Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Concert


PARIS
Concert de l’ensemble orchestral dirigé par Eric Van Lauwe

Concert de l’ensemble dirigé par Eric Van Lauwe le samedi 11 mars en la cathédrale Sainte-Croix des Arméniens catholiques.

Le programme comportera trois œuvres rares, dont deux écrites par des compositeurs britanniques.

Le concert débutera par une courte et charmante pièce, A Song before Sunrise, de Frederick Delius, compositeur à l’écriture musicale raffinée et unique, qui passa une grande partie de son existence en France, à Grez-sur-Loing.

Puis, ce sera le superbe et original concerto pour alto (première audition en France) de Malcolm Arnold, compositeur prolixe de 9 symphonies, de nombreux concertos, de musique de chambre et de musique de films, dont celle du célèbre Pont de la rivière Kwaï.

La deuxième partie comportera le brillant 2e concerto pour piano de Tchaïkovsky, victime injuste du célébrissime 1er concerto, et qui pourtant, ne démérite en rien. Sans doute, sa longueur inhabituelle (50 minutes, mais après tout, le 2e concerto pour piano de Brahms dure autant !) et la redoutable partie soliste ont fait qu’il soit extrêmement rarement joué en concert. Rupert Bawden (alto) et Chris Underhill (piano) viendront d’outre-Manche pour relever le défi d’être les solistes de ces œuvres difficiles sortant des sentiers battus !

Samedi 11 mars à 20h30
Cathédrale Sainte-Croix des Arméniens catholiques
13 rue du Perche, Paris 3e

posté le 22 février 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Concert  Culture  Paris 


PARIS
Joana Mendil chante Aznavour

Joana Mendil fait sa rentrée à la péniche Anako avec son concert en hommage à Charles Aznavour.

Au départ un pari fou : celui de voir une jeune femme, Joana Mendil, se réapproprier des chansons de Charles Aznavour, certaines connues, d’autres moins. Celui de les transformer dans des arrangements jazzy sans pour autant les dénaturer. À l’arrivée, une réussite.

Après des passages dans différentes salles, elle a décidé de poursuivre la 9e saison de son spectacle “Joana Mendil chante Aznavour“ dans la chaleureuse ambiance de la péniche Anako. Elle vous fera voyager sur sa planète Aznavour, entourée de son trio jazz. Elle vous fera découvrir ou redécouvrir les histoires simples du grand Charles avec l’éclairage Joana.

Jeudi 23 février à 20h30
Péniche Anako est amarrée face au 61 quai de La Seine, Paris 19e
Renseignements et réservations : 06 07 15 35 28

posté le 5 février 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Concert  Musique  Paris 


PARIS
Julien Tekeyan au Maghreb Jazz Days #4

Le Maghreb Jazz Days revient cette année dans sa 4e édition avec une programmation toujours aussi riche, variée et prometteuse. Trois soirées sous le signe du Jazz aux couleurs nord-africaines composeront l’essentiel de ce rendez-vous.

Au programme un saxophoniste prodige marocain, un projet tuniso-turco-arménien inédit et un grand nom de la scène rock algérienne.

Samedi 11 février au soir se produira Maqâm Roads. C’est le projet d’un artiste qui sort des sentiers battus, celui d’un protagoniste à la carrière regorgeant de rencontres avec des musiciens du monde entier. Avec son violon ou son alto, Zied Zouari y raconte la réminiscence d’un chant ancestral aux rythmes contemporains, un récit hors du commun et qui se ressource en permanence du voyage. Pour ce faire, le violoniste se réunit avec deux grands musiciens, Julien Tekeyan à la batterie et aux percussions d’Arménie et Aburrahman Tarikci à la basse, au Saz et au chant de Turquie. Il sera également accompagné par son acolyte de toujours le percussioniste tunisien Imed Alibi.

Fondation de la maison de Tunisie - 45A Boulevard Jourdan - 75014 Paris
Du 10 au 12 février à 20h - Avec le samedi 11 février 2017 à 20h : Maqâm Roads feat Imed Alibi (Tunisie/Turquie/Arménie)

posté le 3 février 2017 par Claire/armenews


GENEVE
Lévon Minassian invite Juan Carmona

Lévon Minassian et Juan Carmona ont un parcours commun. Nés en France, cela n’a pas été simple, pour eux, en tant que musiciens traditionnels, d’être reconnus par les leurs, tant pour Lévon Minassian en Arménie que pour Juan Carmona auprès des guitaristes gitans.

S’ils jouissent aujourd’hui d’une reconnaissance internationale et font partie des meilleurs musiciens de leur peuple respectif, c’est grâce à un travail sans relâche dans le respect de leurs traditions.

C’est une chance pour eux de vivre dans un pays aux cultures diversifiées, générant de belles rencontres et permettant à leur instrument de s’exprimer tant au travers des musiques du monde, du jazz, des musiques de films, qu’aux côtés d’orchestres philharmoniques et d’autres formations originales.

JPEG - 132.8 ko

Tous deux œuvrent aujourd’hui dans le partage et la diffusion de leur tradition musicale mais aussi dans l’ouverture et le mélange des cultures, ayant des racines qui, parfois, se rejoignent. C’est tout naturellement qu’ils se sont mis au travail ensemble et le résultat est plutôt exceptionnel !

Une belle occasion offerte au public genevois d’assister à un concert multiculturel. Avec la participation de : Anahid Ter Boghossian, Roselyne Minassian, Serge Arribas, Michèle Lubicz, Jacques Vicensini, Lilith Saribekian et Kelly Martins.

Lors de ce concert, la guitare flamenca de Juan Carmona va entrer dans la musique traditionnelle arménienne et s’exprimera également dans son langage flamenco. Un album est en préparation, l’association de ces deux instruments promet une émotion intense.

Concert de Lévon Minassian et Juan Carmona
Alhambra de Genève - 10, rue de la Rôtisserie
Le 11 mars 2017 à 20h30
Plus d’infos : +41 78 934 11 56 ou 0800 418 418 (étranger : +41 22 418 36 18)

posté le 30 janvier 2017 par Claire/armenews


PARIS
Concert de Medz Bazar à l’occasion d’un nouvel album

Le Collectif Medz Bazar revient avec un nouvel album, Poshmanella !

Les membres du Collectif se sont rencontrés en 2012 autour de musiques traditionnelles du Caucase, d’Anatolie et d’alentours allant parfois très loin. Dans Medz Bazar, tout le monde écrit, compose, chante, joue de plusieurs instruments, et très rapidement, au gré des inspirations de chacun, chacun apporte au répertoire ses propres morceaux et d’autres rythmes, des sonorités empruntés au rébétiko, au hip-hop, à la musique vénézuelienne ou encore au bluegrass... À tout cela s’ajoutent des paroles parfois bien piquantes.

Après avoir conquis un public fidèle aux quatre coins du monde, le Collectif Medz Bazar revient avec un album enregistré en plein air, chanté en face d’une vallée, rempli de jeux rythmiques et d’univers mélodiques singuliers, subtilement accompagné de grillons. Venez découvrir les nouveaux morceaux lors de cette soirée et laissez-vous embarquer dans un voyage musical festif et chaleureux !

Mercredi 25 janvier à 20h
Café de la danse - 5 passage Louis Philippe - 75011 Paris
Réservations : www.cafedeladanse.com, FNAC/Digitick
Tarif : 17 € / 13 € (T.R.)
www.facebook.com/CollectifMedzBazar/

posté le 22 janvier 2017 par Claire/armenews


PREMIER TRIMESTRE 2017
Un agenda chargé pour le pianiste Jean-Paul Gasparian

Après un concert le 1er décembre 2016 au Petit Palais à Paris très bien accueilli par le public et la critique, Jean-Paul Gasparian affiche un agenda attirant pour le 1er trimestre 2017.

Le pianiste Jean-Paul Gasparian, 21 ans, déplace un public toujours plus nombreux lors de ses récitals, puisqu’on dut refuser du monde le 1er décembre dernier au Petit Palais. Après Genève le 24 novembre 2016 au Palais de l’Athénée, et l’auditorium du Petit Palais le 1er décembre, il se produira à la saison de l’Opéra de Rouen les 27 et 28 janvier 2017 au Théâtre des Arts, à Noisy le Grand le 31 janvier à l’Espace Michel Simon, avec orchestre au Montenegro pour la Rhapsodie sur un thème de Paganini de Rachmaninov, puis à Friedrichshafen, au bord du lac de Constance en Allemagne, le 12 mars, sans oublier le festival “Piano en Saintonge“ le 17 Mars (tous les détails sur le site www.jeanpaulgasparian.com).

Né de parents musiciens, Jean-Paul Gasparian appartient à la jeune génération des pianistes français, dont il est l’un des représentants remarqués. Admis à l’unanimité au CNSM de Paris à l’âge de 14 ans, il en sort diplômé d’un Master en 2015. Ses maitres sont Jacques Rouvier, Michel Beroff, puis Claire Désert et Michel Dalberto dans le cadre d’un troisième cycle. Il reçoit également les conseils occasionnels de Tatiana Selikman.

2ème Prix du Concours de Brême en 2014 (1er Prix non décerné) et Prix de la Fondation Georges Cziffra la même année après un 3ème Prix au Concours international de Lyon en juillet 2013, il n’a que 18 ans quand il reçoit parallèlement le 1er Prix du Concours général de Philosophie des lycées de France. Il est aujourd’hui pianiste en résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis septembre 2016 avec le trio Cantor.

La revue Pianiste note à propos de l’interprétation de la pièce de Franz Liszt Après une lecture de Dante lors de son concert du 1er décembre au Petit Palais : “Chez ce pianiste, la réserve de puissance paraît considérable, maitrisée et jamais agressive. Il possède la capacité de passer d’un déferlement sonore, tel une course à l’abime, à la séduction paradisiaque. Il restitue toute la dimension littéraire et imagée de l’œuvre.“

J.J.Karagueuzian

posté le 10 janvier 2017 par Claire/armenews


PARIS
Concert de l’ensemble orchestral dirigé par Eric Van Lauwe

L’Ensemble orchestral dirigé par Eric Van Lauwe, avec John Kim au violoncelle, propose un concert le samedi 14 janvier à 20h30 à la Cathédrale Sainte-Croix des Arméniens catholiques.

Le concert, particulièrement varié, débutera par la pétillante ouverture de l’opéra-comique en un acte Il Signor Bruschino de Rossini. Ensuite, le talentueux violoncelliste John Kim s’attaquera aux virtuoses Variations sur un thème rococo de Tchaïkovsky, témoignage de l’amour du compositeur pour la musique de l’époque classique et celle de Mozart en particulier.

En deuxième partie, ce sera la brève et un peu rude Symphonie de chambre n° 5 pour dix instruments à vent, écrite par le jeune Milhaud alors qu’il effectuait avec son ami Poulenc un voyage en Pologne et en Autriche (où ils devaient notamment rencontrer Schönberg), puis enfin, ce sera la superbe et spectaculaire Konzertmusik pour cordes et cuivres de Hindemith, qui fait partie des commandes que Serge Koussevitzky passa à divers compositeurs (dont Stravinsky, Ravel, Roussel, Honegger, ...) pour célébrer le 50e anniversaire de l’orchestre symphonique de Boston, dont il fut le chef d’orchestre durant un quart de siècle.

Programme :
Gioachino Rossini, Ouverture de « Il Signor Bruschino »
P. I. Tchaïkovsky, Variations sur un thème rococo pour violoncelle et orchestre op. 33
Darius Milhaud, Symphonie de chambre n° 5 pour 10 instruments à vent op. 75
Paul Hindemith, Konzertmusik pour cordes et cuivres op. 50.

Samedi 14 janvier à 20 h 30
Cathédrale Sainte-Croix des Arméniens catholiques
13, rue du Perche - 75003 Paris
Libre Participation aux frais

posté le 3 janvier 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Concert  Paris 


CLAMART
Concert de Jazz au profit de Hay Med
JPEG - 69 ko

Le batteur Charles Bellonzi.

L’association Hay Med organise son concert annuel de jazz à Clamart, avec Charles Bellonzi Sextet (dont Michel Delakian à la trompette) qui invite Gilda Solve.

L’intégralité des bénéfices serviront à la santé de la population du Haut-Karabagh, et en particulier au centre de cancérologie à Stepanakert que l’association a ouvert avec le Fonds arménien de France (voir interview du docteur Jean-Michel Ekherian NAM229).

Dimanche 8 janvier à 16h au Théâtre Jean Arp
22 rue P. Vaillant Couturier - Clamart (92)

Réservations : Jean-Michel Ekherian au 06 83 82 18 22 ou Armand au 06 82 64 19 72
Tarif : 25 € (placement libre)

posté le 15 décembre 2016 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Clamart  Concert  Humanitaire  Musique 


BELGIQUE ET ALLEMAGNE
Concerts de la violoniste Chouchane Siranossian

La Symphonie n°7 de Ludwig van Beethoven est une exploration brillante de la palette orchestrale et une démonstration magistrale de l’ingéniosité rythmique. Cette « apothéose de la danse » (dixit Wagner) a été créée 12 ans après la première symphonie de Beethoven et reflète le voyage qu’il avait fait dans l’intervalle.

Aujourd’hui, il est rare d’entendre en live cette musique. Une lacune à laquelle répondra le chef d’orchestre belge Jos van Immerseel, avec son orchestre symphonique Anima Eterna. On pourra entendre le concerto pour violon, grâce à l’exquise violoniste franco-arménienne Chouchane Siranossian. Cette dernière, violoniste au parcours audacieux, s’est faite un nom aussi bien dans la scène baroque internationale qu‘au côté de nombreux orchestres prestigieux. Sa grande virtuosité, nourrie de ses recherches musicologiques, ouvre le champ à une nouvelle dimension d’interprétation et fait d‘elle une musicienne très recherchée.

Le 14 décembre à 20h30 à la Salle de concert Da Roma d’Anvers

Le 15 décembre à 20h à Köln (Allemagne)

posté le 8 décembre 2016 par Claire/armenews