Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Gumri


ARMENIE-ARTSAKH
Un mémorial inauguré dans une école de Gumri dédié aux héros de la « Forte position 170 » lors de la guerre d’avril 2016 en Artsakh

Dans la cour d’une des plus grandes écoles de Gumri (Arménie) fut inaugurée un mémorial dédié aux soldats de la « Forte position 170 », un point militaire tenu par des soldats courageux qui brillèrent par leur héroïsme lors de la « guerre de 4 jours » d’avril 2016 au front de l’Artsakh. Le mémorial est dédié à ces héros le lieutenant-chef Méroujan Stepanyan, Agassi Asatryan, Victor Youzikhovitch et Rafik Hagopian qui tombèrent sur le champ de bataille après une lutte acharnée face à l’ennemi Azéri envahisseur. La stèle éternisera la mémoire de ces héros de la « Forte position 170 » qui étaient au nombre de 9 soldats et qui tirent leur position dans la nuit du 1er au 2 avril 2016 face à des dizaines d’Azéris sans céder leur position à l’ennemi.

Krikor Amirzayan

JPEG - 105.8 ko
JPEG - 160.7 ko
posté le 12 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Artsakh  Gumri  Image 450 


TRANSPORTS
Le Premier ministre arménien a fait Erévan-Gumri avec le train électrique ultra-moderne

Le Premier ministre arménien Karen Karapetyan a effectué le trajet Erévan-Gumri par rail à bord du train électrique ultra-moderne de la compagnie ferroviaire des transports Sud-caucasien. Il était accompagné de Vahan Martirosyan le ministre des Transports et des télécommunications et de David Lokyan le ministre de la gestion et du développement des Territoires. Le Premier ministre arménien s’est aussitôt rendu à la Préfecture de la région du Chirag à Gumri.

JPEG - 68.9 ko

« Ce n’est pas la première fois que j’arrive par le train à Gurmi, mais avec ce nouveau train, c’est très agréable et meilleur (...) nous sommes arrivés sans retard en 1h59 minutes » confia Karen Karapetyan aux journalistes. A la question de savoir si les 2 500 drams n’étaient pas cher pour l’usager, le Premier ministre répondit « l’ancienne ligne existe encore elle coûte moins cher et s’arrête à de nombreuses gares, ce train express arrive directement d’Erévan à Gumri (...) pour le consommateur c’est une question de choix ».

JPEG - 72.4 ko

Vahan Martirosyan a affirmé de son côté qu’un deuxième train électrique pourrait être ramené en Arménie pour cette ligne Erévan-Gumri-Erévan. Et avec ce second train, le trafic pourrait s’établir de façon quotidienne entre la capitale et Gumri.

Krikor Amirzayan

posté le 4 mars 2018 par Krikor Amirzayan/armenews


ARMENIE-TOURISME
Le tourisme se développe en Arménie, et particulièrement à Gumri

Le tourisme se développe en Arménie et davantage à Gumri selon le Premier ministre arménien Karen Karapetyan. Lors d’une conférence de presse le 2 novembre) à Gumri le chef du gouvernement arménien a donné quelques chiffres encourageants sur le tourisme en Arménie. Selon les statistiques fournies par K. Karapetyan entre janvier et septembre le nombre de passagers de vols se posant en Arménie est avec 1,922 million de personnes en augmentation de 24% par rapport aux neuf premiers mois de 2016. L’aéroport international « Zvartnots-Armenia » d’Erévan a accueilli 1,856 million de passagers en augmentation de 20,3% tandis que l’aéroport « Chirag » de Gumri la deuxième ville d’Arménie enregistrait 65 900 passagers un nombre de passagers multiplié par 9 par rapport à l’an dernier.

« Ici les travaux de rénovation de l’ancienne ville se poursuivent et l’une des rues, la Roustavli on n’en est qu’au début de ces travaux. Gumri devra se rendre belle et séduisante pour attirer les touristes locaux et étrangers » dit le Premier ministre arménien.

Krikor Amirzayan

posté le 3 novembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews


PLAT TRADITIONNEL ARMENIEN
A Gumri, les étudiants servent du harissé aux personnes âgées lors d’un festival du plat traditionnel arménien

Le harissé, appelé également kashkeg est un plat traditionnel arménien, à vase de blé dur concassé battu et de la viande de poulet (ou veau), le tout servi en sorte de fondue.

JPEG - 97.5 ko

Dans de nombreuses localités d’Arménie ou de Cilicie arménienne, le harissé, comme aujourd’hui au village d’Anjar au Liban ou à Mussa Lér en Arménie, les Arméniens -survivants de la résistance de Moussa Dagh (Lér en arménien, montagne) contre les Turcs en 1915- consacrent des fêtes en servant le harissé. Lors de la dégustation, les invités apprécièrent également les danses des groupes de jeunes danseurs folkloriques.

JPEG - 126.8 ko

A Gumri (Arménie) les étudiants de l’Université d’Etat de la région du Chirag ont eu l’heureuse idée de consacrer une fête à ce plat traditionnel arménien qu’est le harissé. Ils invitèrent lors du Festival du harissé, les personnes âges des centres d’aide de Gumri afin de partager ensemble ce plat traditionnel.

Krikor Amirzayan

posté le 28 octobre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Gumri  Image 450 


RECONSTRUCTION
Inauguration de la première rue rénovée de Gumri

Hier a eu lieu l’inauguration de la première rue rénovée à Gumri dans le cadre d’une reconstruction de 10 millions $ de sa vieille ville historique initiée par le Premier ministre Karen Karapetian.

Un plan a été établi par la Banque centrale d’Arménie et un appel aux dons privés a été lancé afin de financer les réparations capitales des deux principales rues dans le quartier central de Kumayri de Gumri, principalement construit au 19ème siècle. Elles visent à attirer plus de touristes et à stimuler l’activité économique dans la ville appauvrie. Les vieilles maisons qui y seront rénovées au cours des deux prochaines années offriront un espace commercial aux hommes d’affaires intéressés par l’ouverture de boutiques, de restaurants et de centres d’arts traditionnels ou d’artisanat.

Les travaux de construction de l’une de ces rues ont débuté en mars. Les équipes de construction ont mis en place de nouveaux conduits d’eau et de gaz souterrains, l’ont pavée de granit et installé de nouveaux bancs et éclairage public dans les mois qui ont suivi.

La rue Rustaveli, entièrement rénovée, a été inaugurée lors d’une cérémonie à laquelle assistaient Karapetian, le maire de Gumri, Samvel Balasanian, et d’autres représentants du gouvernement.

Karapetian a indiqué que la reconstruction de l’autre rue de Kumayri devrait commencer en mars 2018. “Nous terminerons définitivement le projet du centre historique de Kumayri“, a-t-il assuré aux journalistes.

Karapetian a déclaré que la mise en œuvre du projet se poursuivra même s’il n’est pas renommé Premier ministre après la fin du dernier mandat du président Serge Sarkissian en avril.

En visite à Gumri en février, le Premier ministre avait promis que sa famille investirait 500 000 dollars de son propre argent dans le projet financé principalement par des sources privées. Sa famille a depuis acheté un immeuble à Kumayri qui subit actuellement des réparations majeures.

Gumri ne s’est toujours pas complètement remis du tremblement de terre catastrophique de 1988 qui a tué 25 000 personnes et laissé des centaines de milliers d’autres sans-abris dans cette ville et dans d’autres parties du nord-ouest de l’Arménie. La ville a longtemps connu l’un des taux de pauvreté et de chômage les plus élevés du pays.

Le gouvernement arménien et l’administration municipale ont obtenu l’année dernière un financement de 25 millions de dollars de la part de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) pour les réparations de rues. L’argent servira également à l’installation de nouveaux systèmes d’éclairage éconergétiques et à l’amélioration de l’infrastructure municipale de drainage.

posté le 19 octobre 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



GUMRI
Le Premier ministre refuse de parler de nouveau de son avenir politique

Le Premier ministre Karen Karapetian a refusé de parler de son avenir politique lorsqu’il a visité Gumri vendredi.

“J’ai répondu à cette question à maintes reprises. Permettez-moi de ne pas me répéter“, a t-il rétorqué aux journalistes après avoir rencontré des représentants du gouvernement et des entrepreneurs dans la deuxième plus grande ville d’Arménie.

Karapetian a indiqué au début de cette année qu’il aimerait continuer à être Premier ministre après la fin du mandat du président Serge Sarkissian en avril 2018 si son cabinet réussit à améliorer la situation socioéconomique dans le pays.

L’ancien dirigeant d’entreprise, âgé de 54 ans, a prétendu avoir accompli « beaucoup de choses » pendant son mandat d’une durée d’environ un an. Il a précisé que lui et d’autres membres du gouvernement présenteront bientôt des rapports détaillés de leurs activités.

Karapetian a déclaré que son voyage à Gumri fait partie d’une deuxième série de visites à l’échelle nationale et de réunions “beaucoup plus substantielles“ avec des représentants des gouvernements provinciaux et locaux. « Nous avons fait le point sur les problèmes et nous avons tracé la liste de nos tâches, et chacun sait ce qu’il faut faire », a-t-il expliqué. “Et de telles réunions seront régulières“.

“Je pense que vous sentirez le changement“, a-t-il ajouté.

Plus tôt cette année, Karapetian a lancé une reconstruction de 10 millions de dollars de la vieille ville historique de Gumri. Selon son gouvernement, cela attirera de nombreux touristes et stimulera l’activité économique dans la ville appauvrie. L’une de ses deux rues principales doit être rénovée d’ici la fin du mois.

“Nous n’avons pas d’autres endroits avec autant de potentiel pour le tourisme“, a assuré Karapetian. “Gumri est tout simplement unique et nous continuerons constamment à réaliser ce projet“.

Le Premier ministre a promis en février que sa famille investira 500 000 $ de son propre argent dans le projet.

posté le 4 septembre 2017 par Claire/armenews


GUMRI
Le parti d’opposition GALA arrête de boycotter les sessions du conseil municipal

Un autre parti d’opposition a annoncé hier qu’il arrêterait de boycotter les séances de l’assemblée municipale de Gumri en signe de protestation contre les résultats officiels des élections locales organisées dans la deuxième plus grande ville en Arménie en octobre dernier.

Le maire de Gumri, Samvel Balasanian, a été réélu à la suite d’une répartition controversée des sièges dans la nouvelle assemblée effectuée par l’autorité électorale locale.

Un bloc pro-gouvernemental dirigé par Balasanian a recueilli environ 35 % des voix lors des élections. Le BHK a terminé deuxième avec 21,6 %, suivi de deux autres partis d’opposition, Renaissance arménienne et GALA, qui ont dépassé 10 % chacun.

La commission électorale locale a statué que ces résultats se traduisaient par 17 sièges pour le parti de Balasanian dans le conseil municipal de 33 membres, ce qui a suffit pour réélire le maire sortant. En citant une clause du Code électoral qui permet aux gagnants des élections d’obtenir des votes bonus supplémentaires, la commission a donné au bloc majoritaire deux sièges au conseil qui revenaient normalement au BHK et à Renaissance arménienne.

Les trois partis d’opposition ont protesté avec colère, boycottant la première session du conseil qui a vu Balasanian prêter serment pour son second mandat. Ils ont prolongé le boycott après que les tribunaux arméniens ont rejeté leurs recours.

La Renaissance arménienne, dirigé par l’ancien porte-parole du Parlement Artur Baghdasarian, a été le premier à mettre fin au boycott. Les quatre membres du conseil de Gumri qui représente ce parti ont assisté à la dernière session tenue au début de l’été.

Une porte-parole de GALA, Armenuhi Vartanian, a déclaré aux journalistes que son parti, qui a obtenu également quatre sièges au conseil de Gumri, a décidé de faire de même. Elle a ajouté que la décision a été prise après des discussions animées entre les membres du parti.

Vartanian a admis que les quatre conseillers de GALA auront du mal à imposer des décisions à travers le conseil étroitement contrôlée par le maire de Gumri.

Pendant ce temps, le BHK n’a pas encore décidé si les huit conseillers qui le représentent participeront ou non aux sessions de l’assemblée municipale. Vartevan Grigorian, candidat à la mairie aux élections d’octobre 2016, a prévenu que la décision sera annoncée prochainement.

Le BHK, qui est dirigé par l’homme d’affaire Gagik Tsarukian, a terminé deuxième lors des dernières élections législatives d’Arménie qui ont eu lieu en avril.

posté le 17 août 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CHAMPION EN HERBE
Gevorg Hayrepetyan (8 ans) et un vrai talent de jongleur balle au pied

Gevorg (Kévork) Hayrapetyan a 8 ans et c’est un champion en herbe. Ce jeune habitant de Gumri qui désire entrer dans le Livre Guinness des records pourrait être également un grand footballeur professionnel dans quelques années. Gevorg Hayrapetyan a réalisé avec un ballon de football 600 jonglages avec ses deux pieds en seulement 6 minutes, sans faire tomber le ballon. Une prouesse que nombre de footballeurs professionnels ne parviennent pas à réaliser...En attendant le jeune Gevorg poursuit sa scolarité et joue au football avec son père à ses heures libres.

Krikor Amirzayan

posté le 24 juillet 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Gumri  Image 450 


ARMENIE-DEMOGRAPHIE
A Gumri, Lilit Khatchatrian (35 ans) a donné naissance à son 11ème enfant

A Gumri (Arménie), Lilit Khatchatrian (35 ans) vient le 21 juillet de donner naissance dans une maternité de la ville à son 11ème enfant, un garçon prénommé David (3,6 kg). A la maison, 5 frères et 5 sœurs attendent David. L’ainée des enfants -une fille- a 17 ans. Le père travaille dans la rénovation et l’aménagement des maisons. Le gouverneur de la région de Chirag, Arthur Khatchatrian s’est déplacé à la maternité pour féliciter la maman. « Cette naissance démontre que les gens ont confiance à l’avenir de notre pays. Sinon ils auraient un ou deux enfants » dit le gouverneur. La famille de Lilit Khatchatrian dispose d’une maison en pierre avec 4 pièces dont 3 chambres mise à disposition à l’époque par le gouvernement arménien. « Mais aujourd’hui 3 chambres pour abriter les 13 membres de ma famille, c’est trop petit » dit Lilit.

Krikor Amirzayan

posté le 23 juillet 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Gumri  Image 450