POLITIQUE Rubrique

L’Artsakh prépare sa campagne présidentielle qui s’annonce serrée


L’Artsakh organisera au début de l’année prochaine une élection présidentielle qui devrait être la plus démocratique, la plus compétitive et la plus imprévisible de son histoire.
Le ministre des Affaires étrangères du territoire arménien, Masis Mayilian, est devenu mardi le dernier poids lourd politique local à rejoindre la course à la présidence. Dans une déclaration publiée sur Facebook, il a souligné l’existence des « conditions préalables » nécessaires au bon déroulement du vote.
Mayilian avait contesté sans succès le président en exercice du Karabagh, Bako Sahakian, lors d’une élection présidentielle tenue (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.