MIGRATION Rubrique

Athènes rejette « les menaces » d’Ankara, invite à une « langue de bon voisinage »


Thessalonique (Grèce), 8 sept 2019 (AFP) - Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a rejeté les récentes « menaces » du président turc Recep Tayyip Erdogan sur une nouvelle vague de migrants vers l’UE si Ankara n’obtient pas davantage d’aide internationale, et a invité son voisin à recourir à une « langue de bon voisinage ». Le président turc « ne peut pas menacer l’Europe et la Grèce sur la question des réfugiés pour tenter d’obtenir plus d’argent (...) L’Europe avait déjà donné six milliards d’euros » pour faire face au problème, a dit le Premier ministre grec au cours d’une conférence de presse (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.