EDITORIAL Rubrique

L’État turc fidèle à lui-même


Fort de la tradition d’impunité dont il bénéficie pour l’ensemble de ses crimes – à commencer par le génocide arménien – l’État turc continue visiblement à envisager la violence, quand ce n’est pas le massacre, comme un mode de règlement banal des problèmes. Les Kurdes en font une énième fois les frais depuis l’édification de cette « République » en 1923. Comme à l’accoutumée cette situation soulèvera son lot d’indignations. Mais l’enseignement de l’histoire ne laisse aucun doute dans l’esprit d’Erdogan : le crime est payant. Il l’a été contre les Arméniens, les Assyro-chaldéens, les Grecs, les Chypriotes, pourquoi ne (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.