Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Exposition


MARSEILLE
Vernissage de l’exposition des œuvres des peintres Khatchik Abrahamyan et Gaguik Ghazanchyan à Marseille

Mercredi 27 juin à 19 heures au Centre culturel Sahak-Mesrop de Marseille (339 avenue du Prado) fut inaugurée l’exposition des œuvres des peintres Khatchik Abrahamyan et Gaguik Ghazanchyan. Le vernissage s’est déroulé en présence de Roubik Kharazian Consul d’Arménie à Marseille, Aurore Bruna la présidente du CCAF Sud et du père Aram Ghazaryan prêtre de la Cathédrale apostolique arménienne des Saints Traducteurs.

JPEG - 100.3 ko

Khatchik Yilmazian le président du Centre culturel Sahak-Mesrop, aux côtés des peintres et de Robert Azilazian président du Conseil paroissial de l’église des Saints-Traducteurs de Marseille a rappelé l’importance des œuvres des deux peintres d’Arménie et la diffusion de l’expression de cette culture dont le Centre est un relais. L’exposition se tiendra jusqu’au 4 juillet. Photos Isahak Akkayan

Krikor Amirzayan

JPEG - 3.8 Mo
JPEG - 3.7 Mo
JPEG - 3.5 Mo
JPEG - 3.4 Mo
JPEG - 3.9 Mo
JPEG - 3.6 Mo
posté le 28 juin 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Exposition  Image 450  Marseille 


ART ARMENIEN
Des manuscrits arméniens de la Bible exposés au musée de la Bible à Washington

Au musée de la Bible à Washington (Etats-Unis) qui vient d’ouvrir ses portes, parmi les éléments exposés, sont présentés des manuscrits arméniens enluminés du royaume de Cilicie datant du 12e au 15e siècles.

JPEG - 88.7 ko
Des manuscrits arméniens de la Bible exposés au musée de la Bible à Washington

Une autre Bible arménienne réalisée à Constantinople au 17e siècle est présentée. L’information est communiquée par l’Ambassade d’Arménie à Washington.

JPEG - 67.1 ko
Des manuscrits arméniens de la Bible exposés au musée de la Bible à Washington

Près de 600 manuscrits ou éditions anciennes de la Bible sont exposés au musée de la Bible de Washington et l’Arménie -premier Etat au monde à adopter le christianisme en l’an 301- y est ainsi présente par ses magnifiques manuscrits de la Bible ou enluminures.

Krikor Amirzayan

posté le 5 mai 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Culture  Exposition  Image 450  Patrimoine 


Issy-les-Moulineaux
La communauté arménienne d’Ispahan, 400 ans de cohabitation

Mercredi 11 Avril à 19h00 exposition-conférence à l’Hôtel de ville d’Issy-les-Moulineaux : Réservation obligatoire http://issy.com/rdv ou au 01 41 23 80 00

Au début du XVIIe siècle, les Empires safavide et ottoman se sont disputé les régions du Nakhitchevan et de l’Arménie, dans le Caucase actuel. Djolfa était un quartier arménien du Nakhitchevan, qui de par sa situation géographique au Caucase et ses nombreuses activités commerciales, jouait un rôle clé dans les relations économiques entre l’Orient et l’Occident. Lorsque Abbas Ier entre dans Djolfa, il est accueilli par la communauté arménienne comme un libérateur du joug ottoman. Cependant, il décide de déplacer et installer la communauté arménienne de Djolfa dans sa propre capitale, Ispahan. En dépeuplant ainsi le Nakhitchevan, Abbas Ier entend couper l’approvisionnement des armées ottomanes, tout en bénéficiant du savoir-faire commercial des Arméniens pour le développement de son royaume. C’est ainsi que commence l’histoire de la « nouvelle Djolfa ».

La « Djolfa d’Ispahan » est le seul héritage qui nous est resté de l’histoire brillante des commerçants, artisans et artistes du Nakhitchevan. La liberté culturelle, religieuse et commerciale accordée aux Arméniens, installés au sud de la ville, leur a permis de construire leur nouvelle cité avec somptuosité et en conformité avec leurs goûts, tout en cohabitant pacifiquement avec la société déjà en place. L’exemple phare de cette collaboration est l’introduction de l’imprimerie en Iran, puis au Moyen-Orient, qui s’est faite pour la première fois avec l’archevêque de Vank, Khatchator Gsaratsi.

La nouvelle Djolfa s’est tant épanouie d’un point de vue culturel, industriel et scientifique, qu’elle est souvent comparée à un soleil dont les rayons brillent dans le monde entier. Des membres de la communauté arménienne de Djolfa se sont installés dans différents pays et y ont joué des rôles importants. Djolfa poursuit aujourd’hui sa vie prospère grâce à ses églises, écoles, son dynamisme artistique, ainsi que son patrimoine ancien. En développant le tourisme et les relations internationales, elle a émergé comme pivot du développement touristique et culturel d’Ispahan.

Dans le cadre de l’évènement de la Semaine Culturelle d’Ispahan , le Conseil Franco-Iranien, en partenariat avec la ville d’Issy-les-Moulineaux et le Comité de Jumelages d’Issy, vous convie à cette conférence avec des invités d’honneur :
- Argin Abnousian
- Gergic Abramian

Argin Abnousian est chercheur enseignant de l’histoire de Djolfa, il est né en 1995 dans une famille arménienne de Téhéran. Passionné de Djolfa dont il a été le guide touristique dès son plus jeune âge, il organise des programmes et des séminaires touristiques pour mieux faire connaître le quartier et ses églises, tout en écrivant pour des revues et quotidiens, aussi bien iraniens qu’arméniens. Depuis 2017, il est le secrétaire du député des Arméniens du sud de l’Iran à l’Assemblée législative du pays.

Gergic Abramian est le député de la communauté arménienne, pour d’Ispahan et la partie sud de l’Iran, au parlement iranien.

posté le 8 avril 2018 par Jean Eckian/armenews


ARTSAKH-ART
Les œuvres d’Aïvazovski seront exposées pour la première fois à Stepanakert (Artsakh)

Le 28 mai dans les salles de la Galerie des expositions de Stepanakert (capitale de la République de l’Artsakh) sera inaugurée la première exposition des œuvres du peintre Hovhannès (Ivan) Aïvazovski en Artsakh. L’un des responsables de cette exposition et membre du gouvernement chargé de la Culture du tourisme et des arts traditionnels, Yérazik Danielian affirme « nous présentons les œuvres originales d’Aïvazovski prêtées par la Galerie nationale d’Arménie ».

Krikor Amirzayan

posté le 3 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Artsakh  Exposition  Image 450 


Événement
Venez à la Boutique éphémère d’Alfortville du 27 au 31 mars

Sous la direction d’Arax Der Kevorkian, venez retrouvez la Maison de la Culture Arménienne d’Alfortville (MCA) à la Boutique éphémère du mardi 27 au 31 mars 2018, où nous vous proposerons cette année la vente des livres (d’arts, de voyage, de cuisine et pour les enfants), des œuvres d’art (tableaux, illustrations) et de l’Artisanat d’Artsakh.

Artisanat d’Artsakh :

Cette année, nous souhaitons mettre en avant en particulier l’artisanat de l’Artsakh avec la présence exceptionnelle du centre culturel Artsakh Art Forum qui se trouve à Stepanakert. Pour la première fois en France, ils nous proposeront leur artisanat préparé à la main par les femmes en Artsakh. Sa responsable Kristin Balayan sera présente lors de la boutique éphémère.

Cuisine de jingalov hats (spécialité artsakhiote)

JPEG - 660.9 ko

Cuisine de Pâques :

En association avec la Croix Bleue des Arméniens de France, section Helen Puzant d’Alfortville, vous trouverez des tcheureks et des œufs de Pâques

Œuvres d’Art :

Avec présence des artistes Laureen Topalian, illustratrice (Mercredi, Samedi) et Amalie Galstyan artiste peintre alfortvillaise pour présenter leurs œuvres.

C’est un événement exceptionnel à ne pas manquer

Ouverture du 27 au 30 Mars : 11h-13h et 16h-19h
- Samedi 31 Mars : 10h-19h

171 bis rue Paul Vaillant-Couturier, Alfortville

Pour tout renseignement : mca.alfortville@gmail.com - Tel 01 43 76 55 89

posté le 25 mars 2018 par Jean Eckian/armenews


Exposition
Roselyne Bachelot fait la promotion de l’Expo Arts Chrétiens d’Orient au Petit Palais

Le 1er février sur France musique, Roselyne Bachelot a consacré sa chronique sur la prochaine exposition des Icônes et Arts Chrétiens d’Orient qui se tiendra dans une salle du Petit palais, à Paris ; mais plus particulièrement au spectacle donné le 2 février en ce même lieu, intitulé Chanter l’icône. La désormais chroniqueuse y dévoile le programme dont les acteurs sont majoritairement composés d’artistes arméniens et d’origine arménienne.

posté le 4 février 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Exposition  Paris 


ARMENIE
Le Metropolitan Museum de New York exposera en 2018 l’art et l’histoire de l’Arménie

L’Arménie sera à l’honneur en 2018 au Metropolitan Museum de New York. A partir du 21 septembre 2018 le célèbre musée de New York exposera l’art arménien avec des pièces du 4e au 17e siècle nous informe le journal Asbarez. Elen Evans, une spécialiste de Byzance et des arts du Moyen-âge a donnée quelques détails sur cette future exposition sur l’art de l’Arménie au Metropolitan Museum. « L’exposition présentera l’histoire et la culture de l’Arménie du haut Moyen-âge jusqu’au 17e siècle, avec l’adoption du christianisme, l’invention de l’alphabet arménien par Mesrop Machtots et son apport, également le Royaume de l’Arménie Cilicienne, de nombreux manuscrits et les premiers livres imprimés arméniens » confia Elen Evans. L’exposition empruntera des collections du Musée de Sainte-Etchmiadzine, du Matenadaran d’Erévan, du Musée d’histoire d’Arménie, de l’Eglise Saint-Jacques de Jérusalem, du Catholicossat de la Grande Maison de Cilicie, des Mekhitaristes de Venise et de la Fondation Gulbenkian.

Krikor Amirzayan

posté le 5 novembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews


ART
Succès de l’exposition à Kiev dédiée au 200ème anniversaire du peintre Hovhannès Aïvazovski

L’exposition « Le maître et la mer » dédiée au 200ème anniversaire de la naissance du peintre des marines, l’Arménien Hovhannès (Ivan) Aïvazovski à la Galerie nationale de Kiev (Ukraine) connaît un très vif succès. L’exposition devait prendre fin le 31 octobre mais face à l’engouement du public, les responsable du musée qui fête également ses 95 ans ont décidé de prolonger l’exposition jusqu’au 19 novembre. Youri Vakoulenko le directeur du musée a confié à la presse que les œuvres d’Aïvazovski étaient très prisées des visiteurs.

A noter que l’exposition dédiée également au 200ème anniversaire de Hovhannès Aïvazovski à la Galerie nationale d’Arménie à Erévan, ouverte en septembre connaît également un très vif succès avec des dizaines de milliers de visiteurs dont une partie venant de l’étranger.

Krikor Amirzayan

posté le 31 octobre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Exposition  Image 450 


VALENCE (DRÔME)
Conférence à Valence sur les Costumes Arméniens organisée par la Maison de la Culture Arménienne de Valence

Vendredi 13 octobre, la Maison de la Culture Arménienne de Valence a organisé une conférence sur le thème « Les costumes Arméniens » avec la projection de photos à la salle Cheneviers de la MJC Jean-Moulin à Bourg-lès-Valence, animée par Ashot Hambardzumyan. Ce dernier, artiste peintre émérite, peintre scénique, maître de conférences, auteur des illustrations de représentations théâtrales, manifestations culturelles, armoirie, costumes, livres, était spécialement invité d’Arménie à cette occasion. Il était assisté par Gayané Avakyan.

Cette conférence était accompagnée d’une très belle exposition qui reviendra à la MCA de Valence au mois de février 2018 pour quelques semaines.

JPEG - 2.1 Mo

Des élus, des personnalités ainsi que des représentants des associations d’origine arménienne de la région étaient présentes à cette soirée. Parmi ces derniers, Georges Rastklan et Nathalie Iliozer, conseillers municipaux de Valence, Gaëtan Menozzi, Adjoint au Maire de Bourg-Lès-Valence, Mariam Kenan et Wilfrid Pailhes conseillers municipaux de Bourg-Lès-Valence, Georges Eretzian (ACFOA Drôme-Ardèche), et le co-président du C24 Georges Ishacian, les membres de la Croix Bleue Arménienne section « Arvita » de Valence. Etait également présent le Père Antranig Maldjian, de l’église Apostolique Arménienne de Valence.

JPEG - 3 Mo

Le président Nazo Alain Jinbachian qui était épaulé pour cette manifestation par les membres de son bureau Sarkis Tcholakian, Arminé Rastkan et Jérôme Boyadjian, a remercié le public pour sa présence ainsi que le directeur de la MJC Jean Moulin de Bourg-Les-Valence José Fernandez qui a mis la salle Cheneviers à la disposition de la MCA pour permettre le déroulement de cette Conférence-Exposition. Une exposition qui était initialement programmée dans leur salle polyvalente de la MCA de Valence, mais ne pouvant se réaliser pour cause de travaux.

Les échanges avec l’artiste Ashot Hambardzumyan ont continué dans la salle d’exposition ainsi qu’autour du verre de l’amitié. Les participants se sont pris au jeu en passant la tête dans une image de 2.00x2.00m que l’artiste avait préparé et qui représentait un couple de paysans dans un décor de montagnes d’Arménie. Certaines participantes n’ont pas hésité à vêtir le costume exposé pour se photographier avec quelques éclats de rires.

JPEG - 2.5 Mo

Dans le cadre d’échange avec le public, certains étaient déçus de la présence d’un public d’une quarantaine de personnes insuffisantes à leurs yeux, le président de la MCA Nazo Alain Jinbachian a répondu que son association avait le devoir d’organiser ce genre d’évènements culturels, et que les premiers articles des statuts indiquent qu’elle a pour objectif de promouvoir et faire connaître l’histoire ainsi que la culture arménienne.

Krikor Amirzayan

posté le 15 octobre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews