JUSTICE Rubrique

Y a t-il des motivations politiques derrière la perquisition du juge Grigorian ?


Un juge de tribunal de district à Erevan aurait suggéré vendredi que les autorités de maintien de l’ordre avaient entamé des poursuites pénales à son encontre en réaction au traitement du procès de l’ancien président Robert Kotcharian.
Le juge Davit Grigorian a ordonné de manière controversée la libération de Kotcharian de détention le 18 mai, en attendant l’issue du procès. Il a également décidé de suspendre le procès, mettant en doute la légalité des accusations de coup d’Etat retenues contre l’ex-président.
Les procureurs ont fait appel des deux décisions fortement condamnées par les alliés politiques et les (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.