Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Artsakh (Haut-Karabagh)


ARTSAKH
Le ministre de la Défense de l’Artsakh a présenté le bilan de l’année 2017 de l’armée arménienne prête à donner une réponse à toute attaque ennemie

Le 24 janvier à Stepanakert le ministre de la Défense de la République de l’Artsakh, le général Levon Mnatsakanyan présenté le bilan de l’année 2017 pour l’Armée de l’Artsakh. De nombreux journalistes d’Artsakh mais également d’Arménie étaient présents à la conférence. Levon Mnatsakanyan a énuméré les attaques significatives de l’Azerbaïdjan contre les positions arméniennes avec notamment les tentatives d’incursion de commandos azéris la nuit du 24 au 25 février 2017 sur le fort est et nord-est de l’Artsakh. Tentatives qui furent des échecs avec 5 morts et 3 blessés dans les rangs azéris. Le ministre de la Défense de l’Artsakh a évoqué les exercices militaires et l’achat de nouveaux armements de l’Azerbaïdjan. Il a tenu à préciser qu’aucune agression azérie ne resterait sans réponse appropriée de la part des forces arméniennes de l’Artsakh. L’armée arménienne étant le gage de paix et de sécurité pour la population de l’Artsakh. Levon Mnatsakanyan a également précisé que nombre de « travaux d’ingénierie » furent réalisés près des positions arméniennes afin d’améliorer la sécurité. « Notre armée a pleinement réalisé les taches qui lui étaient attribuées » dit-il en affirmant qu’elle contrôle pleinement la situation et cette armée est à même de donner à tout moment une réponse forte en cas d’attaque ennemie.

Krikor Amirzayan

posté le 25 janvier 2018 par Krikor Amirzayan/armenews


ARTSAKH
Un soldat arménien tué par l’un de ses collègues au nord-est de l’Artsakh

Le 11 décembre à 19h30 sur un point de défense au nord-est de la République de l’Artsakh suite à un tir d’un de ses collègues, un soldat arménien, Narek Adibekyan (21 ans) a trouvé la mort. Le ministère de la Défense de l’Artsakh mène une enquête pour déterminer les conditions dans lesquelles le jeune soldat a trouvé la mort. Il a présenté ses condoléances à la famille du militaire ainsi qu’à ses proches.

Krikor Amirzayan

posté le 12 décembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Artsakh (Haut-Karabagh) 


ARTSAKH (HAUT-KARABAGH)-SOCIAL
En Artsakh les hommes ne battent pas leurs femmes ou leurs enfants, car la famille traditionnelle est forte

Le journal arménien « Jamanak » paraissant à Erévan écrit que la République de l’Artsakh (Haut-Karabagh) ne suivra pas l’Arménie qui renforce ses lois pour protéger les femmes contre les violences conjugales. « Les autorités de l’Artsakh ne sont pas pressés de suivre l’exemple de l’Arménie à propos de la loi de prévention des violences conjugales car on estime en Artsakh que cette loi n’est pas nécessaire (...) car les hommes de l’Artsakh ne battent pas leurs femmes ou leurs enfants » a affirmé au journal un responsable de l’Artsakh. Les statistiques sont là pour confirmer ces propos. Si l’Arménie compte 1 divorce pour 4 à 5 couples mariés, en Artsakh il est de 1 pour 12 à 14 couples. En Artsakh la famille traditionnelle reste encore plus forte en tant que structure essentielle de la société écrit « Jamanak ».

Krikor Amirzayan

posté le 28 octobre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews