RESEAUX SOCIAUX

Assomption de la Sainte Marie Mère de Dieu est connue aussi en raison de la bénédiction du raisin


Les cinq fêtes principales de l’Église Apostolique Arménienne sont célébrées selon les événements et les connaissances qui nous sont transmises par la Bible et par nos traditions sacrées. Cette fête appelée Assomption de la Sainte Marie Mère de Dieu est connue aussi en raison de la bénédiction du raisin faite ce jour là. Cette fête est célébrée le dimanche le plus près du 15 août, un dimanche entre le 12 et le 18. CETTE ANNEE ELLE SERA CELEBREE LE 12 AOUT. Quelle est l’histoire de cette Assomption ? D’après la tradition sacrée, à la suite de la crucifixion de Jésus, la Sainte Vierge a vécu avec l’apôtre Jean durant 15 ans en passant ses journées à prier et à jeûner. Un jour, alors qu’elle visitait la tombe de son fils, l’ange Gabriel apparut et lui annonça que le temps de sa mort était arrivé. Marie parla à Jean et aux autres apôtres de cette lumière qui lui était apparue et leur demanda que lui soit accordée une Sainte Messe. Après la Messe, la mère de Dieu rendit l’âme avec une prière. Lorsque les apôtres l’entourèrent auprès de son lit, une lumière intense submergea sa chambre et dans cette lumière Jésus Christ fut révélé, entouré par ses anges. Le corps de sa mère monta vers le ciel, nous donnant l’exemple qu’en vivant une vie sans reproche, on peut avoir la garantie de la Résurrection et du Salut. C’est pourquoi l’église nomme ceci « le sommeil » et non « la mort », et appelle cette fête « Assomption vers le haut », « déplacement au ciel » ou « déménagement ».

L’histoire de cette fête porte en soit une intéressante résonance arménienne. La tradition rapporte, que lorsque la Sainte Vierge rendit l’âme, l’apôtre Barthélémy, un des illuminateurs de l’Arménie, était absent. Lorsqu’il revint de son voyage et apprit ce qui s’était passé en son absence, il en fut très affligé. Afin de le consoler, ses frères apôtres lui confièrent l’image du visage de la Vierge, que celle-ci avait laissé s’imprimer par miracle sur un mouchoir en tissu qu’elle avait passé sur sa face peu avant sa mort. L’historien arménien Movses Khorenatsi témoigne que l’apôtre Barthélémy apporta l’image miraculeuse de Marie en Arménie. Au sein de nos églises, la célébration de la bénédiction du raisin et des bienfaits de l’année s’effectuent à l’occasion de la fête de l’Assomption de la Sainte Mère de Dieu. Le Christ s’est comparé lui-même à la vigne (Jean, chapitre 15 verset 1), Il a proclamé le vin, jus du raisin, comme Son Sang (Matthieu, chapitre 26,verset 28). C’est pourquoi, au cours de l’Assomption de la Sainte Mère de Dieu, nous célébrons la bénédiction du raisin pour souligner le fait que la Sainte Vierge symbolise ce raisin à partir duquel notre Seigneur Jésus s’offre, en tant que vin pur, pour l’expiation de nos péchés au cours de la Sainte Messe. La Sainte Mère de Dieu est la plus grande Sainte intercédant au sein de l’Église Apostolique Arménienne, Elle continue à répandre ses soins maternels, sans aucune réserve, sur notre Église ; intercédant, avec ses saintes prières et demandes, pour le salut et le bonheur de chacun d’entre nous. Ainsi, lorsque nous sentons un besoin d’aide et de réconfort, souvenons-nous tous, que nous avons au Ciel une Mère aimante, qui est prête à intercéder auprès du Seigneur et demander pardon pour nos péchés.
De même que pour les cinq autres grandes fêtes, le jour suivant la fête de l’Assomption est une journée consacrée au souvenir des morts.

<span class="caps">JPEG</span> - 68.2 ko

par Stéphane le vendredi 10 août 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés