Soutenez Armenews !
Soutenez Armenews !
ARMENIE Rubrique

Abu Dhabi veut investir dans l’énergie solaire en Arménie


Il y a longtemps que les Emirats arabes unis (EAU), comme d’autres Etats du Golfe, ont amorcé la transition vers les énergies propres, forts de l’épais matelas de devises que leur ont assuré des décennies de production pétrolière dans des gisements de moins en moins rentables sinon à sec. Ils exportent même désormais leur expertise dans le développement durable, comme l’a montré une compagnie énergétique basée à Abu Dhabi, qui s’est engagée à financer la construction de vastes sites de panneaux solaires en Armenie qui allègera la dépendance du pays aux combustibles fossiles et au nucléaire. La “Abu Dhabi Future Energy Company”, aussi connue sous le nom de Masdar, a signé un “accord de développement commun” enc e sens avec le “Armenian National Interests Fund (ANIF)” dans la capitale des EAU ce weekend. Le president arménien Armen Sarkissian et le ministre de l’énergie des EAU, Suhail Al Mazrouei, étaient présents à la cérémonie de signature de cet accord.

Dans un communiqué commun, Masdar et ANIF ont précisé que l’accord prévoyait le lancement des projets de développement de l’énergie solaire en Arménie pour une capacité totale de 400 megawatts, soit l’équivalent de la capacité actuelle de la centrale nucléaire arménienne de Metsamor, en fin de vie mais toujours en activité avec l’aide des Russes, faute d’alternative solide, qui produit plus du tiers de l’électricité du pays. Les deux parties ont indiqué que ce projet exigeait entre 300 et 320 millions de $ d’investissements, dont la plus grosse partie devrait être assumée par Masdar. “Le premier projet prévu [en function de cet accord de développement commun] porte sur un site de panneaux solaires photovoltaïques (PV) de 200-megawatt dans l’ouest de l’Arménie”, precise le communiqué, qui ne donne pas en revanche de dates concernant la construction. Citant le directeur general de Masdar, Mohamed Jameel Al Ramahi, le communiqué souligne le fort potential de l’Arménie tant pour l’énergie solaire qu’éolienne. “L’Arménie est un pays à croissance rapide avec un environnement toujours plus ouvert et propice aux investissements”, a ajouté Al Ramahi. “Je suis heureux d’annoncer que nous avons envoyé une proposition écrite hautement compétitive au gouvernement d’Arménie qui porte sur les détails du site de 400-megawatt de PV solaires que nous présenons conjointement”, a indiqué de son côté David Papazian, le directeur d’ANIF.

D. Papazian, qui dirige une agence d’Etat chargée d’attirer les investissements étrangers en Arménie, n’a pas précisé si l’accord engageait le gouvernement à participer au financement des projets. Masdar a déjà investi au moins 8,5 milliards de $ dans des projets liés à l’énergie renouvelable dans les EAU et à l’étranger. Al Ramahi a indiqué à l’agence Reuters en début d’année que la compagnie nationale émiratie prévoyait de doubler sa capacité en énergies renouvelables dans les cinq années à venir avec des nouveaux projets en Asie et en Amérique. L’actuel gouvernement arménien, comme les précédents, se sont engagés à developper le parc encore modeste d’énergies renouvelables d’Arménie. Le premier site d’énergie solaire d’une capacité de 0,5-megawatt, a produit de l’électricité en Arménie à partir de septembre 2017. Six autres sites pont été mis en activité en novembre 2018. Des firmes privées arméniennes ont commencé de leur côté à construire des sites de production d’énergie solaire dans les mois qui ont suivi. L’un de ces sites, près de la ville de Hrazdan, a été inauguré le 13 novembre. Un site plus important, d’une capacité de 55-megawatt, devrait être construit par une compagnie espagnole dans la province de Gegharkunik, au nord-est de l’Arménie, à la fin 2020. Le projet de 50 millions de $ est financé en grande partie par un credit de la Banque mondiale alloué à l’Arménie en 2015.

par Garo Ulubeyan le mardi 3 décembre 2019
© armenews.com 2019


 


 
Thèmes abordés