Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Cinéma


CINEMA
Stéphane Kazandjian, coscénariste de « La monnaie de leur pièce »

Paul, Nicolas et Charlotte, trois frères et sœur, ont toujours pensé qu’ils hériteraient de la riche mais exécrable tante Bertille. Hélas, à la mort de la vieille dame, ils découvrent qu’elle a tout légué à Eloïse, cette cousine exaspérante et pot-de-colle qu’ils n’avaient pas vu depuis si longtemps... En faisant à nouveau irruption dans leur vie, que cherche-t-elle exactement ? Une comédie familiale qui fait passer un bon moment, dans la lignée des Invités de mon père.

JPEG - 1023.1 ko

L’idée générale du film, c’est l’excellente Anne Le Ny qui l’a eue. Elle est à la réalisation, au scénario, et se permet même une petite apparition hilarante. Mais le scénario, c’est avec Stéphane Kazandjian qu’elle l’a peaufiné, lui qui a réussi récemment ses participations à l’écriture des comédies Jour J ou encore Pattaya, et qui est très attendu en avril pour Taxi 5, nouvel opus de la saga marseillaise qu’il a travaillé avec notamment Franck Gastambide.

posté le 20 janvier 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Cinéma  France  Image 450 


SUR NETFLIX
Le documentaire sur le génocide arménien « Ils ne périront pas »

Les abonnés de Netflix bénéficient d’un regard rare sur les efforts des États-Unis pour aider et assister les victimes du génocide des Arméniens, grâce au service de streaming populaire qui a rendu disponible le documentaire « Ils ne périront pas, l’histoire du Near East Relief ».

Ecrit et réalisé par George Billard et produit par Shant Mardirossian, président du Conseil de la Fondation Near East Relief, à travers sa société Acorne Productions, le film raconte les efforts du Near East Relief pour lever des fonds et sauver des milliers d’orphelins du génocide des Arméniens.

« Au début du 20e siècle, un groupe de charité américain a été créé pour offrir une aide humanitaire aux victimes du génocide des Arméniens. L’un des buts était de sauver une génération d’orphelins dont les familles avaient été tuées. Le documentaire commenté par l’acteur Victor Garber, raconte l’histoire des efforts de secours », rapporte le New York Times.

posté le 4 janvier 2018 par Claire/armenews


Document
Netflix programme « Ils ne périront pas »

Les abonnés de Netflix, qui propose des films et séries télévisées en flux continu sur Internet, vient de programmer le documentaire « Ils ne périront pas : L’histoire du Proche-Orient », un film de George Billard, produit par Shant Mardirossian, Président émérite de la Fondation du Conseil du Proche-Orient.

Le film détaille les événements historiques qui ont mené au génocide arménien et au sauvetage et à l’humanitarisme sans précédent qui a suivi, fournissant une assistance à des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants déplacés. Le documentaire fait largement appel à des séquences cinématographiques récemment découvertes et à des photographies d’archives d’orphelins pris en charge par le Near East Relief. Il raconte aussi les efforts de la fondation pour lever des fonds et sauver des milliers d’orphelins du génocide arménien.

Teaser

They Shall Not Perish : The Story of Near East Relief - Preview from George Billard on Vimeo.

Au début du XXe siècle, un groupe de charité américain a été formé pour offrir une aide humanitaire aux victimes du génocide arménien, dont l’un des objectifs fut de sauver une génération d’orphelins dont les familles avaient été tuées.

L’histoire des efforts de secours est conté par l’acteur Victor Garber.

Participants : les historiens Peter Balakian, Susan Harper et Taner Akçam (sociologue).

posté le 4 janvier 2018 par Jean Eckian/armenews


Cinéma
Avant-première « Bravo Virtuose »

Lundi 18 décembre, soirée exceptionnelle en Avant-première au cinéma Le Louxor 170, boulevard magenta 75010 PARIS à 20h à l’occasion de la sortie du film de Lévon MINASIAN “BRAVO VIRTUOSE“ et en présence de l’équipe du film et de Robert GUEDIGUIAN

SYNOPSIS

Arménie. Alik, 25 ans, musicien d’exception, membre d’un orchestre de musique classique prépare un grand concert. Tout bascule quand le mécène de l’orchestre est assassiné. Par un concours de circonstances, Alik se retrouve en possession du téléphone d’un tueur à gage nommé “Virtuose”. Il saisit cette opportunité, endosse l’identité du tueur, le temps de sauver l’orchestre de la faillite et protéger celle qu’il aime.

Réservations auprès de Saida : saida.kasmi@bluebird-distribution.com

06 09 35 13 34

PDF - 296 ko
posté le 17 décembre 2017 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Cinéma 


CINEMA
Andy Serkis : le Suprême Leader du nouveau Star Wars

Le 8e volet de la saga de la Guerre des étoiles vient de sortir en salles en France. Si le précédent film avait séduit les fans inconditionnels, beaucoup avait regretté l’absence de “grand méchant“ à la hauteur d’un Palpatine ou d’un Dark Vador dans les épisodes d’origine. En effet, Kylo Ren (fils de Leia et Han Solo) faisait un frêle méchant empli de doutes, alors que le Suprême Leader Snoke ne faisait qu’une brève apparition dans Le Réveil de la Force.

JPEG - 42.6 ko

Mais voilà ce dernier plus que jamais de retour dans le nouveau volet, intitulé Les derniers Jedi... Et c’est Andy Serkis, le roi de la motion capture, qui campe ce grand connaisseur du côté obscur. En tant que prédateur, Snoke identifie les faiblesses de ses adversaires et les exploite. Visuellement, Snoke a un corps tordu comme un tire-bouchon, et une colère contenues par des mouvements limités. Pour incarner au mieux son personnage, Andy Serkis n’a pas hésité à coller le côté gauche de sa bouche pendant le tournage. Le crâne brisé et la mâchoire ouverte du Suprême Leader sont inspirés des blessures de la Première Guerre mondiale, assure le britannique d’origine arménienne par son père (Clément Serkis, gynécologue d’Irak). Contrairement à l’empereur Palpatine, qui présentait un style modeste, Snoke est drapé d’or comme certains artistes de Las Vegas.

Après Gollum dans le Seigneur des Anneaux ou encore César dans la Planète des Singes, Andy Serkis livre une nouvelle fois une prestation sans faute et s’impose plus que jamais comme le Suprême Leader de la motion capture.

Star Wars 8 - Les Derniers Jedi
Réalisé par Rian Johnson
Avec Oscar Isaac (vu dernièrement dans The Promise), Daisy Ridley, Adam Driver, Mark Hamill, Carrie Fisher, Andy Serkis, etc.

posté le 14 décembre 2017 par Claire/armenews

Claire Barbuti



FILM
Le film « The Promise » continue sa diffusion au cinéma Le Navire à Valence (Drôme)

Depuis le 29 novembre le film « The Promise » de Terry George est diffusé au cinéma Le Navire (9 boulevard d’Alsace) à Valence. Le film est projeté en version originale sous-titrée en français. Lors de la semaine du 13 au 19 décembre, « The Promise » est programmé jeudi 14 décembre à 18h45, vendredi 15 décembre à 20h30, samedi 16 décembre à 13h00 et le mardi 19 décembre à 20h30. Photo : Affiche du film « The Promise » sur les boulevards de Valence face au cinéma Le Navire.

Krikor Amirzayan

posté le 13 décembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Cinéma  Génocide  Image 450  Valence 


Cinéma
Omar Sharif « Roi d’Arménie »

Peu d’entre-nous savaient que le metteur en scène américain Anthony Mann avait engagé Omar Sharif dans le rôle du roi d’Arménie pour le film La chute de l’Empire romain, tourné en 1963. Une incarnation qui, par le hasard du destin, amènera le grand acteur à endosser les habits de Hagop Zakarian 28 ans plus tard dans Mayrig d’Henri Verneuil.

Extrait, voir à 5,10mn

JPEG - 56.5 ko

Omar Sharif avec Isabelle Sadoyan, dans Mayrig

posté le 10 décembre 2017 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Cinéma  Image 450 


CONCOURS
Le court-métrage de Nouritza Emmanuelian au Nikon Film Festival

La comédienne et réalisatrice Nouritza Emmanuelian participe au Nikon Film Festival pour la seconde fois. Pour cette édition présidé par Emmanuelle Bercot, le thème est Je suis un cadeau.

JPEG - 92.5 ko

Nouritza Emmanuelian propose le court-métrage Je suis mes 8 ans, dans lequel on suit une mère et son fils mis à la rue par leur propriétaire le jour des 8 ans de l’enfant... Si elle n’a pas les moyens de lui offrir un cadeau dans un emballage, ça ne veut pourtant pas dire qu’elle ne va pas lui proposer un cadeau plein d’amour et de partage...

JPEG - 298.2 ko

Court-métrage à découvrir ici : https://www.festivalnikon.fr/video/2017/169 ?lang=fr

posté le 8 décembre 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Cinéma  Culture  France  Image 450 


LYON
Maxence Kouzoubachian en France pour présenter son dernier court-métrage
JPEG - 175.5 ko

Le cinéaste lyonnais Maxence Kouzoubachian, qui habite désormais aux Etats-Unis, revient en France pour présenter son dernier court-métrage, Little Story.

Le film raconte l’histoire de Tom, qui quittait la France il y a deux ans pour les États-Unis. Aujourd’hui, il décide de raconter son histoire, celle qui a tout changé...

JPEG - 341.7 ko

Projection unique en présence de l’équipe du film le vendredi 22 décembre à 21h
Séance gratuite - Réservation obligatoire au 07 81 21 84 38 ou projection.littlestory@gmail.com
Cinéma Le Karbone, MJC Monplaisir - 25 avenue des Frères Lumière - 69008 Lyon

posté le 6 décembre 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Cinéma  Culture  Lyon