MAIRIE DE PARIS Rubrique

Anne Hidalgo remet les Palmes Académiques à Marie Lou Papazian


La maire de Paris a remis mercredi les Palmes Académiques à Marie Lou Papazian, PDG de TUMO Center for Creative Technologies. La cérémonie qui s’est déroulée dans un des salons de l’Hotel-de-Ville a réuni la famille de Marie Lou, son mari Pégor, ses enfants, ainsi que nombre de ses amis, l’acteur-réalisateur Serge Avédikian, le réalisateur de dessins animés Charles Sansonetti, des représentants d’associations arméniennes, les coprésidents du CCAF, Claude Farge directeur général du Forum des Images, Pauline Veron, adjointe au maire à la démocratie locale, ainsi que SE Hasmik Tolmadjian, ambassadrice d’Arménie.
<span class="caps">JPEG</span> - 82.7 ko
Faisant l’éloge de la récipiendaire, Anne Hidalgo a rappelé sa naissance et sa jeunesse à Beyrouth, ses études d’ingénieur et son itinéraire qui l’a emmené d’abord à Barcelone puis aux États-Unis ou elle a rencontré le mécène Sam Simonian, qui l’a aidé à matérialiser son sens inné de la créativité. Car c’est bien à la réalisation du Centre Tumo, dont le modèle a été exporté à Paris en 2016, et qui se développe désormais dans nombre de villes, que Marie Lou Papazian doit cette distinction.
Anne Hidalgo, qui a à nouveau rappelé les circonstances qui l’ont amené à vouloir qu’une telle structure prenne place à Paris, a souligné la modernité de son projet pédagogique qui mêle intelligemment horizontalité et verticalité, en permettant aux apprenants de s’entraider dans un esprit ludique et de solidarité, tout en étant encadrés par des sachants. Une méthode qui est un peu le secret de la réussite du Tumo center, le premier mais non le seul laboratoire High tech d’Arménie à s’exporter aussi bien dans le monde.
<span class="caps">JPEG</span> - 119.3 ko
Mari Lou Papazian a remercié avec humour et élégance la maire de Paris. Rapportant qu’elle avait été intriguée et séduite lors de ses visites en France par les gens qui portaient à leur boutonnière des coutures de couleur, elle a expliqué qu’elle serait fière d’en porter une à son tour et qu’elle trouvait celle-là très « stylée ». Elle a également fait l’éloge de la maire, en soulignant sa curiosité, son ouverture, sa ténacité et son intérêt pour la nouveauté, la création.
Le tout s’est terminé comme il se doit autour d’un verre de l’amitié, dans un Hotel-de-Ville de Paris plus ouvert que jamais aux Arméniens de la capitale et des environs...
<span class="caps">JPEG</span> - 115.1 ko

par Ara Toranian le samedi 18 mai 2019
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés