Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Religion


ARMENIE
Le Catholicos prêche pour les plus pauvres durant la messe de Noël

Le catholicos Karékine II, chef suprême de l’Eglise apostolique arménienne, a prononcé un prêche aux accents sociaux très prononcés, appellant le gouvernement à prendre des mesures plus efficaces contre la pauvreté et l’injustice en Arménie, alors qu’il servait la messe de Noël, le 6 janvier, sous la coupole de la cathédrale d’Etchmiadzine. “Malgré les progrès accomplis grace à la volonté infrangible de notre people, notre pays est toujours confronté au chômage et à la pauvreté”, a déclaré Karékine II dans son homélie prononcée durant la messe devant un parterre de fidèles parmi lesquels les plus hauts dignitaires de la République.“Il faut poursuivre les efforts pour renforcer la confiance dans l’avenir, la foi en la justice, et surmonter les défis sociaux, économiques et autres auxquels fait face notre nation”, a ajouté le catholicos, dans un appel lancé au gouvernement arménien qu’il a rarement critiqué en public.

Un membre majeur du gouvernement, le ministre de la défense Vigen Sargsian, participait personnellement au céremonial de la sainte croix avec laquelle le catholicos a sanctifié l’eau des bénitiers de l’autel. Karékine a élargi son homélie aux souffrances et aux guerres qui persistent dans le monde. “A une époque où l’on défend les droits de l’homme, les droits des peoples et des nations sont encore violés”...A une époque où le dialogue est à l’honneur, trop de peuples sont victimes de l’intolerance, de la haine sur des critères religieux, au terrorisme ; et deviennent victimes de diverses formes de violence”, a poursuivi le catholicos, qui a ensuite évoqué les addictions de toutes sortes, « qui menacent les sociétés et les familles. Dans son dernier message de Noël, Karékine avait appelé les fidèles de l’Eglise à devenir “de nouvelles âmes libérées des pêchés”. IL avait dénoncé les tentatives de “construire un monde sans Dieu” en juin 2016 lors d’une messe à Etchmiadzine en présence du pape François qui effectuait une visite en Arménie. Dans une déclaration commune, les deux chefs religieux avaient alors exprimé la même préoccupation concernant le déclin du religieux et “la crise de famille” dans nombre de nations chrétiennes, en réaffirmant leur opposition au mariage homosexuel.

posté le 9 janvier 2018 par Gari/armenews


RELIGION
Message du nouvel an de Sa Sainteté Karékine II

“Chers fidèles de la patrie et de diaspora,

En ce jour de fête du Nouvel An, nous vous offrons notre amour et nos bénédictions pontificales, chers fidèles d’Arménie et de diaspora. En ce moment, nos cœurs sont remplis d’attentes, de prières à Dieu et de grâces de Dieu. Notre souhait est que nos réalisations et nos joies soient multipliées cette année, que nous surmontions toutes les inquiétudes, que notre patrie soit renforcée, que nos familles soient fortes, et que notre peuple dans le monde entier vive en sécurité et protégé. Avec de tels sentiments dévoués nous entrons dans une nouvelle année, réfléchissant également sur l’année passée.

En 2017, notre peuple a fait tous les efforts pour surmonter ses problèmes, afin d’assurer la prospérité et le progrès pour notre pays. Employés, intellectuels, hommes d’affaires, hommes d’État et tous dans leur domaine ont accompli tous les efforts pour contribuer au progrès de notre peuple. Les frontières de notre patrie ont été courageusement protégées par les courageux soldats de notre armée, garantie de la vie paisible et créative de notre peuple.

Notre vie d’Église spirituelle a également bénéficié du bon service du pasteur, du progrès fidèle des enfants de notre nation et des entreprises dévouées à l’Église. Avec la miséricorde du Seigneur, nos difficultés ne nous ont pas dominés et nous étions plus optimistes avec des réalisations. L’amour envers notre pays, notre nation et nos enfants, ainsi que notre désir et notre vision de créer un avenir brillant, ont donné à notre peuple la force et le zèle d’agir.

En 2018, nous célébrerons le 100e anniversaire de la première République d’Arménie et des batailles héroïques de mai. Au cours du siècle dernier, notre peuple a passé un grand chemin vers la frénésie de la vie nationale. Ces décennies, avec beaucoup de difficultés, ont été des années de construction de l’État, de patriotisme, de développement dans les domaines de la science, de l’éducation et de la culture, de l’organisation de la vie nationale et de la diaspora.

Chers fidèles, accueillons l’année 2018, en soulignant l’importance des réalisations de notre peuple, accueillons aussi la nouvelle année avec zèle en faisant de plus en plus d’efforts pour le développement et le renforcement de notre patrie et la réalisation de nos aspirations nationales.

En tant que nation fidèle du Christ et en tant que nation avec un Etat, avec responsabilité, amour l’un pour l’autre, et recherche des bénédictions de Dieu pour nos actions ; continuons à servir pour le progrès de notre État, nationale et spirituelle. En ce Nouvel An, le commandement de l’Apôtre résonne de nouveau : « Conduisez-vous avec sagesse vers les étrangers, en profitant au maximum du temps » (Colossiens 4 : 5). Valorisons le temps de notre vie en mettant en œuvre les rêves de notre esprit, pour la gloire de notre patrie et le bonheur de notre peuple. Chers bien-aimés, partageons la joie du nouvel an l’un avec l’autre, et soyez fortifiés d’espoir et d’optimisme. Aidons les pauvres, les personnes seules et vulnérables. Aidons et soutenons l’armée arménienne. Que notre armée soit forte et notre peuple ferme avec foi. Nous prions pour la paix dans le monde. Nous souhaitons la paix et la prospérité à notre pays, de nouvelles réalisations à nos autorités nationales et à notre peuple d’Arménie, d’Artsakh et de diaspora. Puisse la grâce abondante de notre Sauveur répandre la joie, le bonheur et une myriade d’avantages dans votre vie.

Nous vous souhaitons une bonne et heureuse année. Bonne année !“

posté le 3 janvier 2018 par Claire/armenews


SAINT ETCHMIADZINE
Ordinations sacerdotales et diaconales

Dimanche 17 décembre 2017, en la cathédrale de saint Etchmiadzine, l’archevêque Sébouh Tchouldjian, primat du diocèse du Gougark (Vanatzor) a ordonné prêtres [mariés] trois jeunes diacres :

JPEG - 126.6 ko

- Arman Aharonian (diocèse d’Arakadzodn) : père Mkhitar.

- Kévork Kéchichian (diocèse aux armées) : père Njtéh.

- Sahag Simonian (diocèse aux armées) : père Guiragos.

- Hovhannès Manoukian (Centre de catéchèse de saint Etchmiadzine) : père Hrant
- Melkon Parséghian (département des instituts supérieurs d’enseignement de saint Etchmiadzine) : père Chérubin.

- Edik Badvaganian (diocèse aux armées) : père Séraphin.

JPEG - 139.9 ko

Mgr Sébouh se trouvait au saint Siège d’Etchmiadzine à l’occasion du 30ème anniversaire de son ordination sacerdotale et du 20ème anniversaire de son sacre épiscopal. Né à Malatya en Turquie en 1959, Mgr. Sébouh est l’un des candidats de la prochaine élection au siège patriarcal de Constantinople.

Lundi 25 décembre, à l’occasion de la fête de saint Etienne protodiacre et protomartyr, en la cathédrale de saint Etchmiadzine, a eu lieu l’ordination diaconale de seize étudiants de l’Académie de théologie par l’évêque Vartan Navassardian, responsable du Centre d’Education Chrétienne du Catholicossat.

JPEG - 123 ko

La congrégation de saint Etchmiadzine compte désormais 141 diacres ordonnés.
PN

JPEG - 146.4 ko
JPEG - 154.7 ko
JPEG - 47.5 ko
posté le 30 décembre 2017 par Ara/armenews


VŒUX PASTORAUX
Bonne Année depuis Montevideo ! Par René et Sylvie Léonian

Depuis le 22 décembre 2017, je me trouve à Montevideo pour une mission pastorale de 6 mois en Uruguay, mais aussi en Argentine et au Brésil. J’en profiterai pour donner, périodiquement, quelques nouvelles des communautés arméniennes de ces pays. Ma mission sera, principalement, dans le cadre des Églises Évangéliques Arméniennes, mais également avec l’ensemble des composantes de la vie arménienne.

Aujourd’hui, il fait plus de 30 degrés à Montevideo, c’est le début de l’été. J’ai une pensée toute particulière pour nos amis de France et pour tous les francophones qui suivent fidèlement les nouvelles du site “armenews“ ;

Bonne Année à vous tous !
Que la bénédiction de Dieu repose sur chacun d’entre nous.

posté le 30 décembre 2017 par Ara/armenews
THEMES ABORDES : France  Image 450  Religion  Uruguay 


CONSTANTINOPLE
La réponse sereine du Locum Tenens à l’archevêque Atéshian

A la suite de la conférence de presse d’Erevan du 21 décembre de l’archevêque Aram Atéshian, Mgr. Karékine Békdjian, Locum Tenens du siège patriarcal de Constantinople, a accordé un entretien téléphonique au site NEWS.am. Dans cet entretien, Mgr Békdjian qualifie de « contes » les propos d’Aram Atéshian selon lequel « les autorités turques continuaient de le considérer comme le seul légitime Vicaire général du Patriarcat » et « que l’élection d’un nouveau patriarche ne pourra pas avoir lieu tant que l’archevêque Karékine n’aura pas démissionné ».

Monseigneur Karékine indique qu’à ce jour il n’a constaté aucune réaction négative des autorités concernant son élection en tant que Locum Tenens et qu’il poursuivra sa mission jusqu’à l’élection patriarcale. Il rappelle qu’une demande a été adressée aux autorités en ce sens et qu’il est toujours dans l’attente d’une réponse qui ne saurait tarder. D’après lui, celle-ci devrait parvenir avant le mois de février.

Pour l’heure, Mgr. Karékine préside toutes les manifestations de la communauté arménienne de Constantinople et assume toutes les fonctions de représentation du Patriarcat auprès des Eglises soeurs. Il y a quelques semaines, il a rendu visite à sa Sainteté Bartholomée I, le Patriarche oeucuménique, et le 25 décembre à l’archevêque Lévon Zékian, primat des Arméniens catholiques ainsi qu’aux responsables des Eglises catholique latine et Syriaque orthodoxe à l’occasion du Noël occidental. L’archevêque Aram apparaît régulièrement lors des manifestations communautaires aux côtés de Mgr. Békdjian en tant que simple membre de la délégation patriarcale.

La presse d’Erevan s’interroge sur la présence de Mgr. Atéshian à Erevan mais aucune information n’a filtré sur une éventuelle rencontre du prélat avec le Catholicos. Dans les milieux ecclésiaux, on se contente de rappeler qu’il possède une maison en Arménie et qu’il y fait de fréquents séjours.

PN

posté le 28 décembre 2017 par Ara/armenews


EGLISE ARMÉNIENNE
Ordination d’une diaconesse à Téhéran

Dans son calendrier liturgique, l’Eglise arménienne dédie chaque année la journée du 25 décembre à saint Etienne Protodiacre [Premier diacre] et Protomartyr [Premier martyr], l’un des sept diacres de l’Eglise de Jérusalem [Actes des Apôtres]. Etienne est traditionnellement considéré comme le saint protecteur des diacres. Objet d’une grande vénération, de nombreux sanctuaires lui étaient consacrés comme le célèbre monastère de Darachamp [actuellement en Iran du nord], celui des moniales de Tiflis, ainsi que la cathédrale arménienne de Smyrne.

Les moniales dans l’Eglise arménienne

La chose est peu connue mais jusqu’à une époque très récente l’Eglise arménienne possédait plusieurs monastères de moniales et des diaconesses dépendant de ces institutions. C’était en particulier le cas à Ispahan, Jérusalem, Boursa, Tiflis et Chouchi. Le dernier de ces monastères - celui de saint Etienne de Tiflis - disparut dans les années 30 du 20ème siècle dans la tourmente stalinienne. Sa mère supérieure, Hripsimé Tahiriants, issue d’une famille de la bourgeoisie de Tiflis avait été ordonnée au début du siècle. Elle a été immortalisée par H.F.B. Lynch dans son célèbre ouvrage « Armenia ». Dans le contexte général de persécution des Eglises arménienne de la période soviétique, la congrégation est dispersée et Mère Hripsimé meurt en exil dans des conditions de misère extrême. On signale également la présence de plusieurs moniales après le Génocide au patriarcat arménien de Jérusalem.

Le diaconat féminin : le renaissance d’une tradition ancienne

Dans les années 60, le patriarche Chnorhk I de Constantinople encourage la reprise du diaconat féminin. Mais malgré ses efforts et ceux des moniales de congrégation Kalafayan, celui-ci demeure très marginal.

Trente ans plus tard, deux congrégations féminines dédiées à sainte Hripsimé naissent successivement au Liban (Catholicossat de Cilicie) et en Arménie (monastère de sainte Gayané, puis de sainte Hripsimé) mais ne connaissent qu’un développement limité. Toutefois, le Conseil spirituel suprême de saint Etchmiadzine - Synode de l’Eglise arménienne - confie à une commission la mission de régénérer cette institution.

Aujourd’hui, alors que l’Eglise catholique examine depuis plusieurs années la perspective d’instituer un diaconat féminin, l’Eglise arménienne fait preuve d’un modernisme étonnant en encourageant la renaissance de cette antique tradition. C’est le message porté par un événement qui s’est produit, et ce n’est pas le moindre des paradoxes, au mois de septembre en Iran. En effet, Le 25 septembre dernier, en la cathédrale saint Sarkis [Serge] de la capitale iranienne, l’archevêque Sébouh Sarkissian a ordonné deux jeunes diacres, dont une femme.

L’événement est demeuré totalement inaperçu mais la fête de saint Etienne le Protomartyr nous permet aujourd’hui de présenter cette actualité et de nous féliciter de cet heureux événement en espérant qu’il suscitera de nouvelles vocations, en particulier dans nos communautés d’Europe, et encouragera de nouvelles initiatives de la part de nos évêques.

Rappelons également, que c’est en 1923 que l’Eglise arménienne a reconnu le droit des femmes à élire et à être élue dans toutes les instances de l’Eglise arménienne (conseils paroissiaux et diocèsains - Conciles nationaux). Lors du concile national de 1932 qui élut le Catholicos Khoren I, trois femmes avent été élues déléguées.

Սահակ Սուքիասեան Philippe Sukiasyan

posté le 26 décembre 2017 par Ara/armenews

Photo : Orijentolog



Visite officielle de Sa Sainteté Karekine II à Mexico

Sa Sainteté Karekine II, Patriarche Suprême de tous les Arméniens, a effectué une visite pastorale à Mexico, la capitale le 30 octobre.

JPEG - 107.6 ko

Le catholicos a été accueilli à l’aéroport par l’ambassadeur d’Arménie au Mexique M. Ara M. Ayvazian, le patriarche de l’Église maronite Mgr George Abi Yunese, le pasteur de la communauté arménienne au Mexique Rév Archimandrite Sassoun Zmrukhtyane, et les membres de la communauté arménienne.

JPEG - 118.5 ko

Sa Sainteté s’est rendue à l’ambassade d’Arménie puis a visité l’église de Guadalupe, où elle a prié puis a rencontré Miguel Angel Mansoor, maire de Mexico.

JPEG - 123.2 ko

Le Catholicos a assisté à une messe œcuménique qui a été célébrée dans la Cathédrale catholique de Mexico par le cardinal Norberto Rivera du Mexique assisté par le nonce apostolique des Églises sœurs et les représentants des autorités de l’État, ainsi que de nombreux fidèles. Sa Sainteté a délivré un message de compassion pour les victimes du tremblement de terre qui a récemment dévasté une partie de la capitale du pays.

JPEG - 63.1 ko

Après la cérémonie, Sa Sainteté a visité le « Musée de la mémoire et la tolérance », consacré aux génocides du XXe siècle, dont celui des Arméniens.

JPEG - 100.5 ko
JPEG - 84 ko
posté le 2 novembre 2017 par Ara/armenews


ARMENIE
Le catholicos Karékine II en mission pontificale et pastorale aux Etats-Unis

Le catholicos Karékine II est arrivé mercredi 25 octobre à Los Angeles, où il a été accueilli avec ferveur par la communauté arménienne de Californie, l’un des foyers les plus actifs de la diaspora, qui rassemble plus d’un million d’Arméniens sur la côte Ouest des Etats-Unis. Le chef de l’Eglise apostolique arménienne a été accueilli à son arrivée par le Primat diocésain, l’Archevêque Hovnan Derderian, ainsi que par des représentants du haut clergé arménien local. Le catholicos lui-même conduisait une importante délégation constituée de représentants du clergé du Saint-Siège d’Etchmiadzine, qui a été escortée par l’Archevêque Khajag Barsamian, Primat du Diocèse de l’Est de l’Eglise arménienne d’Amérique du Nord, l’Evêque Abgar Hovakimyan, Primat du Diocèse de l’Eglise arménienne du Canada, l’Archevêque Vicken Aykazian, directeur œcuménique et représentant du Diocèse de l’Est de l’Eglise arménienne d’Amérique du Nord.

En accueillant le catholicos, l’Archevêque Derederian a prononcé ces mots : “Nous accueillons une fois encore le souverain pontife du peuple arménien qui rend visite à la plus importante communauté arménienne hors des frontières de la République d’Arménie. La bénédiction pontificale sera assurément source d’inspiration et nous renforcera alors que nous renouvelons notre engagement à servir le Christ, notre Seigneur, et l’Eglise apostolique arménienne”. La cérémonie officielle d’accueil du catholicos devait avoir lieu le lendemain, à l’initiative du Diocèse de l’Ouest des Etats-Unis, dans la cathédrale arménienne Saint Leon de Burbank, dans les faubourgs de Los Angeles. Une célébration pontificale de la Divine Liturgie doit avoir lieu le dimanche 29 octobre au matin, dans la même cathédrale St. Leon.

posté le 27 octobre 2017 par Gari/armenews


VIE ECCLESIALE
Le Catholicos Karékine II en visite à Berlin

Depuis le 17 octobre, Sa Sainteté Karékine II, Patriarche suprême et Catholicos de tous les Arméniens est en visite en République d’Allemagne afin de participer aux côté des autres responsables des Eglises orthodoxes orientales aux commémorations officielles marquant le 500 ème anniversaire de la Réforme luthérienne.

JPEG - 667.5 ko

Durant son séjour à Berlin, le Catholicos a rencontré M. Frank-Walter Steinmeier, actuel président de la RFA, ainsi que son prédécesseur, M. Joachim Gauck, qui avait reconnu le Génocide des Arméniens en 2015.

JPEG - 45.9 ko

Dans le cadre de ce voyage, le Catholicos a également rendu visite à la communauté arménienne de Berlin et participé au colloque international intitulé “les chrétiens du Proche-Orient”

JPEG - 829.2 ko

La délégation patriarcale était composée de l’évêque Armache Nalbandian, primat du diocèse arménien de Damas, de l’archimandrite Chahé Ananian, responsable du départment des relations inter-Eglises du Catholicossat suprême, du hiéromoine Ghévont Saghatélian, recteur du séminaire de Haridj, du père Margos Manassarian, responsable du département des affaires sociales et de madame Tamara Chakarian, membre de la commission juridique du patriarcat. P.N.

JPEG - 445.4 ko
JPEG - 68.9 ko
JPEG - 730.8 ko
posté le 24 octobre 2017 par Ara/armenews