EDITORIAL Rubrique

« Ami » entends-tu ?


Les mois se suivent et ne se ressemblent pas dans la relation franco-arménienne. Après la belle séquence du 24 avril, devenue journée officielle de commémoration du génocide, les décisions des tribunaux administratifs de Cergy Pontoise et Grenoble, qui ont annulé les chartes d’amitié entre des communes françaises et leurs homologues artsakhiotes, ont fait l’effet d’une douche froide. Cette réponse aux exigences de la realpolitik est venue rappeler, pour ceux qui l’avaient oublié, le rôle et l’influence de la donne économique dans la politique étrangère française. Car il ne fait hélas aucun doute que ces « (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.