Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Tonoyan


COOPERATION
Le ministre de la Défense assure qu’il appronfondira les relations avec la Russie

Le nouveau gouvernement arménien maintiendra, et même approfondira, les liens militaires avec la Russie, a déclaré hier le ministre de la Défense, Davit Tonoyan.

Le nouveau ministre a rencontré le chargé d’affaires de la Russie, Andrey Ivanov, et l’attaché militaire, le général de division Yevgeny Bulavintsev, à Erevan pour discuter de la coopération militaire de longue date entre les deux pays.

Selon Davit Tonoyan, ils ont discuté des “moyens de développer davantage l’interaction conjointe au niveau militaire, militaro-politique et militaro-technique“, et ont “défini les tâches à venir“.

Un communiqué du ministère a indiqué que M. Tonoyan a souligné l’importance des “relations stratégiques alliées“ avec la Russie pour la défense de son pays et la sécurité nationale. Il a ajouté qu’elles “continueront à être développés en utilisant le grand potentiel existant dans un certain nombre de domaines.“

Le Premier ministre Nikol Pashinian a donné des assurances similaires au président russe Vladimir Poutine lors de sa rencontre lundi à Sotchi. En particulier, il a réitéré l’idée que son gouvernement est attaché à l’adhésion de l’Arménie à l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) dirigée par la Russie.

Pashinian a également déclaré à Poutine qu’il était “très impressionné“ par le matériel militaire russe qui a été exposé lors d’un défilé militaire le 9 mai à Moscou.

La Russie a longtemps été le principal fournisseur d’armes et d’autres équipements militaires de l’armée arménienne. L’adhésion à l’OTSC permet à l’État du Caucase du Sud de les recevoir à prix réduit ou même gratuitement.

En octobre dernier, Moscou a accepté de fournir au gouvernement arménien un nouveau prêt de 100 millions de dollars qui sera dépensé pour acheter plus d’armes russes à des prix bien inférieurs aux niveaux du marché. Il a déjà prêté à Erevan 200 millions de dollars pour le même objectif en 2015.

Les armes acquises avec le prêt de 2015 incluraient, entre autres, le système de fusées à lancement multiple Smerch, les systèmes de fusées thermobariques et antichars, les missiles sol-air à tir à l’épaule et les radios militaires.

L’Arménie accueille également une base militaire russe qui a été renforcée avec des avions de guerre modernisés, des hélicoptères de combat et de nouveaux systèmes d’artillerie au cours des dernières années. Les gouvernements arméniens successifs ont considéré les troupes russes comme un moyen de dissuasion crucial contre la Turquie voisine, qui soutient pleinement l’Azerbaïdjan dans le conflit du Haut-Karabagh.

En choisissant Tonoyan comme ministre de la Défense, Pashinian a clairement cherché à souligner la continuité dans la politique de défense arménienne. A 49 ans, Tonoyan a été ministre des Situations d’urgence au sein du gouvernement arménien précédent et a été premier vice-ministre de la Défense du pays de 2010 à 2017.

posté le 17 mai 2018 par Claire/armenews