Rubrique

Édito : Le communautarisme nuit gravement au devoir de mémoire


Un édito de Dorian de Meeûs
Rafles, déportations par convois ferroviaires, camps de concentration, marches de la mort, famines, massacres de masse… Le tout, sans faire trop de bruit à l’étranger. Telle était la recette du premier grand génocide du XXe siècle. Celui perpétré entre le 24 avril 1915 et juillet 1916 par les Jeunes Turcs sur les Arméniens de l’Empire ottoman, allié de l’Allemagne lors de la Première guerre mondiale. Plus de deux tiers de ceux-ci ont été tués : 1,5 million de morts.
La suite sur : (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.