Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
France


THEATRE
« Le Lauréat » : les costumes sixties de Chouchane Tcherpachian

Mrs Robinson ne serait-elle pas en train de vous séduire ? Et y parviendra-t-elle au Théâtre de Montparnasse, dans les costumes pensés par Chouchane Tcherpachian ?

S’amuser. Tel est le maître mot de la costumière Chouchane Tcherpachian, qui a pu s’en donner à coeur joie pour son travail sur la pièce Le Lauréat, adaptation du célèbre film américain. Après un triomphe à Londres, New York et Sydney, l’adaptation de cette histoire trouble entre un jeune diplômé et une amie de ses parents - cougar alcoolique - est enfin portée à la scène en France.

D’une combinaison de « spermatozoïde parano » pour la jeune révélation de la pièce Arthur Fanwick à un tailleur léopard style Jackie Kennedy pour la tête d’affiche Anne Parillaud, la costumière a créé un univers vestimentaire dans le style des années 60 en adéquation avec le décor ingénieux, sans pour autant coller au film. «  On a beaucoup travaillé avec le metteur en scène Stéphane Cottin, pour que ça corresponde à son imaginaire », explique la costumière...

Tout en ayant des contraintes à respecter, notamment le fait qu’Anne Parillaud fasse un fine taille de guêpe et que les comédiens passent énormément de temps sur scène à se déshabiller... « Il y a eu un gros travail technique sur ce point. Pendant les dernières répétitions, il a fallu tout adapter pour que ce soit plus facile pour les comédiens », se rappelle Chouchane, qui aime les défis. Et qui a constamment des projets, dont une collaboration au film Les Bigorneaux, nominé pour le César du meilleur court-métrage le 2 mars prochain.

JPEG - 5 Mo

Haut : Françoise Lépine, Marc Fayet, M. de Colombi (dir du th), Chouchane Tcherpachian, M.H. Pinon (lumière) , B. Thamin (dir admin), C. Bluwal (co-décoratrice), Jean-Michel Lahmi, V. Berger Perrin (ass mes), Adèle Bernier. Bas : Anne Parillaud, Stéphane Cottin (mes), et Arthur Fenwick.

Le Lauréat
Théâtre Montparnasse - 31 rue de la Gaité - 75014 Paris

posté le 24 février 2018 par Claire/armenews

Claire Barbuti

THEMES ABORDES : Culture  France  Image 450  Paris  Théâtre 


COMMUNIQUÉ DU CDKF
Manifestation pour Afrin samedi 24 février Place Denfert-Rocheraeau à 14h

AFRIN N’EST PAS SEULE ! SOUTENONS LE PEUPLE KURDE !

Depuis le 20 janvier 2018, l’un des trois cantons de la Fédération Démocratique du Nord de la Syrie a été envahi par le régime du président turc R.T. Erdogan.

Toute la population est désormais sous les bombardements aériens et subit le feu de l’artillerie turque. Des cohortes d’assassins et de djihadistes tortionnaires, au service de l’armée turque, commettent des exactions violentes dans le but de terroriser la population.

Pourtant, ce paisible territoire, sécurisé par sa population, était resté à l’écart de l’effroyable guerre civile syrienne. Il a accueilli 500 000 déplacés et réfugiés d’une grande diversité ethnique et confessionnelle.

Cette invasion brutale est une violation du droit international d’autant que le Rojava n’a jamais constitué la moindre menace pour la Turquie.

Les objectifs de R.T. Erdogan sont clairs.

Il veut anéantir les Kurdes des YPG/YPJ, colonne vertébrale des Forces Démocratiques Syriennes (FDS), qui ont été l’une des forces déterminantes dans la guerre contre Daesh. N’ont-elles pas permis d’endiguer des vagues d’attentats en Europe ?

Il serait indigne de l’oublier.

R.T. Erdogan entend briser les expériences sociales, laïques, égalitaires, écologiques, respectueuses de toutes les minorités et promouvant de manière exemplaire l’égalité entre les femmes et les hommes.

Il force à l’exode les Kurdes, les chrétiens et les Yézidis. Il s’agit d’une épuration ethnique. Afin que s’enracinent les mercenaires djihadistes.

Enfin, R.T. Erdogan entend prendre sa revanche sur Kobanê.

Nous n’oublierons pas et nous n’abandonnerons pas ces femmes, ces enfants, ces hommes victimes d’une violence barbare dont une grande partie d’entre eux se sont dressés pour la liberté et le respect des droits humains.

Les Kurdes ne sont pas des terroristes comme l’affirme le tyran Erdogan.

Ils oeuvrent pour la paix et pour une Syrie démocratique. Ils ont été de tous les combats pour la liberté contre Daesh, pour secourir les populations civiles dans leur diversité.

Le combat des Kurdes est le nôtre. Il est exemplaire. Nous nous déclarons totalement solidaires.

Mais les déclarations d’intention ne suffisent pas. Les ambiguïtés et les complicités doivent cesser. Nous nous mobilisons :

Pour que la France, l’Union Européenne, la communauté internationale brisent le silence assourdissant qui entoure cette invasion.

Pour que ces puissances condamnent Erdogan, stoppent cette agression, exigent l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne et le retrait immédiat des troupes d’Ankara.

Nous en appelons à la conscience humaine !

Ne laissons pas le nationalisme turc poursuivre cette épuration ethnique, ces crimes de guerre qui créent les conditions du crime contre l’Humanité.

Collectif AFRIN N’EST PAS SEULE !

Conseil Démocratique Kurde en France

posté le 24 février 2018 par Ara/armenews
THEMES ABORDES : France  Image 450  Kurdistan  Turquie 


FAIRE PART
Décès de Léon Léonian, père de Réné, Gilbert et Annie Léonian

Faire part de décès-Office religieux et inhumation

“Nous serons toujours avec le Seigneur.“ 1Thessaloniciens 4:17 Notre père Meguerditch - Léon Léonian s’est éteint dans la paix du Seigneur le Mardi 20 Février à l’âge de 89 ans.
Nous bénissons Dieu pour le père qu’il nous a donné.
Sa vie, son courage et sa foi resteront pour nous ses enfants,
petits enfants et arrières petits enfants un témoignage lumineux.

*Le service religieux aura lieu :
MARDI 27 FÉVRIER à 10H.
Eglise évangélique arménienne
28 Avenue Bourgain
Issy les Moulineaux

*L’inhumation aura lieu dans le caveau familial à MARSEILLE
JEUDI 1er MARS à 11h.
Au cimetière Saint Pierre
Entrée La Parette-Saint loup
Chemin de l’Armée d’Afrique
Carré 55 23ième rang Tombe No1
Merci pour votre soutien dans la prière.

Pasteur Gilbert et Léa Léonian
Pasteur René et Sylvie Léonian
Pasteur Joël et Annie Léonian/Mikaélian
Ni fleur ni couronne. Les dons seront envoyés pour le soutien des familles et des enfants arméniens qui vivent des situations de détresse.

Note de la Rédaction

L’équipe de Nouvelles d’Arménie Magazine et d’Armenews.com, s’associe à la tristesse des familles Léonian et Mikaélian qui jouent un rôle si essentiel dans la vie de la communauté arménienne et leur présente, ainsi qu’à leur proches, ses condoléances. Que Léon Léonian repose en paix et que la terre lui soit légère.

posté le 23 février 2018 par Ara/armenews
THEMES ABORDES : France 


Hommage
L’Affiche rouge : Marseille se souvient

Dans le cadre des commémorations nationales rendant hommage aux combattants de l’ombre du conflit 1939-45, les différentes associations arméniennes présentes à Marseille se sont réunies devant le buste de Missak Manouchian à l’occasion du 74ème anniversaire de l’exécution des 22 de l’Affiche rouge, le 21 février 1944. Paix à leur âme.

posté le 23 février 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : France  Hommage  Marseille 


MARSEILLE
La conférence de Guillaume Perrier initialement prévue Jeudi 22 Février 2018 est reportée

Guillaume Perrier a été contraint d’annuler sa venue à Marseille pour des raisons personnelles. En conséquence, la conférence de ce soir est reportée à une date ultérieure.

Nous vous remercions pour votre compréhension.

JAF Marseille

posté le 22 février 2018 par Ara/armenews
THEMES ABORDES : France  Turquie 


COMMUNIQUÉ DU RECTEUR DE LA GRANDE MOSQUÉE DE LYON
Une Justice sereine et apaisée pour Tariq Ramadan

L’islamologue Tariq Ramadan est arrivé en ambulance à son audience à la cour d’appel de Paris jeudi dernier. Son état de santé est jugé très préoccupant par sa famille qui n’a toujours pas le droit de lui rendre visite depuis son incarcération le 02 Février.

Alors que Tariq Ramadan est présumé innocent tant qu’il n’est pas déclaré coupable, il est victime d’un lynchage médiatico-politique où les convictions personnelles et les rancœurs prennent souvent le pas sur la sacro-sainte présomption d’innocence à laquelle on ne songe pas un instant.

Le régime d’exception et la sévérité appliquée à cet intellectuel de renom, reconnue et respecté au sein des musulmans de France alimente sans cesse le sentiment d’une justice à double-vitesse et nourrit l’idée selon laquelle, Tariq Ramadan est plus jugé pour ses idées et ses engagements que pour les faits qui lui sont reprochés et sur lesquels la justice doit pouvoir travailler en toute sérénité.

Afin de faire cesser la polémique autour de la détention « incompréhensible » de Tariq Ramadan, nous souhaitons qu’il puisse bénéficier du même traitement dont bénéficient d’autres personnes mises en cause dans des affaires de même nature.

Loin de toute autre considération, c’est au nom de cet esprit de Justice sereine et apaisée que nous demandons sa libération immédiate en raison de la dégradation de son état de santé. Lyon le 21/02/2018

Kamel KABTANE*
Azzedine GACI

*Recteur de la Grande Mosquée de Lyon

posté le 22 février 2018 par Ara/armenews
THEMES ABORDES : France 


9ème Cérémonie judéo-arménienne en mémoire du Groupe Manouchian
Grand Rabbin de France Haïm Korsia : Nous sommes fait pour marcher ensemble

Mercredi 21 février 2018 en la synagogue de Neuilly s/ Seine, en hommage aux 23 fusillés de l’Affiche Rouge du groupe Missak Manouchian (21 février 1944), à l’occasion de la neuvième commémoration du 74ème anniversaire de leur exécution, l’Aumônerie israélite des armées (AIA) et l’Association nationale des anciens combattants et résistants arméniens (ANACRA), en présence du Grand Rabbin de France Haim Korsia, de Joël Mergui, président du Consistoire central, de Francis Kalifat, président du Crif, de Ara Toranain, co-président du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF), du président de l’UGAB, des représentants des ambassades d’Israël et d’Arménie, ainsi que des élus de la régions parisienne, une cérémonie Judéo-Arménienne a rassemblé les deux communautés pour le souvenir et rendre hommage à ceux qui sont tombés pour la France.

JPEG - 2.1 Mo

Comme chaque année, le président de l’ANACRA, Antoine Bagdikian, a relaté le parcours extraordinaire de Manouchian et l’historique du génocide des Arméniens, présage de la Shoah quand Hitler a déclaré en 1939 « Qui se souvient encore du massacre des Arméniens ? ». Il a par ailleurs insisté sur le caractère différentiel à accorder aux deux catastrophes, arménienne et juive.

JPEG - 2.8 Mo

De son côté, Haïm Korsia a énoncé le mot « remémoration » plutôt que celui de « commémoration », parlant du combat des femmes et des hommes qui se sont soulevés contre la barbarie, et « qu’ensemble nous incarnons la France jusqu’au bout ». « Ce n’est pas que l’histoire des Arméniens. C’est notre histoire commune. Nous sommes fait pour marcher ensemble, nous avons besoin de nous retrouver », insistera-t-il

La cérémonie s’est poursuivie dans le recueillement avec des prières arméniennes et juives et l’énumération des noms des 23 victimes du nazisme

JPEG - 8.8 Mo

Discours de l’Aumônier israélite des Armées

JPEG - 9.6 Mo

Lecture du poème d’Aragon « l’Affiche rouge »

JPEG - 13.7 Mo

Lecture des noms des martyrs de l’Affiche rouge

JPEG - 2.7 Mo

Prière du Vicaire de l’église Arménienne

JPEG - 9.2 Mo

Prière en hébreu par l’Aumônier de l’AIA

JPEG - 12.8 Mo

Allocution du Rabbin Joël Jonas, Aumônier en chef des Armées du culte Israélite

JPEG - 12.5 Mo

Prière pour la République française

JPEG - 12.5 Mo

Cette cérémonie alterne en lieu et place chaque année, passant d’une synagogue à une église apostolique.

JPEG - 11.5 Mo
JPEG - 13.7 Mo
JPEG - 14.5 Mo
JPEG - 7.9 Mo

Le salut aux Porte-drapeaux anciens combattants

Jean Eckian + photos

posté le 22 février 2018 par Jean Eckian/armenews


MONTREUIL
Le Collectif Medz Bazar fait son Bal !

Le Collectif Medz Bazar est né d’une rencontre entre sept musiciens qui jouent et chantent ensemble des arrangements originaux de musiques traditionnelles d’Anatolie, du Caucase, des Balkans et d’ailleurs. Tout en conservant ce répertoire, ils jouent désormais leurs propres compositions, nées de sessions de création en groupe et de l’écriture de paroles souvent piquantes.

Le Collectif Medz Bazar revient en région parisienne à la Marbrerie avec une formule inédite : préparez-vous à bouger sur des danses arméniennes, turques, kurdes, sans oublier une ou deux valses et mazurkas par-ci par-là... Et d’autres surprises engageront votre créativité ! En première partie de soirée, vous pourrez (re)découvrir le répertoire actuel et entendre les dernières créations du Collectif Medz Bazar !

Le samedi 10 mars à 20 h
La Marbrerie - 21, rue Alexis Lepère - 93100 Montreuil
Préventes en ligne fortement conseillées sur www.tinyurl.com/MedzBazarBal
Tarifs : 12 euros en prévente - 15/13 euros sur place

posté le 21 février 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Culture  France  Musique 


JO - SKICROSS
Chute impressionnante en 8e pour Terence Tchiknavorian

Le Français Terence Tchiknavorian avait pourtant pris l’avantage sur ses adversaires au départ de son huitième de finale de skicross ce mercredi 21 février 2018. Mais une chute impressionnante l’a laissé à terre un long moment, avant qu’il ne soit évacué. Déséquilibré avant un saut, le sportif s’est très mal réceptionné. Résultat : une fracture au tibia (il a été opéré dans la foulée), et une 28e place pour le sportif de 25 ans qui vivait ses premiers JO.

Le parcours avait été jugé dangereux par plusieurs équipes olympiques demandant à ce que l’on rabote les bosses pour éviter les accidents. Mais les Français ne se cherchent pas d’excuse : 4 ans après avoir réussi un triplé dans cette discipline à Sotchi, ni Terence, ni même Jean-Frédéric Chapuis n’ont réussi à se hisser jusqu’en finale de la compétition impressionnante. Rendez-vous dans 4 ans ?

JPEG - 70.5 ko
posté le 21 février 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  France  Image 450  Sports