Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Humanitaire


CROWDFUNDING DU FONDS ARMENIEN
Energie solaire pour le village de Khashtarak

Il ne vous reste que 5 jours pour participer au crowdfunding du Fonds arménien de France pour l’installation de panneaux solaires dans le village de Khashtarak qui fourniront de l’eau chaude à 50 familles et de l’électricité à 4 équipements publics.

Le projet consiste à installer des panneaux solaires dans le village de Khashtarak (1900 habitants) situé dans la région du Tavush qui est l’une des régions les plus pauvres d’Arménie. Le Fonds arménien veut installer des panneaux solaires thermiques pour fournir de l’eau chaude à 50 familles ainsi que des panneaux solaires photovoltaïques pour fournir de l’électricité aux écoles du village (maternelle et primaire), à la mairie et au dispensaire. L’Arménie profite en moyenne de 300 jours d’ensoleillement par an, une énergie gratuite et renouvelable !

Plus d’infos : https://www.helloasso.com/associations/le-fonds-armenien-de-france/collectes/energie-solaire-en-armenie

posté le 4 juillet 2017 par Claire/armenews


HUMANITAIRE
L’UE va aider financièrement les Syriens réfugiés en Arménie

L’Union européenne a annoncé hier qu’elle allait allouer 3 millions d’euros (3,3 millions de dollars) pour venir en aide aux milliers de citoyens arméniens de Syrie qui se sont réfugiés en Arménie au cours des dernières années.

Cette aide fait partie d’un ensemble de 275 millions d’euros que l’Europe va donner pour aider des millions de réfugiés syriens installés en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Irak et dans d’autres pays.

La Commission européenne a déclaré que la somme réservée aux Arméniens syriens vivant dans leur patrie ancestrale permettra « d’améliorer l’accès à la santé et aux services psychosociaux, les conditions de logement, d’augmenter l’accès aux opportunités économiques et de faciliter l’intégration des écoliers et des étudiants ».

La Syrie a accueilli environ 80 000 Arméniens avant le déclenchement de la guerre civile dévastatrice il y a cinq ans. Pas plus de 10 000 d’entre eux seraient encore dans le pays ravagé par la guerre désormais.

Plus de 16 000 Arméniens syriens ont fui vers l’Arménie. Beaucoup d’entre eux se battent pour joindre les deux bouts dans le pays frappé par le chômage.

Le gouvernement arménien a été incapable de leur fournir une assistance matérielle d’importance. Il n’a même pas réussi jusqu’à maintenant à recueillir une aide à grande échelle pour les migrants en demandant à des sources extérieures. Le financement de l’UE est la plus importante allocation d’aide étrangère à ce jour.

S’appuyant sur leur expérience commerciale en Syrie, certains Arméniens syriens ont ouvert de petites entreprises comme des restaurants et des entreprises de fabrication en Arménie. Le gouvernement a encouragé l’entrepreneuriat en subventionnant les prêts commerciaux qui leur sont accordés par les banques commerciales locales.

Des dizaines d’entreprises créées par les Arméniens syriens ont démontré leurs produits et services lors d’une foire parrainée par l’Allemagne qui s’est tenue à Erevan en mai 2016. L’exposition de quatre jours visait à faciliter leur intégration économique en Arménie.

posté le 21 juin 2017 par Claire/armenews


ARMENIE
L’Aurora Prize a été remis au docteur Tom Catena

L’Initiative Humanitaire Aurora honore l’estimé missionnaire catholique chirurgien pour avoir réveillé la foi en l’humanité.

L’Aurora Prize for Awakening Humanity d’1 million de dollars a été décerné au docteur Tom Catena, un missionnaire catholique d’Amsterdam (État de New York), qui a sauvé des milliers de vies en sa qualité d’unique médecin basé en permanence dans les monts Nuba ravagés par la guerre au Soudan.

Décerné par l’Initiative Humanitaire Aurora au nom des survivants du génocide arménien et en reconnaissance envers leurs sauveurs, le prix Aurora, s’est tenu lors d’une cérémonie à Erevan, en Arménie. Tom Catena a été désigné lauréat du Prix Aurora 2017 par plus de 550 candidatures en provenance de 66 pays.

George Clooney, acteur oscarisé, co-fondateur de The Sentry et Not On Our Watch, et coprésident du Comité de Sélection du Prix Aurora, a félicité le lauréat en déclarant : “Comme la violence et la guerre permanente menace les esprits des gens et la persévérance, il est important de reconnaître, valoriser et de célébrer des gens comme Tom Catena qui aide non seulement de façon désintéressée les autres à survivre, mais aussi à prospérer. Tom Catena est un modèle pour nous tous, il est un nouvel exemple de personnes sur le terrain qui font vraiment la différence. “

Le Dr. Catena recevra un Prix de 100 000 dollars et aura l’opportunité de poursuivre le cycle de dons en désignant pour un Prix de 1 million de dollars les organisations de son choix. Le Dr. Catena remettra le Prix à trois organisations : African Mission Healthcare Foundation (AMHF, Etats-Unis), Catholic Medical Mission Board (CMMB, Etats-Unis) et Aktion Canchanabury (Allemagne).

Depuis neuf ans, le Docteur Catena est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 à l’hôpital Mother of Mercy pour prendre soin des 750 000 habitants des Monts Nuba, victimes de la guerre entre le gouvernement soudanais et le Mouvement populaire de libération du Soudan.

Certains de ses patients marchent à pied jusqu’à sept jours durant pour bénéficier de ses soins. La plupart des cas qu’il soigne, sont des blessures causées par les bombardements, ou des fractures osseuses, la malnutrition et le paludisme. Le Docteur Catena effectue en moyenne plus d’un millier d’opération chaque année.

Après avoir été désigné lauréat du prix Aurora 2017, le Dr Catena a déclaré : « Défendre l’humanité n’est pas une question. Il est possible de résister à l’obscurité et d’aider nos communautés à reconnaître que l’humanité partagée peut mener à un avenir plus radieux. Je me sens tellement honoré et inspiré de pouvoir continuer à œuvrer pour un monde meilleur “.

“Le Docteur Catena est une source d’inspiration pour tous ceux qui ont été jusqu’à douter de l’humanité. Bravant d’énormes injustices et de sacrifices, il a consacré sa vie à faire en sorte que la prochaine génération ait un avenir meilleur “, a déclaré Vartan Gregorian, président de la Carnegie Corporation de New York, cofondateur de l’Initiative Humanitaire Aurora (IHA) et membre du Comité de sélection du Prix Aurora. “Son dévouement et son service envers les autres est une source d’inspiration pour tous, et nous espérons que les personnes qu’il a sauvés continueront le cycle de reconnaissance en devenant à leur tour eux-mêmes des sauveurs “.

Des personnalités humanitaires de premier plan et des membres du Comité de Sélection du Prix Aurora, à l’instar de Gareth Evans, Hina Jilani, Leymah Gbowee, Ernesto Zedillo et Vartan Gregorian, ont participé à la célébration du lauréat du Prix Aurora 2017.

La Docteur Catena a été félicité par Marguerite Barankitse, lauréate du premier Prix Aurora en 2016, pour son engagement inlassable à restaurer la dignité des enfants et l’espoir. En sa qualité de fondatrice de Maison Shalom et de l’Hôpital REMA au Burundi, elle a déclaré : « Le Prix Aurora est si important pour maintenir l’espoir vivant pour les gens du monde entier et je suis fière d’être accompagnée d’un modèle si humble et réel que le Docteur Catena. J’applaudis ses efforts désintéressés pour donner de l’amour à tous et je le félicite pour ce Prix estimé. “

Les invités de la cérémonie du Prix Aurora ont également honoré les contributions exceptionnelles des quatre autres finalistes du Prix Aurora 2017 : Mme Fartuun Adan et Mme Ilwad Elman, fondatrices du Centre Elman pour la paix et les droits de l’Homme en Somalie ; Mme Jamila Afghani, présidente de l’Organisation Noor pour l’éducation et le renforcement des capacités en Afghanistan ; M. Muhammad Darwish, médecin à l’hôpital de campagne de Madaya en Syrie et le docteur Denis Mukwege, chirurgien gynécologique et fondateur de l’hôpital Panzi en République Démocratique du Congo.

“Le docteur Catena incarne l’esprit du Prix Aurora et nous lui adressons notre plus profonde gratitude ainsi qu’aux personnes et organisations du monde entier qui le soutiennent et l’inspirent à continuer son noble travail en dépit des conditions extrêmement difficiles », a déclaré Ruben Vardanyan, cofondateur de l’IHA et de l’United World College de Dilijan. “Nous sommes honorés de partager son histoire avec tous afin de mettre en lumière la bonne volonté qui existe dans le monde et d’aider les autres à faire partie de notre culture mondiale“.

La nomination du lauréat du Prix Aurora 2017 a suivi à la publication de l’Index Humanitaire Aurora, second sondage annuel sur l’opinion publique mondiale qui mesure les attitudes à l’égard de la responsabilité humanitaire, l’efficacité de l’intervention humanitaire et les motivations des individus qui les font intervenir au nom des autres. L’indice a constaté que le soutien à l’action humanitaire enregistre une forte baisse et qu’une recrudescence du populisme à l’échelle internationale affecte la perception qu’ont les citoyens des efforts déployés pour aider les réfugiés dans le monde entier.

“Nous espérons que les résultats de l’Indice humanitaire Aurora de cette année seront une source d’émulation pour les personnes du monde entier afin qu’elles prennent conscience non seulement de leur capacité à avoir un impact significatif, mais qu’elles soient inspirés à agir sur ce plan“, a déclaré Noubar Afeyan, cofondateur de l’Initiative Humanitaire Aurora. « Grâce à l’Initiative Humanitaire Aurora, nous encourageons ceux qui sont touchés par le travail désintéressé du Dr Catena à poser leur propre marque sur le monde en élargissant le cercle des sauveurs et, surtout, celui des survivants. Il est possible pour nous tous de jouer un rôle dans le renouveau de l’espoir en l’humanité “.

Plus d’information disponible sur le site www.auroraprize.com

posté le 30 mai 2017 par Claire/armenews


AVEC LA CHREDO
L’archevêque apostolique arménien d’Alep Chahane Sarkissian était à Paris

Mercredi 10 mai 2017, la Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger (CHREDO), présidée par Patrick Karam, a organisé une rencontre avec l’archevêque apostolique arménien d’Alep, monseigneur Chahane Sarkissian. De passage à Paris avec Garo Yuzbachian (responsable communautaire à Alep), il a parlé pour la première fois de la situation actuelle d’Alep, et plus particulièrement de celle des Arméniens.

JPEG - 6.7 Mo

Sona Attamian a tout d’abord pris la parole pour annoncer qu’une messe spéciale dédiée aux Chrétiens d’Orient sera organisée ce samedi 13 mai à 17h à l’église melkite (1, rue Saint-Julien-le-Pauvre - 75005 Paris).

JPEG - 413.3 ko

Patrick Karam a souligné l’importance de la présence ici de monseigneur Chahane Sarkissian, véritable témoin de la situation actuelle en Syrie. C’est important pour la CHREDO de faire parler directement les personnes concernées (et non parler en leur place). La région d’Alep sort difficilement d’un long cauchemar après d’âpres batailles qui ont permis de la libérer des extrémistes islamistes. Cette belle ville historique ne sort pas indemne car sa population a été meurtrie, ses quartiers dévastés et son infrastructure durablement paralysée. Il a souligné la peur pour les Chrétiens ont que tout recommence, et les pressions quotidiennes qu’ils subissent. Ce n’est pas seulement la question de Daesh qui se pose en Syrie d’après Patrick Karam. Tous les Patriarches disent la même chose sur place : la question est aussi celle de l’ensemble de la mouvance islamiste.

JPEG - 6.1 Mo

Puis c’est monseigneur Chahane Sarkissian qui s’est exprimé. Il a tenu à adresser un message d’espoir. Si détruire est facile, reconstruire prend du temps mais, tout doucement, la vie reprend sa place à Alep : les écoles sont ouvertes, tout comme des églises et des mosquées. Il a également parlé d’une nouvelle démographie de la ville : avant, les quartiers étaient séparés entre Chrétiens, Musulmans, Musulmans sunnites, Kurdes, autres. Alors que maintenant cette séparation n’existe plus : pour exemple, lui-même habite dans un immeuble au premier, un Arménien loge au second alors qu’un musulman est au 3e. Il s’est également adressé aux Arméniens pour qu’ils commencent à revenir sur place, et à la Diaspora. Concernant l’Europe, il a déclaré qu’elle avait un rôle humanitaire à jouer en acceptant les réfugiés. Elle peut permettre d’apaiser les tensions au Proche-Orient, jouer un rôle entre les deux grandes puissances que sont les Etats-Unis et la Russie pour donner l’occasion d’un dialogue vivant entre les Chrétiens et les Musulmans.

Prise de parole de Patrick Karam :

Introduction de Chahane Sarkissian :

Monseigneur Chahane Sarkissian parlant de la situation des Arméniens :

Monseigneur Chahane Sarkissian : Comment aider les Arméniens d’Alep ?

posté le 11 mai 2017 par Claire/armenews

Claire Barbuti



PARIS
Concert au profit des enfants d’Alep

Après 4 années de guerre, de destruction, de famine et de souffrances, des centaines d’enfants d’Alep vivent, physiquement et psychologiquement, dans une grande misère.

L’orchestre symphonique et lyrique de Paris a généreusement accepté d’offrir un concert à leur profit. Le montant récolté sera envoyé à Alep et géré sur place par la Paroisse arménienne catholique. Cette somme sera affectée aux soins, nourritures, scolarités et vêtements des enfants.

Programme :
Marcello : Concerto pour Hautbois (soliste : Damien Fourchy)
Haydn : Concerto pour violoncelle en Ré Majeur (soliste : Astrig Siranossian)
Haydn : Sympphonie n°49, La Passion (sous la direction du violon Simon Milone)

Billets à 50 € et 20 € disponibles à la Cathédrale Sainte-Croix de Paris.
Règlement par chèque à l’ordre de la Paroisse arménienne catholique (13 rue Perche, 75003 Paris). Les billets vont seront adressés par courrier.

Vendredi 28 avril à 20h30
Cathédrale Saint Croix de Paris - 13 rue Perche - 75003

posté le 4 avril 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Concert  Humanitaire  Paris 


REVUE DE PRESSE - LIBE
Texte de Simon Abkarian : A Lesbos, les migrants au cœur du labyrinthe de chair et de sang

Je suis en Grèce à Lesbos. Je me tiens face à la mer. De l’autre côté, la Turquie, fière, arrogante, sûre d’elle-même, se dresse sur les ruines d’un printemps déchu. Derrière elle, par-delà les plaines et les montagnes, les ossements des Arméniens, des Grecs, des Alévis, des Assyro-Chaldéens et des Kurdes continuent de blanchir sous le ciel d’Anatolie. Ils attendent en vain que s’en vienne la justice des hommes. Mon père me disait que « les Turcs n’existent que par le glaive et pour le glaive. Quand ils auront tué tous les Non-Turcs, ils se mangeront eux-mêmes et se battront avec leurs ombres ».

J’ai toujours cru que mon père se trompait, qu’aucun peuple ne porte en lui le gène de la violence. Pourtant, nous y sommes. Ces purges sont les prémices d’un massacre à venir. Et ce sont des hommes et des femmes turcs aussi qui, cette fois, s’entassent dans les cimetières et les prisons. En attendant que la grande cannibale se digère elle-même, la Syrie et l’Irak n’en finissent pas de brûler.

Lire la suite du texte de Simon Abkarian publié sur Libé : http://www.liberation.fr/planete/2017/03/22/a-lesbos-les-migrants-au-coeur-du-labyrinthe-de-chair-et-de-sang_1557677

posté le 24 mars 2017 par Claire/armenews


EDUCATION
1 million de dollars pour les étudiants de l’AUA de la part de l’Initiative Aurora

Des étudiants de cinq pays du Moyen-Orient recevront des bourses pour aller étudier à l’Université américaine d’Arménie d’ici 2023, dans le cadre des projets Aurora Gratitude.

17 mars 2017, Erevan, Arménie - L’Initiative Humanitaire Aurora en coopération avec Scholae Mundi Armenia accordera des bourses d’études à des étudiants de Syrie, d’Irak, du Liban, de Jordanie et d’Egypte pour étudier à l’Université Américaine d’Arménie. Ce fonds de bourses d’études (1 million de dollars USD) est créé dans le cadre des projets Aurora Gratitude.

Les bourses s’adressent aux ressortissants des pays susmentionnés, qui souhaitent poursuivre les formations suivantes : diplômes de premier cycle en sciences informatiques, ingénierie, sciences des données (à partir de 2018), Master en santé publique, ingénierie industrielle et gestion de systèmes, Master ès Sciences en informatique et sciences de l’information, Économie, Gestion stratégique, Master en sciences politiques et affaires internationales et Master ès arts en enseignement de l’anglais langue étrangère.

« L’Arménie a le potentiel pour devenir une plaque tournante de l’éducation globale et nous encourageons les jeunes du Moyen Orient à venir et étudier en Arménie. Cette bourse offre des opportunités aux jeunes talents qui ont été frappés de façon directe ou indirecte par les guerres dans leur région. Nous croyons qu’il y un impact positif non seulement sur les jeunes qui viennent dans le pays, bénéficier de son hospitalité et d’une éducation de qualité, mais que cela enrichit la communauté de l’AUA grâce à l’apport d’étudiants internationaux très motivés qui deviendront les ambassadeurs de l’Arménie et de sa culture à l’avenir. L’Initiative Humanitaire Aurora offre ainsi non seulement des bourses aux étudiants mais aussi une reconnaissance aux nations qui ont été les premières à ouvrir leurs portes pour aider les survivants du génocide arménien », a déclaré Veronika Zonabend, co- Fondatrice de la Fondation Scholae Mundi Armenia, et avec son mari Ruben Vardanyan, co-fondateur de la Fondation RVVZ qui a contribué à la création de l’Initiative Humanitaire Aurora et des Projets Aurora Gratitude.

« L’Université Américaine d’Arménie est extrêmement reconnaissante envers les fondateurs de l’Initiative Humanitaire Aurora, en particulier Ruben Vardanyan et Veronika Zonabend qui, par leur immense générosité, ont créé une occasion non seulement pour les étudiants des pays qui ont accueilli des réfugiés arméniens du génocide à étudier en Arménie, mais a également donné à l’AUA l’occasion de servir ces étudiants. Leur présence sur notre campus enrichira sa diversité et celle de la vie de tous les étudiants. Nous sommes fiers de participer à cette initiative et, par le biais de nos programmes éducatifs, d’exprimer notre gratitude aux descendants des personnes qui ont recueilli les Arméniens au cours de la période la plus tragique de leur histoire », a déclaré le Docteur Armen der Kiureghian, président de l’Université américaine d’Arménie.

Les bénéficiaires continueront de recevoir les bourses tout au long de leur étude à l’AUA tant qu’ils auront un bon niveau scolaire. La bourse couvrira les frais de scolarité, les frais de voyage ainsi que le logement des étudiants. L’Initiative humanitaire Aurora et Scholae Mundi Armenia se sont engagées à accorder la bourse d’études jusqu’en 2023.

La Fondation Scholae Mundi Armenia continue de soutenir le programme de bourses d’études Aurora Gratitude, qui promeut des projets humanitaires et éducatifs pour aider les enfants, les réfugiés et les autres citoyens vulnérables au Moyen-Orient. Au nom des survivants du génocide arménien et en reconnaissance envers leurs sauveurs, les descendants des survivants du génocide transforment leur gratitude en action par le biais d’initiatives éducatives et des bourses, des subventions à des projets humanitaires et la sensibilisation du public aux efforts humanitaires. Les programmes de bourses des projets Aurora Gratitude s’élèvent à 7 millions de dollars.

posté le 23 mars 2017 par Claire/armenews


HUMANITAIRE
« La guerre de la vie » : le témoignage de Gérard Karagozian, de retour d’Alep

A titre personnel j’accompagnais, du 31 janvier au 4 février, une mission humanitaire composée de médecins cardiologues du Sud-ouest.

L’objet de ce voyage vers Alep ? Recenser les besoins des cliniques et des hôpitaux, puis d’imaginer des voies d’acheminement des matériels.

De Beyrouth à Alep nous avons dû emprunter une route parallèle à l’autoroute Damas-Alep, aux mains des insurgés/terroristes, et franchir environ 30 barrages tenus par l’armée syrienne ou des milices.

Nous sommes entrés à Alep par l’Est de la ville, c’était la désolation. Tout est détruit, vraisemblablement par des bombardements russes, mais la plupart des champs de ruines sont le fait de ceux que les aleppins appellent “des terroristes“. On ne parle pas de rebelles modérés en Syrie, lorsque l’on détruit des hôpitaux, des écoles et des orphelinats on ne peut pas être qualifié de “modérés“. Nous longeons le quartier arménien de Nior Kiugh, une zone où les combats ont été intenses, c’est terrifiant.

Les visites sur 3 jours des hôpitaux et cliniques ont révélé un manque énorme de médicaments, entre-autres des antibiotiques de dernières générations, de consommables, ainsi que des matériels de type scanner, échographe...... Nous relevons partout les mêmes reproches, pourquoi appliquez-vous un embargo sur les médicaments, consommables ou appareils médicaux.

Cet embargo touche les plus démunis, c’est une honte ! Dans Alep ouest la vie continue et s’anime de plus en plus. C’est désormais “la Guerre de la vie“, l’eau fait défaut, elle est pompée à partir de puits artésiens et distribuée par des voiturettes équipées de citernes.

L’électricité n’est fournie qu’à partir de générateurs qui jonchent les trottoirs de la villes, on achète des ampères/heure pour alimenter 3 ampoules et la télévision. Malheureusement le gasoil fait parfois défaut et les générateurs s’arrêtent. IL faut froid à Alep, la température le matin est inférieure à Zéro, se chauffer est un luxe pour la plupart des aleppins.

Un des moments forts de ce voyage fut la rencontre du député Jiraïr Reisian, un homme accueillant, réfléchi et soucieux du bien-être de tous les syriens.

Au club arménien nous avons rencontré le président Dikran Bedrossian dont l’épouse et les enfants sont actuellement à Erevan. Un retour prochain est envisagé selon lui, mais il affirmait : “Il y a à peine 25 jours, lorsque nous quittions la maison nous ne savions si nous retournerions chez nous, des tirs incessant de roquettes et obus atteignaient les quartiers d’Alep“.

Je retournerai à Alep dans un futur proche.

Gérard Karagozian

JPEG - 4.5 Mo

Photo prise dans un zone industrielle dévastée par les terroristes, Daesh était à 2,5 km, nous entendions des crépitements d’armes automatiques.

posté le 9 mars 2017 par Claire/armenews


ARMENIE-SOLIDARITE
Grant Holding offre 96 millions de drams à 10 familles nombreuses de 6 enfants et plus dans la région frontalière de Tavouche au nord-est de l’Arménie

Dans la région de Tavouche (nord-est de l’Arménie), le groupe Grant (Grant Holding) avec son propriétaire Karen Vardanyan, à l’occasion de la Journée internationale de la Femme vient d’offrir la somme de 96 millions de drams à partager entre 10 mères de héros de la guerre qui ont 6 enfants et plus. 8 mères ont bénéficié de maisons individuelles et 2 ont préféré des équipements agricoles. La région de Tavouche dispose avec 352 km la frontière la plus longue avec l’Azerbaïdjan. Malgré les tirs réguliers de l’ennemi azéri, les éleveurs de bétail et agriculteurs arméniens continuent leur travail quotidien dans les champs. Cette région de Tavouche, près de la frontière, compte 10 familles de 6 enfants et plus. Toutes vivent dans des conditions difficiles. Ainsi Karen Vardanyan le propriétaire de « Grant Holding » a voulu faire un geste en leur faveur.

Krikor Amirzayan

posté le 8 mars 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Humanitaire  Image 450  Soiidarité