiale et je pense également que la nation arménienne a le potentiel, les antécédents et les compétences nécessaires pour avoir son mot à dire dans le développement de nouveaux systèmes dans le monde. En voyant ceux qui sont présents, je veux croire que notre État prendra sa part de leadership au lieu de déraper dans le contexte de la politique moderne. La nation arménienne a ce potentiel, et en tant que représentant du peuple qui a été le premier à adopter le christianisme en tant que religion d’État, je crois en l’idée que nous avons un potentiel beaucoup plus sérieux et plus grand.

Nous devons unir nos forces simplement parce que la Révolution de velours a eu lieu non seulement avec la participation des citoyens arméniens, mais aussi avec celle des Arméniens de diaspora.

Qu’est-ce que je veux dire par participation ? À savoir que votre position claire et positive a été le facteur le plus puissant susceptible de changer la situation politique en Arménie. Il est important pour moi d’atteindre le contenu spirituel, culturel et politique de ce qui s’est passé, ce qui, en fin de compte, devrait nous rassembler.

Je crois que le peuple arménien a assumé un nouveau rôle et que ce nouveau rôle consiste avant tout à créer une patrie libre et heureuse. Je peux garantir qu’aujourd’hui, toutes les personnes sont égales devant la loi en Arménie. Je voudrais vous remercier pour votre position et votre réception.

Beaucoup de choses restent à dire, mais je veux vous assurer que je pourrais lire dans vos yeux tout ce que vous vouliez dire, et j’espère que vous avez vu dans mes yeux ce que vous vouliez entendre.

Nous sommes les descendants du même patriarche, nous sommes les enfants de la même patrie, porteurs des mêmes rêves, nous sommes les créateurs de la même victoire et nous devons être ensemble  », a conclu le Premier ministre.

<span class="caps">JPEG</span> - 489.3 ko

Lors de l’échange d’opinions qui a suivi, le Premier ministre a répondu à de nombreuses questions soulevées par des personnalités franco-arméniennes concernant les changements en cours en Arménie : développement de la démocratie, lutte contre la corruption, amélioration de l’environnement des entreprises, ...

<span class="caps">JPEG</span> - 64.7 ko

par Claire le vendredi 14 septembre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés