EDITORIAL Rubrique

NAM : une interview exceptionnelle de Nikol Pachinian


Etait-ce vraiment d’un chef dont avait besoin l’Arménie, pays qui depuis 3 décennies verse dans un autoritarisme plus ou moins larvé, après avoir subi 80 ans de dictature soviétique ? Tout indique en tout cas qu’elle en a trouvé un, et de taille, en la personne de Nikol Pachinian. À cette nuance près toutefois que ce dernier n’est pas un dirigeant qui prétend la dominer, mais au contraire un meneur qui l’a mise sur le chemin de sa propre libération.

Cette impression laissée par les événements qui défraient la chronique arménienne depuis presque 500 jours, n’est pas contredite par l’interview exclusive et exceptionnelle publiée dans l’édition de septembre de Nouvelles d’Arménie Magazine. Dans ce long entretien, qui occupe 10 pages de ce numéro, le Premier ministre se montre tel qu’en lui même : visionnaire et volontariste. Le grand tour d’horizon auquel il se livre permet d’en savoir plus sur l’homme, sa pensée, ses références idéologiques. Procédant à certains approfondissements, il y développe ses positions sur de nombreux sujets, en particulier dans les domaines économique et diplomatique.

Sa compréhension des défis auxquels est confronté le pays, les méthodes mises en œuvre pour les relever dessinent en creux le secret de sa réussite. Sa clef réside dans la foi inébranlable qu’il voue à son peuple. Ses détracteurs ne manqueront pas d’y déceler des relents de populisme ou de démagogie. Le soulèvement populaire d’avril 2018 démontre au contraire qu’il s’agit d’une conviction aussi ancrée que salutaire.

Cette confiance dans les siens, chevillée au corps, a transcendé le stade de la prise du pouvoir. Elle perdure jusqu’à aujourd’hui dans son exercice. «  Nous voulons transformer l’Arménie en un paradis pour tous les talents », proclame-t-il dans nos pages. Il y croit et donne envie de partager son enthousiasme contagieux au-delà du raisonnable. Et pourquoi pas ?

Quoi qu’il en soit, cet entretien confirme les capacités de Nikol Pachinian à insuffler de l’énergie et de l’ambition collective. Des qualités essentielles pour diriger et aller de l’avant. Surtout dans les conditions difficiles d’une Arménie à laquelle il a su rendre espoir et redonner de l’assurance en même temps qu’il lui permettait de reprendre en main son destin. Sa réussite serait en tout cas celle du pays. C’est la leçon et le fil conducteur de cette belle interview réalisée par Hilda et Benjamin Kéchichian, journalistes à NAMÀ se procurer et à lire, toute affaire cessante...

Ara Toranian

par Ara Toranian le dimanche 1er septembre 2019
© armenews.com 2019