Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Concert


PARIS
Concert du pianiste Vardan Mamikonian à la Salle Gaveau le 25 mai

« Son jeu est d’une beauté irradiante : jamais Mamikonian ne cogne, toujours il chante. Ses interprétations sont élégantes, raffinées », écrivait le journaliste Lompech dans Le Monde. Né à Erevan, dans une famille de musiciens, Vardan Mamikonian a commencé l’étude du piano à l’école de musique Spendiarian de sa ville natale, sous la direction d’Arkui Haroutunian. Il a poursuivi ses études à Moscou, notamment avec Valery Kastelsky, un des derniers protégés du légendaire Heinrich Neuhaus. Il se perfectionne ensuite à l’académie de Piano d’Imola, en Italie, sous la direction de Lazar Berman. En 1991, Vardan s’installe à Paris et, en 1992, il remporte la World Music Masters Competition de Monte Carlo, exclusivement réservé aux lauréats de concours internationaux. Vardan Mamikonian s’est très vite imposé grâce à sa technique élégante et à son extraordinaire musicalité.

L’occasion est donnée de l’entendre jouer Salle Gaveau à Paris, avec un riche et diversifié programme, qui comprendra Bach, Busoni, Schubert, Komitas et Beethoven. Dans sa dernière sonate, Beethoven mène à son achèvement ultime une trajectoire esthétique vieille de plusieurs décennies : dans un geste sublime, il concilie une sophistication d’écriture géniale et une puissance expressive unique. Les autres générations ne feront qu’en tirer les leçons. Et les compléments de programme s’annoncent tout aussi somptueux, avec un clin d’œil à son Arménie natale grâce à une œuvre de Komitas qu’il aime tant.

Le vendredi 25 mai à 20 h 30 à la Salle Gaveau - 45-47 rue La Boétie - 75 008 Paris
Renseignements : 01 49 53 05 07 ou contact@sallegaveau.com
Programme : Chaconne de Bach-Busoni ; Fantaisie en ut majeur, op. 15, D. 760 « Wanderer » de Schubert ; « Les danses, les chansons » (transcription pour piano) de Komitas ; 6 Bagatelles op. 26, Sonate n° 32 op. 111 de Beethoven

posté le 17 mai 2018 par Claire/armenews


MARSEILLE-CONCERT
Concert des Jeunes talents d’Arménie à la MAJC de Marseille le 25 Avril

La Maison Arménienne de la Jeunesse et de la Culture de Marseille organise le 25 Avril à 20 heures à la MAJC, un « Concert unique des Jeunes talents d’Arménie » du Conservatoire Tchaïkovsky d’Erévan. Entrée 15 €, gratuite pour les -12 ans.

JPEG - 390 ko

- Maison Arménienne de la Jeunesse et de la Culture de Marseille, 12,14 Rue Saint Bazile 13001 - Marseille. contact@majc-marseille.fr. Tél. 04 91 50 15 09 ou 06 25 79 76 20. Site internet : http://majc-marseille.fr.

Krikor Amirzayan

posté le 14 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Concert 


PARIS
Entre ciel et terre : le chœur Sipan-Komitas

L’église Saint-Roch était comble le 6 avril dernier pour le nouveau concert du Chœur arménien de Paris intitulé « Entre ciel et terre ». Les choristes et la soprano lyrique Naïra Abrahamian ont livré une très belle prestation sous la baguette du maestro Haïg Sarkissian. Depuis qu’il a pris la direction de Sipan-Komitas en 2010, le chef de chœur natif du Caire a donné un nouveau souffle à la première chorale arménienne de Paris en mettant au jour des œuvres inédites de compositeurs arméniens. Vouant un véritable culte à Komitas, Haïg Sarkisssian lui avait consacré la plupart de la première partie du concert avec plusieurs compositions chantées pour la première fois : une trinité de chants liturgiques dont « Hoki Asdoudzo » (l’esprit de Dieu) interprété uniquement par les chanteurs de la chorale ainsi qu’une version inédite de « Hayr Mer » plus enlevée que celle « traditionnelle ». A signaler la belle interprétation de Naïra Abrahamian dans « Tchinar es » et celle du chœur dans le requiem « Keta Der » d’Haroutounian.

JPEG - 7.7 Mo

Lors de la deuxième partie, la voix pure et cristalline de la soprano a ému l’auditoire avec l’ « Aria » de Babadjanian. Après deux œuvres de Garbis Aprikian, présent au premier rang, après une entrée remarquée au beau milieu de la première partie du concert, le chœur a interprété pour la première fois « Asadzvadz hor hamar » une œuvre très émouvante que le grand Tigran Mansourian a composé à l’occasion du centenaire de la naissance du R.P. Komitas. Comme toujours « Guiliguia » a remporté un vif succès auprès du public ainsi que les extraits de l’opéra « Anouch ». Ce très beau concert de Sipan-Komitas a permis également de découvrir le grand talent du pianiste Yves Meierhans. Ce soir-là, la chorale Sipan-Komitas a une fois de plus conquis son fidèle public.

Elisabeth Baudourian Photos Roger Kasparian.

posté le 10 avril 2018 par Claire/armenews


LYON
Concert de Mahaleb avec le joueur de doudouk Arsen Petrosyan
JPEG - 38.7 ko

Concert exceptionnel de Mahaleb le jeudi 12 avril 2018 à “la Boite à Gants “ à Lyon avec un invité exceptionnel : le grand joueur de doudouk Arsen Petrosyan.

Dans un voyage emprunt d’aventure et de nostalgie, Mahaleb réunit les musiques turques et arméniennes. Amours passionnés, amours lointains, départs, exil, fêtes. Mahaleb, à travers ces thèmes, souhaite un retour aux racines profondes et sensibles. Les langues se délient, les musiques se lient. Un délice de rêve, de voyage et d’espoir.

Le trio Mahaleb (Carole Marque-Bouaret au chant, clarinette turque, duduk, saz ; Elsa Ille à l’accordéon ; Jérome Salomon aux percussions) doit son nom à l’épice aromatique tirée du noyau de la cerise noire de Sainte Lucie. Elle est utilisée au Moyen Orient. Un parfum entre l’amande amère et la cerise, le tout rappelant subtilement la fleur d’oranger.

Concert le jeudi 12 avril 2018 à 20h30
La Boite à Gants - 6 rue Pierre Blanc - Lyon 1er
https://laboiteagant.wixsite.com/laboiteagants
Réservations : 04 72 00 20 56
Tarif : 8 euros

posté le 3 avril 2018 par Claire/armenews


MUSIQUE
Nouveau disque d’Astrig Siranossian

Portrait par Bernard Martinez

La jeune et talentueuse violoncelliste a consacré son premier disque avec orchestre aux concertos d’Aram Khachaturyan et Krysztof Penderecki. Un choix dicté à la fois par ses origines et par le 1er prix du Concours International de violoncelle Krysztof Pendecki qu’elle remporta en 2013. Accompagnée par l’orchestre Sinfonia Varsovia dirigé par Adam Klocek, Astrig Siranossian interprète avec brio un répertoire aussi intéressant que peu joué.

JPEG - 55.5 ko

Dans la vidéo, ci-dessous, la musicienne que l’on voit lors de l’enregistrement, nous explique ses choix musicaux et nous fait partager sa passion. Astrig Siranossian nous révèle aussi que lors de la remise du prix, Krysztof Pendecki lui a confié l’existence d’une grand-mère arménienne.

Un album déjà qualifié par la presse musicale de “ voyage musical hors du commun “.

Elisabeth Baudourian

Plus d’infos : http://www.astrigsiranossian.com/fr/

posté le 31 mars 2018 par Claire/armenews


MUSIQUE
Le Chœur de Paris Sipan-Komitas en concert le 6 avril

C’est un nouveau programme musical intitulé « Chants d’Arménie, Entre Ciel et Terre » que propose le Chœur mixte arménien Sipan-Komitas, vendredi 6 avril à 20h 30 en l’église Saint Roch.

Aussi discret à la ville que tourbillonnant sur scène, le maestro Haïg Sarkissian qui s’applique à étoffer le répertoire de la chorale, a invité la merveilleuse soprano Naïra Abrahamian ainsi que le talentueux pianiste Yves Meierhans.

Au programme des Chants d’amour, chants populaires et chants sacrés du R.P. Komitas 1869-1935) ; le Requiem d’Alexandre Haroutounian (1920-2012) ; des chants patriotiques de Yervant Yerganian, Garo Zakarian (1895-1967) ; une Berceuse et Poésie de Garbis Aprikian (1926) ; des extraits de l’opéra Anouch d’A. Dikranian (1879-1950) et une composition de Tigran Mansourian (1939) à la mémoire du R.P. Komitas.

JPEG - 2.6 Mo

Un concert à ne pas manquer, surtout si l‘on se remémore la magnifique prestation donnée par le Chœur de Paris Sipan-Komitas, lors de son dernier concert, le 25 novembre 2016 en l’église Saint Eustache.

Elisabeth Baudourian

Vendredi 6 avril à 20h30
Eglise Saint Roch - 296 rue Saint Honoré - 75001 Paris
Prix sur place 20 € - Pré-vente : 18 €
Contact : contatct@sipan-komitas.com

posté le 20 mars 2018 par Claire/armenews

Naïra Abrahamian / Photo : Lydia Kasparian



ARMENEWS WEB TV
L’Arménie, la France, l’Argentine : le violoniste David Haroutunian se confie

En hommage aux origines ouvrières du tango, les quatre troublions de Tangomotán (David Haroutunian au violon, Marion Chiron au Bandonéon, Blanche Stromboni à la contrebasse, et Leandro Lacapère au piano) porte un bleu de travail pour jouer. Leur premier album, Défense d’afficher, est sorti fin 2017, mêlant compositions audacieuses et reprises des grands classiques à leur sauce. Ils le présenteront sur la Péniche Marcounet le mardi 13 février.

Cette musique argentine, David Haroutunian l’a toujours appréciée. C’est pourtant en tant que violoniste classique que le trentenaire né en Arménie sillonne le monde pour des concerts... Il faut dire qu’il a plus d’un tour dans son sac : le musicien talentueux nous raconte son parcours, et son projet Toumanian Mek, un quatuor de musique arménienne qui va se produire en première partie du concert d’André Manoukian le 29 janvier au Trianon à Paris.

posté le 11 janvier 2018 par Claire/armenews

Claire Barbuti



PARIS
Concerts de l’ensemble orchestral dirigé par Eric Van Lauwe

Le programme des prochains concerts de l’ensemble orchestral dirigé par Eric Van Lauwe reprendra les spectaculaires Fanfares liturgiques d’Henri Tomasi, pièce maîtresse du répertoire pour cuivres et percussion datant de 1947, et le concerto pour piano n° 1 de Rachmaninov (avec le pianiste Jimmy Mullaert), composé en 1 892 à l’âge de 18 ans, puis profondément remanié en 1917.

L’ensemble dirigé par le chef d’orchestre d’origine arménienne Eric Van Lauwe donnera également la rare ouverture Helios du compositeur danois Carl Nielsen, qui écrivit cette œuvre en 1903, où il avait rejoint son épouse qui travaillait alors à Athènes comme sculpteur.

Samedi 13 et mardi 16 janvier à 20 h 30
Cathédrale Sainte-Croix des Arméniens catholiques

posté le 9 janvier 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Concert  Musique  Paris 


MARSEILLE-CONCERT
Exceptionnel concert du chœur Sahak-Mesrop pour son 40e anniversaire à l’abbaye Saint-Victor de Marseille

Vendredi 24 novembre, c’est dans la salle archi-comble de l’abbaye Saint-Victor de Marseille que le cœur arménien Sahak-Mesrop dirigé par maître Khatchig Yilmazian accompagné de l’orchestre Provence-Verdon a donné un concert mémorable été donné.

JPEG - 5.5 Mo

Concert à l’occasion de 40e anniversaire de la fondation du chœur Chorale Sahak-Mesrop. Concert placé sous la présidence de Mgr Karékine Bekdjian Prélat de l’Eglise apostolique arménienne d’Allemagne et locum tenens du Patriarcat arménien de Constantinople, Mgr Vahan Hovhanessian prélat de l’Eglise apostolique arménienne en France, Hranush Hakopyan mi-nistre arménienne de la Diaspora et Vartan Sirmakes Consul général d’Arménie à Marseille. A noter également la présence de nombreux élus -dont l’Adjoint au Maire de Marseille Didier Parakian- et de personnalités de la communauté et des responsables d’associations armé-niennes.

JPEG - 5.6 Mo

Merveilleusement dirigé par maître Khatchig Yilmazian, le chœur Sahak-Mesrop et ses solistes, Ani Yilmazian, Kariné Mirzoyan, Antranik Minassian, Noubarik Der Minassian et V. Makvetsyan ont par la musicalité et l’intonation produit une réelle magie acoustique arrachant de nombreux standing-ovation du public. Le programme était riche des compositions de Komitas, Hovhannessian, Haroutiounian et Bartevian et de l’opéra « Anouch » d’Armen Dikranian.

A l’issue du concert le public debout, applaudit longuement Khatchig Yilmazian ainsi que le chœur Sahak-Mesrop et l’orchestre Provence-Verdon.

JPEG - 5.3 Mo

Hranush Hakopyan remit alors la médaille du ministère de la diaspora à Juliette Yilmazian la médaille « Movsès Khorenatsi » à Khatchig Yilmazian ainsi que des médailles du ministère de la diaspora aux solistes Ani Yilmazian, Antranik Minassian, Noubarik Der Minassian, Garine Mirzoyan tout comme à diverses personnalités qui ont œuvré pour la chorale, Jaques Dona-bedian ainsi qu’à Robert Azilazian, le Président de la cathédrale arménienne Sourp Tarkmantchatz (Saint Traducteurs) de Marseille.

Photos Isahak Akkayan

Krikor Amirzayan

JPEG - 5.3 Mo
JPEG - 5.6 Mo
JPEG - 5.5 Mo
JPEG - 5.4 Mo
JPEG - 5 Mo
JPEG - 5 Mo
JPEG - 5.5 Mo
posté le 29 novembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews