Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Education


ELECTIONS LEGISLATIVES
Des directeurs d’école intentent un procès à un groupe de la société civile

Les directeurs de 30 écoles publiques et maternelles ont décidé d’intenter un procès à un groupe de la société civile arménienne qui les a manipulés pour leur faire avouer qu’ils avaient demandé à leur personnel et à des parents d’élèves de voter pour le parti républicain lors des élections législatives du 2 avril.

Ils veulent des excuses formelles et un total de 60 millions de drams (124 000 $) en dommages et intérêts pour ces révélations scandaleuses qui, selon eux, compromettent leur « honneur et dignité ».

L’Union des citoyens informés (UCI) a révélé à la fin du mois dernier que ses activistes, se faisant passer pour des représentants du parti républicain, ont téléphoné à 136 écoles et directeurs de maternelle à travers le pays. Il a déclaré que 114 d’entre eux ont accepté d’établir des listes de parents d’enfants ainsi que d’enseignants et de personnels de maternelles qui ont promis de soutenir le HHK lors des élections du 2 avril.

L’UCI a diffusé l’enregistrement audio de ces conversations téléphoniques.

Les forces d’opposition arméniennes ont dépeint les révélations comme étant une preuve supplémentaire des fraudes du HHK lors de la campagne parlementaire. Certains d’entre eux ont exigé que la Commission électorale centrale (CEC) ouvre une enquête judiciaire pour disqualifier le HHK de la course électorale. La CEC a rejeté ces demandes.

Le HHK a reconnu que beaucoup de directeurs d’écoles faisaient campagne pour sa victoire électorale. Mais il a prétendu qu’ils le font “hors de leurs heures de travail et de leurs tâches professionnelles“.

Un vice-président de HHK, Armen Ashotian, a approuvé cette plainte déposées hier.

Harutiun Harutiunian, avocat représentant les plaignants, a affirmé que les révélations de l’UCI équivalaient à une diffamation de caractère. “Mes clients affirment sans équivoque qu’ils n’ont pas abusé des ressources administratives“, a-t-il assuré.

Daniel Ioannisian, activiste de l’UCI, a commenté : “Laissez le Parti républicain nous poursuivre et dire qu’il n’a pas abusé des ressources administratives. Dans ce cas, nous pourrons discuter devant les tribunaux.“

“Nous n’avons pas dit que les directeurs ont abusé des ressources administratives“, a déclaré Ioannisian. “Nous n’avons fait que présenter des faits.“

L’activiste a également affirmé que l’action en justice a été orchestrée par les dirigeants du HHK en représailles contre les révélations embarrassantes. Cela vise à restreindre la liberté d’expression en Arménie, a t-il regretté.

Dans un rapport préliminaire publié le 3 avril, les observateurs électoraux européens ont mentionné les enregistrements de l’UCI dans le contexte de « rapports crédibles de pression et d’intimidation sur les électeurs, en particulier sur les employés des secteurs privé et public ».

posté le 12 avril 2017 par Claire/armenews


MOISSAC-MARSEILLE
« Regards croisés vers l’Arménie » : belle initiative entre des lycéens

Regards croisés entre Seta Biberian et Christophe Squarcioni.

Les belles histoires commencent par “il était une fois“. Il était une fois, donc, un téléphone qui résonna à Hamaskaïne et au bout une voix, celle de Christophe Squarcioni, empreinte de passion et d’une énergie communicative. Comment ne pas s’engager dans un projet qui parle de rencontre, d’échange autour de l’Arménie, entre Moissac et Marseille, entre lycéens d’un lycée agricole et lycéens de chez nous, qui parle de jardin à planter, de terre et de racines...“ : conquise, Seta Biberian (directrice de l’école Hamaskaïne de Marseille) l’a été par le projet ambitieux de Christophe Squarcioni.

JPEG - 80.3 ko

Ce professeur d’histoire au Lycée agricole de Moissac (Tarn-et-Garonne), lors d’un voyage en Arménie en 2015, tombe sous le charme du pays. A son retour, il décide de mettre en place un projet centré sur l’Arménie au sein du Lycée professionnel agricole de Moissac où il enseigne.

Après la réussite du projet en 2015-2016, Christophe Squarcioni décide de renouveler et d’enrichir l’expérience. Pour prolonger cet « hommage pédagogique » et pour immortaliser les échanges avec la communauté arménienne, sa classe réalise, dans le cadre d’un projet d’avenir (région Occitanie), depuis septembre, un film documentaire, intitulé Regards croisés vers l’Arménie. Les élèves, à partir d’une réflexion sur le devoir de mémoire, et avec l’aide d’une réalisatrice-scénariste et d’un caméraman, mènent une démarche créatrice en lien direct avec le génocide et la culture arménienne (écriture d’un scénario, mise en voix, tournage de séquences à Moissac et à Marseille, blog, ...). Ce travail intègre également le rôle de la Résistance arménienne à Marseille (visite de sites symboliques) et la politique de discrimination menée par le Régime de Vichy, en collaboration avec l’Allemagne nazie (camp des Milles). Il sera projeté le 6 juin à Moissac avant, Christophe Squarcioni l’espère, d’autres projections, notamment à Marseille.

JPEG - 2.9 Mo

Commémoration au monument du génocide arménien (quartier Beaumont-St Julien.)

Dans le cadre de ce projet pédagogique, une quinzaine d’élèves s’est rendue du 6 au 10 mars dernier à Marseille. Visite à l’église apostolique arménienne du Prado, du site du mémorial du camp des Milles, du centre documentaire ARAM, rencontre avec des commerçants emblématiques de la communauté arménienne, ... : le séjour fut riche en émotion pour les élèves de Moissac, avec un accueil émouvant à l’école Hamaskaïne. Une lycéenne marseillaise, Franca-Maria, a commenté : “Nous sommes très touchés par votre curiosité et votre investissement pour notre culture et notre histoire. Nous avons été ravis de vous accueillir et de vous avoir fait découvrir l’environnement dans lequel nous avons grandi qui est rempli de souvenirs“.

JPEG - 707.2 ko

Accueil traditionnel et émouvant des élèves de Moissac à l’entrée du lycée Hamaskaïne.

Un autres des moments forts de ce séjour : le temps d’un après-midi, l’aménagement d’un espace paysager jouxtant la cour de récréation de l’Ecole Hamaskaïne par les lycéens de Moissac, symbole de l’amitié qui existe désormais entre les élèves des deux villes. Louis, lycéen de Moissac, a écrit dans le livre d’or à la fin de ce voyage : “Cette rencontre restera gravée dans ma mémoire à vie, j’ai vécu une expérience unique. Merci mille fois pour nous avoir fait partager ces moments avec une communauté, voire même une famille maintenant unique“.

JPEG - 4.5 Mo

Aménagement du jardin Hamaskaïne.

Cet aménagement fait écho à la création, l’année dernière dans le lycée de Moissac, d’un Jardin du souvenir arménien. Inauguré le 31 mars 2016 en présence du Consul, il vient d’être aménagé avec une nouvelle touche minérale. Il est le symbole de tout le travail entrepris depuis deux ans et comporte un abricotier arménien et un grenadier.

JPEG - 3.9 Mo

Jardin du souvenir arménien du Lycée professionnel agricole de Moissac.

Une belle initiative grâce au professeur passionné et humaniste qu’est Christophe Squarcioni. Avec la certitude que les échanges entre les Arméniens et ses lycéens ne sont pas prêts d’être finis. “Ce que j’ai vécu là-bas, on ne le vit qu’une fois dans une carrière d’enseignant, a commenté Christophe Squarcioni. L’émotion que j’ai ressenti en Arménie, mes élèves ont pu la ressentir au contact des Franco-Arméniens.“ Une belle conclusion pour celui qui, tout au long de son projet, s’est souvent entendu dire que c’était trop ambitieux. Mais, pour lui, “dans l’hommage, il n’y a pas de limite“.

Plus d’infos sur la page Facebook de “Regards croisés vers l’Arménie“ : https://www.facebook.com/christophe2066/ ?fref=ts

posté le 8 avril 2017 par Claire/armenews

Claire Barbuti



Diplôme Universitaire d’Etudes Arméniennes Aix en Provence
Risque de fermeture du département d’études arméniennes
PNG - 15.9 ko

Devant le risque majeur de disparition de l’unique enseignement universitaire de l’Arménien et de sa culture, faute d’inscrits, le professeur des Universités, Patrick Donabedian, lance un appel d’urgence à inscriptions.

Il est indiqué de s’inscrire en DU à la rentrée prochaine et aux rentrées suivantes aux fins de comptabiliser des étudiants. Seule façon d’empêcher la fermeture du département d’études arméniennes.

JPEG - 77.3 ko
posté le 8 avril 2017 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Aix en Provence  Education  Image 450 


ARMENIE-DIASPORA
Pour s’inscrire dans les « Ecoles d’été » du ministère arménien de la Diaspora (du 2 au 29 juillet 2017)

Cette année le ministère arménien de la Diaspora organisera une nouvelle fois en Arménie un programme complet d’« Ecoles » d’été (Diaspora Summer School) destiné aux Arméniens de la diaspora. Le ministère arménien de la Diaspora prend en charge pour les nouveaux participants au séminaire les frais d’hébergement dans des chambres pour 2 à 6 personnes. Les candidats s’acquittant simplement des frais de voyage (billets d’avion). Les cours sont également gratuits. Dans ces écoles d’été « Spyurk » les cours seront répartis en cinq programmes :
- Cours d’apprentissage rapide de l’arménien (du 2 au 29 juillet 2017)
- Perfectionnement de la langue arménienne destiné aux enseignants d’arménien et des responsables culturels de la diaspora (du 2 au 29 juillet)
- Préparation -avec développement de la langue arménienne- des jeunes journalistes de la diaspora (du 2 au 15 juillet)
- Cours de perfectionnent destinés aux ensembles de chants et musiques traditionnelles et des chorégraphes (du 2 au 15 juillet) -Cours pour les jeunes leaders et des responsables des communautés arméniennes de la diaspora (du 2 au 15 juillet) Pour de plus amples informations et des conditions de participation à ces programmes, consulter la page : http://www.dss.am/am/About-us-About-program. Page disponible en arménien occidental, arménien oriental, en anglais et en russe. La date limite d’inscription -par voie électronique- est le 2 juin 2017. Les personnes intéressées peuvent se rendre sur le site : www.dss.am et aller sous l’onglet « Ecole) puis choisir les cours désirés et s’enregistrer. Pour de plus amples informations, les candidat(e)s peuvent également poser leurs questions sur le site du ministère arménien de la Diaspora.

- Article d’annonce en arménien (ministère arménien de la Diaspora) :

Հարգելի՛ հայրենակիցներ, Տեղեկացնում ենք Ձեզ, որ ՀՀ սփյուռքի նախարարությունն այս տարի նույնպես կազմակերպելու է « Սփյուռք » ամառային դպրոց ծրագիրը : Ծրագրին մասնակցելն անվճար է իսկ առաջին անգամ մասնակցող սփյուռքահայերը կապահովվեն նաև գիշերակացով (հնարավոր է 2-6 մարդու համար նախատեսված հյուրանոցային համարներով) : Մասնակիցներն իրենք են հոգում իրենց ճանապահածախսը : « Սփյուռք » ամառային դպրոցում անցկացվելու են դասընթացներ հինգ ուղղություններով •Հայոց լեզվի արագացված ուսուցում (հուլիսի 2 - 29), •Հայոց լեզվի ուսուցիչների և կրթական գործի կազմակերպիչների վերապատրաստում (հուլիսի 2 - 29), •Երիտասարդ լրագրողների վերապատրաստում (հուլիսի 2 - 15), •Ազգային երգի խմբավարների և պարուսույցների վարպետության դասընթացներ (հուլիսի 2 - 15), •Երիտասարդ առաջնորդների և համայնքային գործի կազմակերպիչների դասընթաց (հուլիսի 2 - 15) :

Ծրագրի յուրաքանչյուր դասընթացի մասնակցության պայմաններին ավելի մանրամասն կարելի է ծանոթանալ հետևյալ էլ. հղման միջոցով : (http://www.dss.am/am/About-us-About-program) : Նյութերը տեղադրված են հայերեն (արևմտահայերեն, արևելահայերեն), ինչպես նաև անգլերեն և ռուսերեն լեզուներով :

Ծրագրին մասնակցելու համար պետք է գրանցվել էլեկտրոնային տարբերակով, մինչև ս.թ հունիսի 2-ը : Անհրաժեշտ է մուտք գործել Ծրագրի պաշտոնական կայքի` www.dss.am « դպրոց » բաժին, ընտրել դասընթացը, այնուհետև « գրանցվել » մասում լրացնել էլ. հայտադիմումը և ուղարկել : Ծրագրի վերաբերյալ հարց ունենալու դեպքում կարող եք դիմել մեզ : Հարգանքով՝ Կարեն Ավանեսյան Եվրոպայի հայ համայնքների վարչության պետ, ՀՀ սփյուռքի նախարարություն

- En anglais :

Dear compatriots, We would like to inform you that the RA Ministry of Diaspora is organizing “Diaspora” Summer School Program. Participation is at no cost. First-time participants from Armenian Diaspora will be provided shared accommodations (in hotel rooms for 2-6 people). Travel expenses (air tickets, etc.) are covered by participants. “Diaspora” Summer School Program will include the following 5 courses : •“Intensive Armenian Language Education”, July 2-29, •“Training course of Armenian Language and History Teachers and Educational Mission Organizers”, July 2-29, •“Young Leaders and Community Activities Organizers course”, July 2-15, •“Training course for Journalists”, July 2-15, •“National Music and Dance course“, July 2-15. For detailed information about participation conditions of each course, please visit the following website http://www.dss.am/en/About-us-About-program. Information is available in Armenian (Western and Eastern), English and Russian. For participating, please complete the online registration form. Registration is open until June 2, 2017. It is necessary to visit the official website of the program www.dss.am/en/, then enter and choose one of the five courses, after that, select the sub-section then complete the online application form and press .

Krikor Amirzayan infos du ministère arménien de la Diaspora (Karen Avanesyan et Natali Danielyan)

posté le 6 avril 2017 par Krikor Amirzayan/armenews


PARIS
Séminaire de la maison des étudiants arméniens de la Cité universitaire

Chaque mois, la Maison des étudiants arméniens de la Cité universitaire organise les « Séminaires de la maison », durant lesquels ses résident(e)s ou des étudiant(e)s extérieur(e)s sont invité(e)s à présenter, durant maximum 30 minutes, un sujet ou participer aux discussions qui en découlent.

L’objectif de ces soirées est de permettre aux étudiant(e)s en master et en doctorat de se rencontrer en présentant leurs sujets de recherche afin de profiter de discussions fructueuses, découvrir de nouveaux champs d’études et monter des projets académiques.

La prochaine soirée se tiendra à la Maison des étudiants arméniens (57 boulevard Jourdan, 75014 Paris) le mercredi 19 avril 2017 de 20h30 à 22h30 dans le Salon Boghos Nubar Pacha. Entrée libre et gratuite dans la mesure des places disponibles.

Pour tout renseignement, contacter les organisateurs :
seminaires.mea@gmail.com

Intervenant(e)s du mercredi 19 avril 2017 :
Georgios Naziroglou (université Paris II : droit administratif ) : « La subjectivisation du contentieux administratif français »
Borja Cano Vidal (universidad de Salamanca / université Paris-Est Créteil : littérature) : « Les nouveaux épicuriens : bonheur et résistance dans la poésie hispanique contemporaine »
Hayk Paul Hambartsum (université Paris Sorbonne : Cinéma) : « Le corps retrouvé : le cinema d’archives de Yervant Gianikian & Angela Ricci Lucchi »
Soirée coordonnée et animée par Chahan Vidal-Gorène et Déborah Chekroun.

posté le 3 avril 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Education  Paris 


ARMENIE
Des directeurs d’école accusés de pratiques illégales dans la campagne électorale

Une organisation civile arménienne a assuré vendredi avoir recueilli des preuves que des directeurs d’écoles publiques pressaient illégalement leur personnel et les parents des élèves de voter pour le parti républicain lors des prochaines élections.

L’Union des citoyens informés (UCI) a déclaré qu’un de ses activistes se faisant passer pour un haut représentant du HHK a téléphoné aux directeurs de 136 écoles et jardins d’enfants à Erevan et dans le pays. Il a dit que 114 d’entre eux ont transmis des listes de parents d’enfants, de professeurs d’école et de personnel de jardin d’enfants qui ont promis de soutenir le HHK lors des élections du 2 avril.

L’UCI a indiqué que les listes ont été soumises aux autorités locales ou aux bureaux de campagne du HHK. Il a également rendu public l’audio supposé de ces conversations téléphoniques.

“Nous avons téléphoné à tous les districts administratifs d’Erevan et de toutes les provinces“, a déclaré Daniel Ioannisian, de l’UCI, lors d’une conférence de presse. “Plus de 80 % des directeurs d’école et de maternelle admettent qu’ils ont soumis de telles listes pour le parti républicain et ont donné des détails de ces listes.“

Selon Ioannisian, la plus longue liste contenant environ 1 700 noms a été rédigée par le responsable de l’école secondaire n ° 37 de Gumri. « Lorsqu’on leur demande comment être sûr que ces gens vont bien voter pour les républicains, le directeur de l’école explique qu’ils utilisent toutes les méthodes pour cela, y compris l’intimidation », a regretté l’activiste.

Ioannisian, dont l’organisation surveillera les élections législatives, a dénoncé la campagne illégale alléguée comme étant un “crime national“ commis “au niveau de l’Etat.“ “Ce ne sont pas des cas isolés“, a t-il déploré. « Nous n’avons pas téléphoné à toutes les écoles. Nous avons simplement téléphoné à 136 directeurs choisis au hasard et 80 % d’entre eux ont admis s’engager dans cette pratique. “

Le HHK a dénoncé les allégations comme étant une provocation « malhonnête » visant à discréditer ses partisans. Dans une déclaration écrite, le quartier général de campagne du parti n’a pas nié que de nombreux directeurs d’école font campagne pour sa victoire électorale. Mais il a déclaré que « le recrutement, l’enregistrement, la mobilisation et l’identification de l’électorat potentiel » fait partie intégrante d’une campagne électorale.

“Le Code électoral n’interdit pas aux citoyens arméniens de participer à des campagnes au-delà de leurs heures de travail et de leurs tâches professionnelles“, peut-on lire dans la déclaration. “Une analyse minutieuse d’une grande partie des enregistrements ne donne aucune raison de prétendre qu’il y a eu une violation du Code électoral.“

Le parti dirigé par le président Serge Sarkissian a longtemps été accusé par ses opposants politiques, les membres de la société civile et les médias d’utiliser ses leviers gouvernementaux pour remporter des élections. Il a toujours nié cela.

Les candidats au HHK qui se présentent au Parlement, dont beaucoup d’entre eux sont fortunés, sont également confrontés à des allégations croissantes de pratique d’achats de votes.

posté le 27 mars 2017 par Claire/armenews


EDUCATION
1 million de dollars pour les étudiants de l’AUA de la part de l’Initiative Aurora

Des étudiants de cinq pays du Moyen-Orient recevront des bourses pour aller étudier à l’Université américaine d’Arménie d’ici 2023, dans le cadre des projets Aurora Gratitude.

17 mars 2017, Erevan, Arménie - L’Initiative Humanitaire Aurora en coopération avec Scholae Mundi Armenia accordera des bourses d’études à des étudiants de Syrie, d’Irak, du Liban, de Jordanie et d’Egypte pour étudier à l’Université Américaine d’Arménie. Ce fonds de bourses d’études (1 million de dollars USD) est créé dans le cadre des projets Aurora Gratitude.

Les bourses s’adressent aux ressortissants des pays susmentionnés, qui souhaitent poursuivre les formations suivantes : diplômes de premier cycle en sciences informatiques, ingénierie, sciences des données (à partir de 2018), Master en santé publique, ingénierie industrielle et gestion de systèmes, Master ès Sciences en informatique et sciences de l’information, Économie, Gestion stratégique, Master en sciences politiques et affaires internationales et Master ès arts en enseignement de l’anglais langue étrangère.

« L’Arménie a le potentiel pour devenir une plaque tournante de l’éducation globale et nous encourageons les jeunes du Moyen Orient à venir et étudier en Arménie. Cette bourse offre des opportunités aux jeunes talents qui ont été frappés de façon directe ou indirecte par les guerres dans leur région. Nous croyons qu’il y un impact positif non seulement sur les jeunes qui viennent dans le pays, bénéficier de son hospitalité et d’une éducation de qualité, mais que cela enrichit la communauté de l’AUA grâce à l’apport d’étudiants internationaux très motivés qui deviendront les ambassadeurs de l’Arménie et de sa culture à l’avenir. L’Initiative Humanitaire Aurora offre ainsi non seulement des bourses aux étudiants mais aussi une reconnaissance aux nations qui ont été les premières à ouvrir leurs portes pour aider les survivants du génocide arménien », a déclaré Veronika Zonabend, co- Fondatrice de la Fondation Scholae Mundi Armenia, et avec son mari Ruben Vardanyan, co-fondateur de la Fondation RVVZ qui a contribué à la création de l’Initiative Humanitaire Aurora et des Projets Aurora Gratitude.

« L’Université Américaine d’Arménie est extrêmement reconnaissante envers les fondateurs de l’Initiative Humanitaire Aurora, en particulier Ruben Vardanyan et Veronika Zonabend qui, par leur immense générosité, ont créé une occasion non seulement pour les étudiants des pays qui ont accueilli des réfugiés arméniens du génocide à étudier en Arménie, mais a également donné à l’AUA l’occasion de servir ces étudiants. Leur présence sur notre campus enrichira sa diversité et celle de la vie de tous les étudiants. Nous sommes fiers de participer à cette initiative et, par le biais de nos programmes éducatifs, d’exprimer notre gratitude aux descendants des personnes qui ont recueilli les Arméniens au cours de la période la plus tragique de leur histoire », a déclaré le Docteur Armen der Kiureghian, président de l’Université américaine d’Arménie.

Les bénéficiaires continueront de recevoir les bourses tout au long de leur étude à l’AUA tant qu’ils auront un bon niveau scolaire. La bourse couvrira les frais de scolarité, les frais de voyage ainsi que le logement des étudiants. L’Initiative humanitaire Aurora et Scholae Mundi Armenia se sont engagées à accorder la bourse d’études jusqu’en 2023.

La Fondation Scholae Mundi Armenia continue de soutenir le programme de bourses d’études Aurora Gratitude, qui promeut des projets humanitaires et éducatifs pour aider les enfants, les réfugiés et les autres citoyens vulnérables au Moyen-Orient. Au nom des survivants du génocide arménien et en reconnaissance envers leurs sauveurs, les descendants des survivants du génocide transforment leur gratitude en action par le biais d’initiatives éducatives et des bourses, des subventions à des projets humanitaires et la sensibilisation du public aux efforts humanitaires. Les programmes de bourses des projets Aurora Gratitude s’élèvent à 7 millions de dollars.

posté le 23 mars 2017 par Claire/armenews


Ubérisation
« Bonnenote.fr » le site qui vend des devoirs d’école

Le Club ARARAT TV de Richard Findykian est consacré à la plate-forme qui provoque un tollé dans le monde de l’éducation “ Bonnenote.fr “ que vient de créer le jeune entrepreneur de 24 ans Victor Der Megreditchian. Ce dernier présente sa start-up en direct de Londres où il réside. Marie-Christine Calatayud, ex-directrice d’école, adjointe au Maire des 9 & 10ème arrondissements de Marseille nous donne son avis sur ce site. Dans la seconde partie, Richard Findykian reçoit Philippe Olivier Der-Gazerian, membre du Club Marseille Métropole, Conseil en gestion de patrimoine génétique dont l’entreprise est basée dans le 9ème arrondissement de Marseille.

Réalisation radio : Corentin Aubry.

posté le 5 mars 2017 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Education  France 


SOS ARMÉNIE-CÔTE D’AZUR
Réception de départ des étudiants de l’UFAR à Nice

Comme elle le fait depuis maintenant plus de dix ans à cette époque de l’année, l’association SOS Arménie-Côte d’Azur(*) a parrainé et organisé les stages de fin de cycle de quatre étudiants de l’UFAR (Université Française en Arménie). Innovation pour cette édition 2017, Ani Vardanyan, Aleksandr Egibyan, Davit Kocharyan et Edgar Yeghikyan sont restés non pas 4 semaines comme les années précédentes, en immersion dans les entreprises et institutions de la région niçoise, mais 7 semaines, soit près du double de la durée habituelle. Une durée qui aux dires de nos jeunes amis et de Monsieur Arayik Navoyan Vice-Recteur de l’UFAR, s’est avérée extrêmement bénéfique et a permis à cette future élite francophone de la République d’Arménie, de franchir un nouveau seuil dans l’acquisition des méthodes de gestion et de management européennes et plus spécialement françaises. C’est dans les locaux du Complexe Barsamian à Nice, dans une ambiance très conviviale et chaleureuse que s’est déroulé vendredi 24 février la réception de départ de ces quatre brillants étudiants en présence de Monsieur Rudy Salles député des Alpes-Maritimes, Adjoint au Maire de Nice, Délégué au Tourisme, aux Relations internationales et à l’Animation des quartiers, représentant également M. Christian Estrosi Président de la région PACA, Député des Alpes-Maritimes, Président de la métropole Nice Côte d’Azur, Premier Adjoint au Maire de Nice en charge de la sécurité et M. Philippe Pradal Maire de Nice. Était également présentes Madame Nathalie Siran Chef de Projets à la Direction et à la Promotion du Territoire et des Relations Internationales de la Métropole Nice Côte d’Azur et Madame Shaké Hakopian-Clausen Présidente de l’Union des Dames Arméniennes de Nice.

JPEG - 227.8 ko

Outre Monsieur Arayik Navoyan Vice-Recteur de l’UFAR et Monsieur Samson Ozararat président de SOS Arménie-Côte d’Azur qui accueillit les participants et prononça un discours, étaient également présents les hôtes et parrains de stages des étudiants parmi lesquels MM. Kirkor Ajderhanyan fondateur de SOS Arménie Côte d’Azur, Président de l’école Barsamian et parrain de stage d’Edgar Yeghikyan dans son agence immobilière « Agence 107 Promenade », Gilbert Melkonian parrain de stage de Davit Kocharyan au sein du Palais Nikaïa dont il est le président, Eric Djamakorzian Secrétaire Général Adjoint des services de la Ville de Nice, parrain de stage d’Aleksandr Egibyan et Alexandre Ozararat Directeur Associé du Cabinet Grant Thornton Nice, parrain de stage d’Ani Vardanyan. Après que M. Arayik Navoyan Vice-Recteur de l’UFAR se soit exprimé pour dire sa reconnaissance et rappeler le rôle, la mission et l’historique de l’Université fondée à l’initiative de M. Henry Cuny lors de son mandat d’Ambassadeur de France en Arménie, chacun des étudiants prit la parole, en français bien sûr, pour se présenter, faire partager à l’assistance son ressenti et faire part de sa gratitude pour l’accueil et l’accompagnement reçus tout le long de leur séjour.

Ce fut ensuite au tour de M. Rudy Salles qui, outre ses fonctions et mandats électifs, est également membre du groupe d’amitié France-Arménie et du Cercle d’Amitié France-Karabagh à l’Assemblée Nationale, de s’exprimer pour rappeler ses liens personnels très anciens et très forts avec les Arméniens et l’Arménie qu’il connaiit très bien pour s’y être rendu à plusieurs reprises. Après avoir félicité les étudiants, il souligna notamment l’importance pour les relations entre l’Arménie et la France, qu’il y avait à former une élite arménienne parfaitement francophone qui constituera dans les prochaines années les forces vives de l’Arménie. Il salua en cela le travail admirable et le rôle majeur de l’Université Française en Arménie. (*) L’association SOS Arménie-Côte d’Azur a été fondée à Nice en 1988 pour venir en aide aux sinistrés du tremblement de terre qui ravagea la région de Spitak et Gyumri. Grâce à ses bénévoles et le soutien de la Mairie de Nice, du Conseil Général des Alpes-Maritimes, de la Région PACA et du CHU de Nice, elle achemina plusieurs tonnes de matériels de premier secours, des médicaments et de la nourriture sur les zones sinistrées. Elle continue depuis et chaque fois qu’elle en a l’opportunité d’apporter son aide à l’Arménie, dont par exemple trois scanners parfaitement opérationnels récupérés auprès du CHU de Nice.

posté le 28 février 2017 par Ara/armenews