DIPLOMATIE Rubrique

Le président chinois réaffirme vouloir des liens plus étroits avec l’Arménie


Le président chinois Xi Jinping aurait réaffirmé le désir de la Chine d’approfondir ses liens politiques, économiques et culturels avec l’Arménie lorsqu’il a rencontré hier le Premier ministre Nikol Pachinian à Beijing.

« Xi Jinping a exprimé sa confiance que la coopération bilatérale se développera bientôt dans les domaines du commerce, de l’industrie, des transports et de la culture », a commenté le bureau de presse de Pachinian dans un communiqué. « Le président chinois a ajouté que son pays continuerait à soutenir les projets qui contribueraient au développement de l’Arménie et amélioreraient le bien-être du peuple arménien. »

« Nous sommes unis par les objectifs communs de coopération des civilisations », a affirmé Xi Jinping, cité dans une déclaration. « Nous sommes bien conscients de l’existence d’événements mémorables dans l’histoire de l’Arménie. Nous pensons que les événements tragiques qui ont frappé le peuple arménien doivent être évités à l’avenir. «  »Nos peuples représentent d’anciennes civilisations« , a pour sa part déclaré Pachinian. »Déjà au Ve siècle, des manuscrits arméniens décrivaient les liens entre les deux peuples.«  »Les relations constructives et productives avec la Chine sont très importantes pour nous", a-t-il ajouté.

Les relations sino-arméniennes sont cordiales depuis l’indépendance de l’Arménie, en 1991. Xi Jinping et l’ancien président arménien, Serge Sarkissian, ont fait état d’une « compréhension mutuelle sur des questions relatives aux intérêts et préoccupations essentiels des deux pays » après des entretiens à Beijing en 2015.

La Chine a souligné son intérêt pour le pays du Caucase du Sud en 2017 lorsqu’elle a commencé à construire un nouveau bâtiment beaucoup plus grand pour son ambassade à Erevan. Il s’agit de la deuxième plus grande mission diplomatique chinoise dans l’ex-Union soviétique.

L’aide chinoise à l’Arménie a totalisé au moins 50 millions de dollars depuis 2012. En outre, le gouvernement chinois a dépensé plus de 12 millions de dollars pour la construction et l’équipement d’une école à Erevan où des centaines d’enfants arméniens étudient la langue chinoise.

Pachinian a assisté à l’inauguration de l’école d’amitié sino-arménienne en août dernier. S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture, il a loué la présence de nombreux locuteurs de chinois comme étant une « nécessité économique » pour l’Arménie.

La Chine est le deuxième partenaire commercial de l’Arménie. Selon les statistiques officielles arméniennes, le commerce sino-arménien a augmenté de plus de 29% en 2018, pour atteindre 771 millions de dollars. Les exportations de produits chinois en Arménie représentaient 86% de ce chiffre.

Selon certaines informations, Xi Jinping aurait dit à Pachinian que la Chine était prête à participer à de grands projets d’infrastructures en Arménie, tels que la reconstruction en cours des routes du pays allant de l’Iran à la Géorgie. Une entreprise chinoise effectue déjà des travaux de réfection d’autoroutes dans la région du nord-ouest de Shirak.

Pachinian a affirmé qu’Erevan était intéressé par la mise en œuvre de « projets communs » dans le cadre du programme ambitieux « Ceinture et route » de Pékin visant à recréer l’ancienne Route de la soie.

Selon la déclaration du gouvernement arménien, les deux dirigeants ont également évoqué des questions de sécurité internationale et du conflit du Haut-Karabagh.

Dans le cadre de sa visite de travail à Beijing, M. Pachinian participera à la conférence sur le dialogue des civilisations asiatiques organisée par le gouvernement chinois ce mercredi 15 mai.

par Claire le mercredi 15 mai 2019
© armenews.com 2019


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés