LA LETTRE A Rubrique

L’influence prêtée à Olivier Pardo, avocat de l’Azerbaïdjan


Dans son édition d’aujourd’hui La lettre A explique comment selon elle Olivier Pardo, l’avocat de l’Azerbaïdjan et de Rachida Dati, a « forcé les préfets et diplomates à recadrer les maires ». Le quotidien de l’influence et des pouvoirs affirme notamment que ce serait cet avocat qui aurait inspiré la circulaire du 24 mai 2018 par laquelle Jean-Yves Le Drian et Gérard Collomb ont interdit aux élus de se lier à des "autorités locales non reconnues par la France ». Ce qui tendrait à confirmer l’étendue du pouvoir de nuisance de Bakou sur l’administration française, qui non seulement impose ses desiderata, mais (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.