Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Humanitaire


Arménie-Artsakh
Mission Noël : Un colis pour l’Arménie avec Adriana Karembeu et Aram Ohanian

Cette année, Adriana Karembeu et Aram Ohanian soutiennent l’opération « Un colis pour l’Arménie » pour les familles et les soldats. Son poids sera celui de notre générosité.

Les Besoins

1. Articles d’hygiène • rasoir • mousse à rasoir • dentifrice • brosse à dents • savon

2. Pour les familles • Vêtements (veste, blouse, doudoune, gants, chapeau, écharpe, pantalon) • Chaussures • Affaires de classes (cahier, stylo, crayon, gomme, trousses, taille-crayon, règle )

Évidemment, la liste des besoins n’est pas exhaustive. Vous pouvez la compléter avec ce que vous jugerez nécessaire de mettre dans votre colis.


>

Ensemble, agissons !

JPEG - 227.2 ko

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook dédiée >Mission Noël > ICI , et cliquer sur “Envoyer un message“ pour poser votre question.

posté le 8 novembre 2017 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Humanitaire  Image 450  Karabagh 


Reims
Une Arménienne de 76 ans se voit refuser des soins à l’hôpital Maison-Blanche

Marianouch Gregorian a fui l’Arménie il y a trois semaines. Arrivée à Reims le 13 août, elle souffre deux jours plus tard d’une infection des reins. Une fois à l’hôpital, un médecin a refusé de lui prodiguer des soins, parce qu’elle n’a pas ses papiers.

La pluie se fait encore sentir. L’air moite et frais saisit les bronches. La pelouse d’un vert vif fond sous les semelles des quelques Albanais qui se retrouvent autour des tentes du camp de fortune installé dans le parc Saint-John Perse, à Reims. Parmi eux, se trouve une dame d’à peine 1,50m, vêtue d’une grosse maille par-dessus un t-shirt jaune pâle, un cabas de pharmacie sous le bras.

Lire la suite, voir lien plus bas

posté le 3 septembre 2017 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : France  Humanitaire 


Liban
Daniel Auguste rencontre Aram1er et le Président Aoun

Fin août, le président du Comité de Soutien aux Chrétiens d’Irak (CSCI France), Daniel Auguste, et adjoint à la Mairie de Villiers-le-Bel, a été reçu à l’ambassade de France à Beyrouth dans l’objet de faire un point sur la situation des chrétiens, réfugiés chrétiens d’Irak et de Syrie dans le cadre de ses fonctions de président du Comité de Soutien aux Chrétiens d’Irak (CSCI France).

De nombreuses rencontres et visites ont été effectuées, y compris dans les familles de réfugiés Assyro-Chaldéennes, Arméniennes et Syriennes (familles exclusivement chrétiennes).

Selon ses observations « Les réfugiés chrétiens vivent ici dans des situations d’extrême précarité sans aucune ressource ni de moyens de quelque nature que ce soit ni aucune possibilité de travailler légalement. Ils n’ont aucun statut en dehors d’une attestation délivrée par HCR d’une durée d’un mois. Au terme du délais d’un mois périmé, c’est la clandestinité sans aucun statut délivré par le Liban pour des raisons évidentes, avec la peur qu’en cas de régularisation, ils se retrouvent avec les plus de 2 millions de réfugiés (grosse majorité Syrienne), soit plus de 50% de la population dans un déséquilibre total du pays, sans oublier l’aspect religieux et une présence majoritaire des musulmans qui risquerait d’atténuer la présence des chrétiens du Liban.

JPEG - 987.5 ko

« Grâce à une amie Libanaise d’origine Arménienne, j’ai pu rencontrer le Catholicos Aram 1er à son siège d’été avec lequel j’ai échangé pendant plus de 30 minutes sur le calvaire de nos frères et sœurs chrétiens Assyro-Chaldéens ; soit plus de 12.000 réfugiés aujourd’hui sans statut et dans une extrême pauvreté visible. J’ai sollicité le Catholicos pour aider ces réfugiés et je l’ai senti très affecté par cette situation honteuse pour la communauté internationale qui préfère aider les pays musulmans complices du terrorisme islamiste en accentuant la fuite des chrétiens de leur pays d’origine comme ce fût le cas lors du génocide des chrétiens de 1915.

Il a l’intention de réunir tous les responsables des différents rites chrétiens afin de travailler ensemble en laissant de côté l’égoïsme communautaire simple qui est un échec. »

Daniel Auguste a également été reçu par le président Michel Aoun au palais présidentiel avec lequel il a pu échanger longuement sur ces problématiques. 

Les points suivants ont été évoqués :

Régularisation des statuts des réfugiés chrétiens d’Orient par la délivrance d’un titre de séjour.

Autorisation de la délivrance d’un statut pour leur permettre de travailler afin de subvenir (à minima) aux besoins vitaux de leur famille. 

Faciliter l’immigration (voir avec les autorités françaises) vers la France et d’autres pays d’Europe de leur choix.

- Les difficultés de trouver un logement avec la majeur partie des familles vivants dans des locaux commerciaux délabrés et insalubres. 

Dans cette logique, le président du CSCI France a rappelé à Michel Aoun la situation des arméniens après le génocide lorsqu’ils sont venus se réfugier au Pays du cèdre et qui ont permis de construire le Liban à de multiples reprises pendants les différentes guerres et sont aujourd’hui une richesse pour le pays par leur contribution et implication citoyennes de tous les jours envers le Liban.

Dans cet esprit, Daniel Auguste estime qu’« en tant que président du Liban il peut donner cette chance aux chrétiens d’être des exemples comme ce fût le cas pour les arméniens.

Le chef de l’État est également préoccupé par l’invasion des syriens au Liban avec un pays qui n’a pas une économie sans limite et ne peux répondre suffisamment à toutes les demandes de réfugiés ; les aides étant largement insuffisantes en provenance de l’Occident.

« Il a été touché par ma démarche, et semble-t-il, intéressé à étudier le cas des chrétiens sans qu’il n’en soit question publiquement. », précise Daniel Auguste.

posté le 1er septembre 2017 par Jean Eckian/armenews


CROWDFUNDING DU FONDS ARMENIEN
Energie solaire pour le village de Khashtarak

Il ne vous reste que 5 jours pour participer au crowdfunding du Fonds arménien de France pour l’installation de panneaux solaires dans le village de Khashtarak qui fourniront de l’eau chaude à 50 familles et de l’électricité à 4 équipements publics.

Le projet consiste à installer des panneaux solaires dans le village de Khashtarak (1900 habitants) situé dans la région du Tavush qui est l’une des régions les plus pauvres d’Arménie. Le Fonds arménien veut installer des panneaux solaires thermiques pour fournir de l’eau chaude à 50 familles ainsi que des panneaux solaires photovoltaïques pour fournir de l’électricité aux écoles du village (maternelle et primaire), à la mairie et au dispensaire. L’Arménie profite en moyenne de 300 jours d’ensoleillement par an, une énergie gratuite et renouvelable !

Plus d’infos : https://www.helloasso.com/associations/le-fonds-armenien-de-france/collectes/energie-solaire-en-armenie

posté le 4 juillet 2017 par Claire/armenews


HUMANITAIRE
L’UE va aider financièrement les Syriens réfugiés en Arménie

L’Union européenne a annoncé hier qu’elle allait allouer 3 millions d’euros (3,3 millions de dollars) pour venir en aide aux milliers de citoyens arméniens de Syrie qui se sont réfugiés en Arménie au cours des dernières années.

Cette aide fait partie d’un ensemble de 275 millions d’euros que l’Europe va donner pour aider des millions de réfugiés syriens installés en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Irak et dans d’autres pays.

La Commission européenne a déclaré que la somme réservée aux Arméniens syriens vivant dans leur patrie ancestrale permettra « d’améliorer l’accès à la santé et aux services psychosociaux, les conditions de logement, d’augmenter l’accès aux opportunités économiques et de faciliter l’intégration des écoliers et des étudiants ».

La Syrie a accueilli environ 80 000 Arméniens avant le déclenchement de la guerre civile dévastatrice il y a cinq ans. Pas plus de 10 000 d’entre eux seraient encore dans le pays ravagé par la guerre désormais.

Plus de 16 000 Arméniens syriens ont fui vers l’Arménie. Beaucoup d’entre eux se battent pour joindre les deux bouts dans le pays frappé par le chômage.

Le gouvernement arménien a été incapable de leur fournir une assistance matérielle d’importance. Il n’a même pas réussi jusqu’à maintenant à recueillir une aide à grande échelle pour les migrants en demandant à des sources extérieures. Le financement de l’UE est la plus importante allocation d’aide étrangère à ce jour.

S’appuyant sur leur expérience commerciale en Syrie, certains Arméniens syriens ont ouvert de petites entreprises comme des restaurants et des entreprises de fabrication en Arménie. Le gouvernement a encouragé l’entrepreneuriat en subventionnant les prêts commerciaux qui leur sont accordés par les banques commerciales locales.

Des dizaines d’entreprises créées par les Arméniens syriens ont démontré leurs produits et services lors d’une foire parrainée par l’Allemagne qui s’est tenue à Erevan en mai 2016. L’exposition de quatre jours visait à faciliter leur intégration économique en Arménie.

posté le 21 juin 2017 par Claire/armenews


ARMENIE
L’Aurora Prize a été remis au docteur Tom Catena

L’Initiative Humanitaire Aurora honore l’estimé missionnaire catholique chirurgien pour avoir réveillé la foi en l’humanité.

L’Aurora Prize for Awakening Humanity d’1 million de dollars a été décerné au docteur Tom Catena, un missionnaire catholique d’Amsterdam (État de New York), qui a sauvé des milliers de vies en sa qualité d’unique médecin basé en permanence dans les monts Nuba ravagés par la guerre au Soudan.

Décerné par l’Initiative Humanitaire Aurora au nom des survivants du génocide arménien et en reconnaissance envers leurs sauveurs, le prix Aurora, s’est tenu lors d’une cérémonie à Erevan, en Arménie. Tom Catena a été désigné lauréat du Prix Aurora 2017 par plus de 550 candidatures en provenance de 66 pays.

George Clooney, acteur oscarisé, co-fondateur de The Sentry et Not On Our Watch, et coprésident du Comité de Sélection du Prix Aurora, a félicité le lauréat en déclarant : “Comme la violence et la guerre permanente menace les esprits des gens et la persévérance, il est important de reconnaître, valoriser et de célébrer des gens comme Tom Catena qui aide non seulement de façon désintéressée les autres à survivre, mais aussi à prospérer. Tom Catena est un modèle pour nous tous, il est un nouvel exemple de personnes sur le terrain qui font vraiment la différence. “

Le Dr. Catena recevra un Prix de 100 000 dollars et aura l’opportunité de poursuivre le cycle de dons en désignant pour un Prix de 1 million de dollars les organisations de son choix. Le Dr. Catena remettra le Prix à trois organisations : African Mission Healthcare Foundation (AMHF, Etats-Unis), Catholic Medical Mission Board (CMMB, Etats-Unis) et Aktion Canchanabury (Allemagne).

Depuis neuf ans, le Docteur Catena est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 à l’hôpital Mother of Mercy pour prendre soin des 750 000 habitants des Monts Nuba, victimes de la guerre entre le gouvernement soudanais et le Mouvement populaire de libération du Soudan.

Certains de ses patients marchent à pied jusqu’à sept jours durant pour bénéficier de ses soins. La plupart des cas qu’il soigne, sont des blessures causées par les bombardements, ou des fractures osseuses, la malnutrition et le paludisme. Le Docteur Catena effectue en moyenne plus d’un millier d’opération chaque année.

Après avoir été désigné lauréat du prix Aurora 2017, le Dr Catena a déclaré : « Défendre l’humanité n’est pas une question. Il est possible de résister à l’obscurité et d’aider nos communautés à reconnaître que l’humanité partagée peut mener à un avenir plus radieux. Je me sens tellement honoré et inspiré de pouvoir continuer à œuvrer pour un monde meilleur “.

“Le Docteur Catena est une source d’inspiration pour tous ceux qui ont été jusqu’à douter de l’humanité. Bravant d’énormes injustices et de sacrifices, il a consacré sa vie à faire en sorte que la prochaine génération ait un avenir meilleur “, a déclaré Vartan Gregorian, président de la Carnegie Corporation de New York, cofondateur de l’Initiative Humanitaire Aurora (IHA) et membre du Comité de sélection du Prix Aurora. “Son dévouement et son service envers les autres est une source d’inspiration pour tous, et nous espérons que les personnes qu’il a sauvés continueront le cycle de reconnaissance en devenant à leur tour eux-mêmes des sauveurs “.

Des personnalités humanitaires de premier plan et des membres du Comité de Sélection du Prix Aurora, à l’instar de Gareth Evans, Hina Jilani, Leymah Gbowee, Ernesto Zedillo et Vartan Gregorian, ont participé à la célébration du lauréat du Prix Aurora 2017.

La Docteur Catena a été félicité par Marguerite Barankitse, lauréate du premier Prix Aurora en 2016, pour son engagement inlassable à restaurer la dignité des enfants et l’espoir. En sa qualité de fondatrice de Maison Shalom et de l’Hôpital REMA au Burundi, elle a déclaré : « Le Prix Aurora est si important pour maintenir l’espoir vivant pour les gens du monde entier et je suis fière d’être accompagnée d’un modèle si humble et réel que le Docteur Catena. J’applaudis ses efforts désintéressés pour donner de l’amour à tous et je le félicite pour ce Prix estimé. “

Les invités de la cérémonie du Prix Aurora ont également honoré les contributions exceptionnelles des quatre autres finalistes du Prix Aurora 2017 : Mme Fartuun Adan et Mme Ilwad Elman, fondatrices du Centre Elman pour la paix et les droits de l’Homme en Somalie ; Mme Jamila Afghani, présidente de l’Organisation Noor pour l’éducation et le renforcement des capacités en Afghanistan ; M. Muhammad Darwish, médecin à l’hôpital de campagne de Madaya en Syrie et le docteur Denis Mukwege, chirurgien gynécologique et fondateur de l’hôpital Panzi en République Démocratique du Congo.

“Le docteur Catena incarne l’esprit du Prix Aurora et nous lui adressons notre plus profonde gratitude ainsi qu’aux personnes et organisations du monde entier qui le soutiennent et l’inspirent à continuer son noble travail en dépit des conditions extrêmement difficiles », a déclaré Ruben Vardanyan, cofondateur de l’IHA et de l’United World College de Dilijan. “Nous sommes honorés de partager son histoire avec tous afin de mettre en lumière la bonne volonté qui existe dans le monde et d’aider les autres à faire partie de notre culture mondiale“.

La nomination du lauréat du Prix Aurora 2017 a suivi à la publication de l’Index Humanitaire Aurora, second sondage annuel sur l’opinion publique mondiale qui mesure les attitudes à l’égard de la responsabilité humanitaire, l’efficacité de l’intervention humanitaire et les motivations des individus qui les font intervenir au nom des autres. L’indice a constaté que le soutien à l’action humanitaire enregistre une forte baisse et qu’une recrudescence du populisme à l’échelle internationale affecte la perception qu’ont les citoyens des efforts déployés pour aider les réfugiés dans le monde entier.

“Nous espérons que les résultats de l’Indice humanitaire Aurora de cette année seront une source d’émulation pour les personnes du monde entier afin qu’elles prennent conscience non seulement de leur capacité à avoir un impact significatif, mais qu’elles soient inspirés à agir sur ce plan“, a déclaré Noubar Afeyan, cofondateur de l’Initiative Humanitaire Aurora. « Grâce à l’Initiative Humanitaire Aurora, nous encourageons ceux qui sont touchés par le travail désintéressé du Dr Catena à poser leur propre marque sur le monde en élargissant le cercle des sauveurs et, surtout, celui des survivants. Il est possible pour nous tous de jouer un rôle dans le renouveau de l’espoir en l’humanité “.

Plus d’information disponible sur le site www.auroraprize.com

posté le 30 mai 2017 par Claire/armenews


AVEC LA CHREDO
L’archevêque apostolique arménien d’Alep Chahane Sarkissian était à Paris

Mercredi 10 mai 2017, la Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger (CHREDO), présidée par Patrick Karam, a organisé une rencontre avec l’archevêque apostolique arménien d’Alep, monseigneur Chahane Sarkissian. De passage à Paris avec Garo Yuzbachian (responsable communautaire à Alep), il a parlé pour la première fois de la situation actuelle d’Alep, et plus particulièrement de celle des Arméniens.

JPEG - 6.7 Mo

Sona Attamian a tout d’abord pris la parole pour annoncer qu’une messe spéciale dédiée aux Chrétiens d’Orient sera organisée ce samedi 13 mai à 17h à l’église melkite (1, rue Saint-Julien-le-Pauvre - 75005 Paris).

JPEG - 413.3 ko

Patrick Karam a souligné l’importance de la présence ici de monseigneur Chahane Sarkissian, véritable témoin de la situation actuelle en Syrie. C’est important pour la CHREDO de faire parler directement les personnes concernées (et non parler en leur place). La région d’Alep sort difficilement d’un long cauchemar après d’âpres batailles qui ont permis de la libérer des extrémistes islamistes. Cette belle ville historique ne sort pas indemne car sa population a été meurtrie, ses quartiers dévastés et son infrastructure durablement paralysée. Il a souligné la peur pour les Chrétiens ont que tout recommence, et les pressions quotidiennes qu’ils subissent. Ce n’est pas seulement la question de Daesh qui se pose en Syrie d’après Patrick Karam. Tous les Patriarches disent la même chose sur place : la question est aussi celle de l’ensemble de la mouvance islamiste.

JPEG - 6.1 Mo

Puis c’est monseigneur Chahane Sarkissian qui s’est exprimé. Il a tenu à adresser un message d’espoir. Si détruire est facile, reconstruire prend du temps mais, tout doucement, la vie reprend sa place à Alep : les écoles sont ouvertes, tout comme des églises et des mosquées. Il a également parlé d’une nouvelle démographie de la ville : avant, les quartiers étaient séparés entre Chrétiens, Musulmans, Musulmans sunnites, Kurdes, autres. Alors que maintenant cette séparation n’existe plus : pour exemple, lui-même habite dans un immeuble au premier, un Arménien loge au second alors qu’un musulman est au 3e. Il s’est également adressé aux Arméniens pour qu’ils commencent à revenir sur place, et à la Diaspora. Concernant l’Europe, il a déclaré qu’elle avait un rôle humanitaire à jouer en acceptant les réfugiés. Elle peut permettre d’apaiser les tensions au Proche-Orient, jouer un rôle entre les deux grandes puissances que sont les Etats-Unis et la Russie pour donner l’occasion d’un dialogue vivant entre les Chrétiens et les Musulmans.

Prise de parole de Patrick Karam :

Introduction de Chahane Sarkissian :

Monseigneur Chahane Sarkissian parlant de la situation des Arméniens :

Monseigneur Chahane Sarkissian : Comment aider les Arméniens d’Alep ?

posté le 11 mai 2017 par Claire/armenews

Claire Barbuti



PARIS
Concert au profit des enfants d’Alep

Après 4 années de guerre, de destruction, de famine et de souffrances, des centaines d’enfants d’Alep vivent, physiquement et psychologiquement, dans une grande misère.

L’orchestre symphonique et lyrique de Paris a généreusement accepté d’offrir un concert à leur profit. Le montant récolté sera envoyé à Alep et géré sur place par la Paroisse arménienne catholique. Cette somme sera affectée aux soins, nourritures, scolarités et vêtements des enfants.

Programme :
Marcello : Concerto pour Hautbois (soliste : Damien Fourchy)
Haydn : Concerto pour violoncelle en Ré Majeur (soliste : Astrig Siranossian)
Haydn : Sympphonie n°49, La Passion (sous la direction du violon Simon Milone)

Billets à 50 € et 20 € disponibles à la Cathédrale Sainte-Croix de Paris.
Règlement par chèque à l’ordre de la Paroisse arménienne catholique (13 rue Perche, 75003 Paris). Les billets vont seront adressés par courrier.

Vendredi 28 avril à 20h30
Cathédrale Saint Croix de Paris - 13 rue Perche - 75003

posté le 4 avril 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Concert  Humanitaire  Paris 


REVUE DE PRESSE - LIBE
Texte de Simon Abkarian : A Lesbos, les migrants au cœur du labyrinthe de chair et de sang

Je suis en Grèce à Lesbos. Je me tiens face à la mer. De l’autre côté, la Turquie, fière, arrogante, sûre d’elle-même, se dresse sur les ruines d’un printemps déchu. Derrière elle, par-delà les plaines et les montagnes, les ossements des Arméniens, des Grecs, des Alévis, des Assyro-Chaldéens et des Kurdes continuent de blanchir sous le ciel d’Anatolie. Ils attendent en vain que s’en vienne la justice des hommes. Mon père me disait que « les Turcs n’existent que par le glaive et pour le glaive. Quand ils auront tué tous les Non-Turcs, ils se mangeront eux-mêmes et se battront avec leurs ombres ».

J’ai toujours cru que mon père se trompait, qu’aucun peuple ne porte en lui le gène de la violence. Pourtant, nous y sommes. Ces purges sont les prémices d’un massacre à venir. Et ce sont des hommes et des femmes turcs aussi qui, cette fois, s’entassent dans les cimetières et les prisons. En attendant que la grande cannibale se digère elle-même, la Syrie et l’Irak n’en finissent pas de brûler.

Lire la suite du texte de Simon Abkarian publié sur Libé : http://www.liberation.fr/planete/2017/03/22/a-lesbos-les-migrants-au-coeur-du-labyrinthe-de-chair-et-de-sang_1557677

posté le 24 mars 2017 par Claire/armenews