HUMANITAIRE

Comment l’Arménie va-t-elle aider la Syrie ?


L’Arménie s’engagera dans une mission humanitaire en Syrie en envoyant principalement des médecins et des ingénieurs, selon un haut responsable du ministère de la Défense.

A l’issue de ses entretiens avec le président russe Vladimir Poutine à Moscou le 8 septembre, le Premier ministre Nikol Pachinian a annoncé un programme humanitaire conjoint entre les deux pays pour la Syrie, sans donner de détails précis.

Dans une interview publiée par le service arménien RFE / RL (Azatutyun.am) hier, le ministre adjoint de la Défense, Gabriel Balayan, a expliqué que la mission arménienne opèrerait dans le pays du Moyen-Orient déchiré par la guerre dans le cadre d’unaccord avec le gouvernement syrien.

« Un groupe non militaire sera exclusivement subordonné au département compétent de la République d’Arménie. Nous n’excluons pas la coopération avec la Russie à certains égards, mais le groupe opèrera exclusivement sous le pavillon de la République d’Arménie », a-t-il précisé.

En ce qui concerne la teneur précise de la mission, Balayan a affirmé que des médecins et ingénieurs arméniens aideraient les civils à Alep, y compris les Arméniens vivant dans cette ville syrienne.

« A la demande du gouvernement syrien, nous enverrons des spécialistes qui essaieront de venir en aide aux civils », a confié le vice-ministre arménien de la Défense, ajoutant que les spécialistes arméniens aideraient à déminer et à détruire les mines fabriquées à Alep.

Alep comptait environ 80 000 Arméniens de souche avant le déclenchement du conflit en 2011. Des dizaines de milliers d’Arméniens syriens ont fui depuis le début des hostilités. Beaucoup d’Arméniens déplacés se sont réfugiés en Arménie.

Ces dernières années, le gouvernement arménien a envoyé plusieurs projets d’assistance humanitaire aux civils en Syrie. Les secours ont été livrés au pays déchiré par la guerre par des avions de transport russes.

En recevant l’ambassadeur de Syrie à Erevan Muhammad Haj Ibrahim la semaine dernière, le président du Parlement arménien, Ara Babloyan, a déclaré qu’Erevan était prêt à prendre part à la reconstruction de la Syrie.

La Russie, qui a aidé les forces gouvernementales syriennes à reprendre le contrôle de la majeure partie du territoire du pays, a cherché à obtenir une plus grande implication de l’Occident dans la reconstruction de la Syrie. Les États-Unis et leurs alliés, cependant, lient l’aide à la reconstruction à un processus qui comprend des élections supervisées par l’ONU et une transition politique en Syrie. Washington accuse le président syrien Bachar al-Assad de la dévastation du pays.

par Claire le mercredi 12 septembre 2018
© armenews.com 2018


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés