Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Religion


IRAK
Le Parlement arménien reconnaît le génocide des Yézidis

Le Parlement arménien a adopté à l’unanimité hier une résolution reconnaissant comme génocide les massacres de masse des Yézidis en Irak en 2014 qui ont été commis par le groupe extrémiste de l’État islamique (EI).

L’Assemblée nationale a également appelé la communauté internationale à poursuivre les personnes directement responsables des massacres et à “prendre des mesures pour assurer la sécurité de la population yézidie“.

Des milliers de Yézidis ont été kidnappés par l’EI quand ils ont envahi la ville de Sinjar, au nord-ouest de l’Irak, en août 2014, et la plupart d’entre eux sont toujours portés disparus. Fin 2015, 30 fosses communes de Yézidis y ont été retrouvées. Un nombre inconnu de Yézidis a été déporté vers la Syrie voisine.

Le gouvernement américain a officiellement déclaré en mars 2016 que l’EI était « responsable du génocide » contre les yézidis ainsi que contre les chrétiens et les autres minorités religieuses et ethniques en Irak et en Syrie. Un autre rapport publié par des enquêteurs des Nations Unies est arrivé à la même conclusion : pour eux, les actions des militants islamistes contre les Yézidis répondent à la définition du terme de “génocide“ mis en avant dans la Convention des Nations Unies de 1948.

Dans sa résolution, le Parlement arménien annonce qu’il “reconnaît et condamne fermement le génocide du peuple yézidi perpétré par des groupes terroristes en 2014 sur le territoire irakien“.

Celui qui est à l’origine de cette résolution, c’est Rustam Makhmudian, seul membre ethnique des Yézidis représentant au Parlement le parti au pouvoir en Arménie, le HHK. M. Makhmudian a présenté ce document à ses homologues lundi, établissant des parallèles entre les atrocités de 2014 contre les Yézidis irakiens et le génocide arménien de 1915 dans l’Empire ottoman.

Les Turcs ottomans ont également tué et déplacé de nombreux yézidis pendant la Première Guerre mondiale. Des milliers d’entre eux ont fui vers ce qui est maintenant la République d’Arménie.

On estime que 50 000 yézidis vivent actuellement en Arménie, ce qui en fait la plus grande minorité ethnique du pays.

Le président Serge Sarkissian a condamné les massacres et déportations des Yézidis irakiens peu après leur premier rapport à l’été 2014. Sarkissian a demandé au ministère des Affaires étrangères et aux missions diplomatiques à l’étranger de “redoubler d’efforts pour montrer la question sur la scène internationale“.

Une série de manifestations organisées par les Yézidis à Erevan a suivi. Ils ont dénoncé le fait que, selon eux, le gouvernement arménien était lent à réagir aux atrocités.

En avril 2016, les dirigeants de la communauté arménienne Yézidi ont inauguré un mémorial dans le centre-ville d’Erevan pour les Yézidis et autres personnes massacrées par les extrémistes de l’EI.

Said Avdalian, chef d’un groupe de jeunes yézidis, a salué hier la résolution parlementaire arménienne comme étant un “événement historique“.

posté le 17 janvier 2018 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



ROMANS (DRÔME)-EGLISE ARMENIENNE
Messe de bénédiction de l’eau à l’église Saint-Nicolas de Romans à l’occasion de la Nativité

Les fidèles étaient une nouvelle fois très nombreux dimanche 14 janvier à la messe de Noël et de l’Epiphanie avec la bénédiction de l’eau « Tchrortnek » à l’église arménienne Saint-Nicolas (Sourp Nigoghaïos) de Romans. Les fidèles venus de Valence étaient également fort nombreux à cette cérémonie. L’église arménienne fidèle à la tradition et au calendrier d’origine, commémorant la Nativité le 6 janvier. La Sainte messe fut célébrée par le père David Margaryan, prêtre de l’église Saint-Nicolas. Bédros Kuzuluk, membre du Conseil paroissial fut le « Gnkagayr » (Parrain) de la bénédiction de l’eau, devant garder toute l’année, la croix bénie et trempée dans l’eau par le père David Margaryan. L’eau étant le signe de la purification, à l’exemple du baptême de Jésus Christ dans les eaux du Jourdain. A l’issue de la messe, l’eau bénie fut distribuée aux fidèles. A noter la très belle prestation de la chorale à l’exemple d’Ankinée Rastklan à la voix saisissante.

Après la cérémonie religieuse, de nombreux fidèles se sont retrouvés à la sale Sevan de l’Amicale des Arméniens de Romans pour partager ensemble un repas suivi de la galette des rois.

Krikor Amirzayan

JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 879.5 ko
JPEG - 923.5 ko
JPEG - 737 ko
posté le 15 janvier 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Image 450  Religion  Romans 


EGLISE ARMENIENNE
En Iran pour la première fois en 100 ans une femme a été ordonnée diacre au sein de l’Eglise arménienne

C’est une première dans l’histoire de l’Eglise arménienne d’Iran depuis un siècle. Une femme vient d’être ordonnée diacre. Le diocèse de l’Eglise arménienne de Téhéran vient d’annoncer qu’Ani Manvelian qui servait l’église depuis une quinzaine d’année a été ordonnée diacre en automne 2017. « Les règles de l’Eglise arménienne permettent qu’une femme vierge puisse être ordonnée diacre. Néanmoins dans l’histoire de l’Iran c’est le premier fait depuis ces 100 dernières année qu’une femme accède à ce rang au sein de l’Eglise arménienne » affirme dans un communiqué le Patriarcat arménien de Téhéran.

Krikor Amirzayan

JPEG - 47.5 ko
JPEG - 45.5 ko
posté le 11 janvier 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Iran  Religion 


SAINTE NATIVITE A ETCHMIADZINE
Le ministre de la Défense Vicken Sarkissian a pris part à la bénédiction de l’eau à Sainte-Etchmiadzine lors de la messe de la Nativité

A l’issue de la messe de la messe de la Sainte Nativité (Sourp Dznount) à Sainte-Etchmiadzine samedi 6 janvier, réalisée par le Catholicos Karékine II, le ministre arménien de la Défense, Vicken Sarkissian a participé à la bénédiction de l’eau en tant que « parrain » (gnkahayr en arménien) de la croix. Selon le rite de l’Eglise apostolique arménienne la croix est plongée dans l’eau bénite puis embrassée par les fidèles à la fin de la messe. La participation d’un ministre lors de la cérémonie religieuse de la Nativité a surpris plus d’un spécialiste des médias dont certains se sont étonnés de ce choix de Sainte-Etchmiadzine. Même si l’Eglise arménienne et l’Etat arménien se sont souvent confondus durant de nombreux siècles, l’Eglise arménienne remplaçant souvent l’Etat arménien défaillant au cours des siècles passés.

Krikor Amirzayan

JPEG - 225.7 ko
JPEG - 251.9 ko
JPEG - 203.7 ko
JPEG - 225.8 ko
posté le 7 janvier 2018 par Krikor Amirzayan/armenews


EGLISE AREMENIENNE
Bénédiction de grenade à l’église Sourp Sarkis de Damas (Syrie) le 31 décembre

Les Arméniens de Damas (Syrie) ont fêté le Nouvel an avec la bénédiction de la grenade -fruit symbole de l’Arménie- en l’église Sourp Sarkis de Damas. La messe s’est déroulée en présence de l’évêque de l’Eglise arménienne de Damas, Armach Nalbandian. Après la bénédiction des grenades, les fruits furent distribués aux fidèles. A noter que ces bénédictions de la grenade se sont déroulées à l’exemple de celle de Sainte-Etchmiadzine, dans la majeure partie des églises arméniennes d’Arménie et de la diaspora.

Krikor Amirzayan

JPEG - 77.9 ko
JPEG - 102 ko
JPEG - 73.3 ko
posté le 3 janvier 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Diaspora  Image 450  Religion 


EGLISE ARMENIENNE-CONSTANTINOPLE
L’archevêque pro-Erdogan, Mgr Aram Atéchian se verrait bien dans le fauteur de Patriarche du Patriarcat de l’Eglise arménienne de Constantinople

En l’absence d’élections à la tête du Patriarcat de l’Eglise apostolique arménienne de Constantinople, Mgr Aram Atéchian, le candidat désigné du président Erdogan se considère comme l’hériter légal de cette fonction de Patriarche. Aram Atéchian qui reste très impopulaire tant à Sainte-Etchmiadzine qu’en diaspora et en Turquie avait souvenons-nous, écrit au président Erdogan pour souligner son mécontentement face au vote de l’Allemagne portant sur la reconnaissance du génocide des Arméniens.

JPEG - 32.7 ko
Aram Atéchian

Lors d’une conférence de presse à Istanbul le 21 décembre, Aram Atéchian a affirmé que les élections patriarcales de Constantinople devaient se réaliser sous la seule autorisation du gouvernement turc. « Nous devons obéir à l’Etat et sans son aval nous ne pouvons pas organiser une élection (...) un représentant de l’autorité m’a appelé et dit qu’on doit retourner à la situation d’avant et Atechian devra demeurer » dit Aram Atéchian qui se reconnait comme le candidat désigné de l’Etat turc au poste de Patriarche de l’Eglise arménienne de Constantinople !

JPEG - 117.6 ko

Rappelons que les élections devaient se dérouler le 13 décembre. Elles furent reportées à une date qui n’est pas connue. Outre Mgr Aram Atéchian trois autres candidats se sont déclarés au poste. Il s’agit de l’évêque Sahag Marchalian, de l’Archevêque de l’Eglise arménienne en Allemagne Karékine Bekdjian et de Sebouh Tchouldjian l’archevêque du diocèse du Goughark en Arménie.

Krikor Amirzayan

posté le 22 décembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews


ROMANS (DRÔME)-EGLISE ARMENIENNE
Dernière messe de l’année à l’église Saint-Nicolas de Romans (Drôme)

Dimanche 10 décembre la dernière messe de l’année fut célébrée en l’église arménienne Saint-Nicolas (Sourp Nigoghaïos en arménien) de Romans par le père David Margaryan qui fut durant plusieurs années le responsable de la chorale de l’église St-Sahag de Valence. Les fidèles étaient une nouvelle fois très nombreux à Saint-Nicolas. Dans son sermon en français et en arménien le père David Margaryan a rappelé la tragédie du séisme de décembre 1988 qui ravagea le nord de l’Arménie et fit 25 000 victimes et 500 000 sans-abris. A noter la très belle prestation de la chorale.

JPEG - 337.9 ko
Une partie des fidèles après la messe de l’église St-Nicolas de Romans entourant le père David Margaryan

La messe et le requiem fut suivie d’un repas à la salle Sevan de l’Amicale des Arméniens de Romans. De nombreux membres d’associations arméniennes de Valence étaient également présents dont Tamar Stepanian, Georges Eretzian, Khosrof Iliozer, Krikor Amirzayan. Le repas fut accompagné par quelques chants réalisés par Vartkès Vartanian ainsi que le père David Margaryan. Le Conseil paroissial de l’Eglise arménienne de Romans présidé par Bernard Cakici proposa lors du repas, le nouveau calendrier 2018 établi par l’association cultuelle indiquant les dates des prochains évènements liés à l’église Saint-Nicolas. Prochaine messe dimanche 14 janvier, suivie d’un repas salle Sevan.

Krikor Amirzayan texte et reportage-photos à Romans (Drôme)

JPEG - 344.4 ko
JPEG - 3.3 Mo
JPEG - 3 Mo
JPEG - 3.1 Mo
JPEG - 3.1 Mo
JPEG - 3.3 Mo
JPEG - 3.1 Mo
JPEG - 2.9 Mo
JPEG - 1 Mo
JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 1 Mo
JPEG - 1 Mo
JPEG - 765.2 ko
JPEG - 1 Mo
JPEG - 803.4 ko
JPEG - 841.7 ko
JPEG - 150.1 ko
JPEG - 312.9 ko
JPEG - 201.5 ko
JPEG - 338.4 ko
posté le 11 décembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews


ARMEE ARMENIENNE-EGLISE ARMENIENNE
L’Eglise arménienne ne peut être dissociée de l’Etat et de l’Armée selon Vicken Sarkissian le ministre arménien de la Défense

L’Eglise arménienne ne peut être séparé ni de l’Etat ni de l’Armée a déclaré vendredi 8 décembre le ministre arménien de la Défense Vicken Sarkissian lors d’une manifestation à l’Opéra national d’Erévan à l’occasion du 20e anniversaire de la création d’une section des prêtres aumôniers de l’Eglise arménienne au sein de l’Armée arménienne.

JPEG - 24.9 ko

Etaient présents à la manifestation le Catholicos Karékine II ainsi que des hauts-gradés militaires et des ecclésiastiques. Le responsable des prêtres de l’Armée arménienne l’Archevêque Vrtanès Abrahamian a présenté l’histoire des aumôniers de l’Armée arménienne au cours des 20 années de son existence.

Le ministre de la Défense, Vicken Sarkissian a dans son discours rappelé qu’en l’absence de l’Etat arménien, durent de nombreux siècles l’Eglise arménienne a pris la charge du regroupement et de l’éducation de la nation. « L’Eglise ne peut être dissociée ni de l’Etat ni de l’armée. C’est écrit dans notre Constitution, les lois, et le plus important, dans le cœur de chaque Arménien. Nous sommes également ensemble sur le champ militaire des combats où nos religieux ont toujours guidé l’armée arménienne » dit le ministre arménien de la Défense.

C’est le 13 novembre 1997 à l’initiative du Catholicos Karékine Ier et du ministre de la Défense Vazken Sarkissian que fut créé au sein de l’Armée arménienne la représentation des prêtres de l’Eglise arménienne.

Krikor Amirzayan

posté le 10 décembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews


EGLISE ARMENIENNE
Le Kéghart (Sainte-Lance) a été montré aux fidèles à Sainte-Etchmiadzine à l’occasion de la célébration de Saint Thaddée et Saint Barthélémy les évangélisateurs de l’Arménie

Le 2 décembre l’Eglise apostolique arménienne a célébré au Saint-Siège d’Etchmiadzine, Saint Thaddée et Saint Barthélémy les évangélisateurs de l’Arménie. La célébration s’est déroulée en présence du Catholicos Karine II, messe célébrée par le père Asahi le responsable du Musée et des Archives de Sainte-Etchmiadzine. La cérémonie s’est déroulée en présence d’un grand nombre d’ecclésiastiques de l’Eglise arménienne ainsi que des fidèles.

JPEG - 97.8 ko

Lors de la messe fut ramené de l’ancien siège du Catholicosat d’Etchmiadzine le Sourp Kéghart, la Sainte-lance qui transperça le corps de Jésus Christ. Ce Kégahart (Sainte-Lance) est l’un des objets les plus précieux et les plus vénérés des trésors de Sainte-Etchmiadzine. Le père Asoghik a évoqué les miracles réalisés par cette Sainte-Lance en Arménie et en Géorgie voisine, ainsi que son historique et son importance pour l’Eglise apostolique arménienne.

Lors de la cérémonie religieuse, le Catholicos Karékine II a béni les fidèles par une prière de « protection » lancée en direction du peuple arménien tout entier. La Sainte-lance fut montrée toute la journée à des milliers de fidèles Arméniens dont de nombreux touristes venus de la diaspora.

Krikor Amirzayan

JPEG - 174.8 ko
JPEG - 170.6 ko
JPEG - 180.4 ko
JPEG - 175.6 ko
posté le 3 décembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews