CHINE

Pékin éduque les musulmans du Xinjiang et fustige l’échec de l’Europe


Les autorités chinoises ne persécutent pas les musulmans de la province du Xinjiang mais les « éduque » pour éviter la diffusion des idées extrémistes, alors que les pays européens ont échoué dans ce domaine, a déclaré jeudi un responsable chinois.

« Ce ne sont pas des mauvais traitements », a assuré Li Xiaojun, directeur de la communication au bureau des droits de l’homme du Conseil des affaires de l’Etat, l’administration gouvernementale chinoise. « La Chine met en place des centres de formation professionnelle, des centres éducatifs », a-t-il poursuivi en réponse aux accusations de l’Onu selon laquelle au moins un million d’ouïghours, ethnie musulmane du Xinjiang, seraient détenus dans des camps d’internement et de « rééducation ».

Haut-Commissaire des droits de l’homme des Nations unies, Michelle Bachelet a appelé lundi Pékin à autoriser l’envoi d’observateurs pour vérifier ces informations, provoquant la colère du gouvernement chinois. « Si vous ne considérez pas que c’est la meilleure manière, c’est peut-être une réponse nécessaire à l’extrémisme islamiste ou religieux, parce que l’Occident a échoué à le faire, à contrôler l’extrémisme islamiste », a insisté Li Xiaojun. « Regardez la Belgique, regardez Paris, regardez d’autres pays européens. Vous avez échoué. »

par Stéphane le vendredi 14 septembre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés