ARTSAKH Rubrique

Bako Sahakian accepte la démission d’un responsable de la sécurité


Vitaly Balasanian, l’un des hauts responsables de la sécurité du Haut-Karabagh, a été relevé de ses fonctions hier, un mois après avoir critiqué le Premier ministre arménien Nikol Pachinian et s’être querellé avec l’un de ses secrétaires.

Bako Sahakian, président du Karabagh, a accepté la démission de Balasanian de son poste de secrétaire du conseil de sécurité nationale, dans une série de décrets où il a nommé par ailleurs un général de l’armée à la retraite, Levon Mnatsakanian, comme chef de la police du Karabagh.

Mnatsakanian est l’ancien commandant de l’armée soutenue par les Arméniens du Karabagh. Il a été limogé en décembre après que Pachinian a accusé les dirigeants du Karabagh de se mêler des élections parlementaires arméniennes.

Le porte-parole de Sahakian, Davit Babayan, a insisté sur le fait que Balasanian avait lui-même décidé de démissionner, car il souhaitait « participer » à une élection présidentielle qui se tiendra au Karabagh l’an prochain. « Il a décidé d’entrer sur la scène politique et de participer plus activement à ce processus électoral », a confié Babayan au service arménien de RFE / RL.

Balasanian devrait être l’un des principaux candidats à cette élection. Il avait déjà été le principal adversaire de Sahakian lors d’un scrutin présidentiel qui s’est tenu en 2012.

Plus tôt ce mois-ci, Balasanian a publiquement critiqué les accords de Pachinian sur le renforcement de la confiance conclus avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliev. Il a également reproché aux autorités arméniennes de ne pas avoir tenu compte des appels lancés par les dirigeants actuels et les anciens dirigeants du Karabagh en vue de la libération de l’ancien président de l’Arménie inculpé, Robert Kotcharian.

Ces propos ont déclenché une guerre des mots entre Balasanian et secrétaire chargé de la presse de Pachinian, Vladimir Karapetian. Un journal arménien a annoncé lundi que Pachinian exhortait Sahakian de limoger son chef de la sécurité.

Le Premier ministre arménien, la semaine dernière, a accusé des dirigeants du Karabagh - sans les nommer - d’avoir répandu de fausses déclarations concernant des concessions territoriales importantes à l’Azerbaïdjan, qui auraient été planifiées par son gouvernement.

Babayan a toutefois nié tout lien entre les déclarations de Pachinian et le limogeage de Balasanian. « S’il vous plaît, ne faites pas de lien entre ces deux choses. Ne cherchez pas une quelconque querelle », a demandé le responsable du Karabagh.

Balasanian, 60 ans, est un général de l’armée à la retraite qui avait joué un rôle majeur lors de la guerre de 1991-1994 avec l’Azerbaïdjan. Il a annoncé le 30 mai qu’il avait mis en place un mouvement politique « pan-arménien » appelé For Artsakh (Pour l’Artsakh).

par Claire le mercredi 12 juin 2019
© armenews.com 2019


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés