Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Chanson


CHANSON
L’Arménie va fêter le 90ème anniversaire d’Ophélia Hampartsoumian, « La Reine de la chanson arménienne »

Vendredi 26 juin sera fêtée lors d’un concert-spectacle à l’Opéra national Spendiarian d’Erévan, le 90ème anniversaire de « La Reine de la chanson arménienne », Ophélia Hampartsoumian. La commémoration est soutenue par le ministère arménien de la Culture.

JPEG - 77.1 ko
Ophelia Hampartsoumian "La Reine de la chanson arménienne"

Lors de la manifestation artistique en l’honneur d’Ophélia Hampartsoumian se produiront la troupe « Parégamoutioun », la chanteuse Anna Mayilian, le groupe de jeunes danseurs « Arévig » de la Radio publique d’Arménie, la troupe nationale symphonique d’Arménie, l’ensemble d’Etat de chants et danses traditionnelles Tatoul Altounian, l’ensemble d’Etat de danse d’Arménie, le groupe de chants de troubadours « Sayat-Nova », l’orchestre de la Télévision publique d’Arménie, la chanteuse Datévig Hovhannissian (fille d’Ophélia Hampartsoumian) et le chanteur Vahakn Haïrabédian. L’Arménie désire faire de ce 90ème anniversaire d’Ophélia Hampartsoumian, « La Reine de la chanson arménienne » une manifestation à la hauteur des talents de la chanteuse connue tant en Arménie qu’en diaspora.

Krikor Amirzayan

posté le 21 juin 2015 par Krikor Amirzayan/armenews


CHANSON ARMENIENNE
Le chanteur Harout Pamboukdjian en Arménie s’est rendu à Gumri pour y rencontrer les habitants

Le célèbre chanteur arménien Harout Pamboukdjian vivant aux Etats-Unis depuis une trentaine d’années, né en Arménie est de retour sur ses terres pour une nouvelle visite. Il vient de se rendre à Gumri la deuxième ville d’Arménie. « Il ne s’y est pas rendu depuis de nombreuses années à Gumri. Il désire visiter cette région qui fut ravagée par le séisme en décembre 1988 afin de rencontrer les habitats de Gumri et répondre à leur hospitalité » dit Khatchik Yeghoyan, un proche du chanteur. Harout Pamboukdjian se rendra également à Dzargatsor (Tsakhkatsor) pour un concert. Mais H. Pamboukdjian ne donnera pas de concert à Erévan. Tant en Arménie qu’en diaspora, Harout Pamboukdjian, surnommé « Tsakh Harout » reste l’un des chanteurs les plus populaires de la variété arménienne.

Krikor Amirzayan

posté le 20 juin 2015 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Chanson 


« Le Sillon » Projet musical arménien en Turquie
Ils ont réussi à collecter les 10 000 euros pour leur film

Il s’agit d’un groupe de musique Pop d’origine arménienne qui a pour projet d’aller jouer en Turquie fin juillet dans le cadre d’un festival dans le Dersim.

Le batteur, Guillaume Estivie, 25 ans, qui est également cinéaste, a décidé de filmer ce périple en Turquie l’année du centenaire du génocide des Arméniens. Il a déjà réalisé des documents pour France 5 avec de jolies critiques sur les supports de télévision comme Télérama, Télé Star, TV grandes chaînes, etc.

Quant à Fred Agop, leader du groupe, qui s’est déjà produit à l’Olympia et au Casino de Paris, sensibilisé à la “cause“ arménienne depuis son plus jeune âge, est allé des dizaines de fois en Arménie pour y donner notamment des spectacles en tant que danseur folklorique.

Jusqu’à très récemment, il était totalement contre l’idée de mettre les pieds en Turquie. Aujourd’hui, il veut faire partie de ceux qui, comme le cinéaste Fatih Akin avec notamment le film « The Cut », construisent des ponts entre les deux peuples, au nom de la fraternité.

Merci à tous ceux qui ont participé à cette collecte de fonds.

Kisskissbank (ICI) pour découvrir le projet et y contribuer jusqu’au 2 juin inclus.

posté le 2 juin 2015 par Jean Eckian/armenews


CD
Charles Aznavour dédicace « Encores » à la FNAC

(JPEG) Samedi 16 mai, plus de 300 personnes se sont agglutinés au Forum de la FNAC Saint-Lazare pour obtenir une dédicace de Charles Aznavour à l’occasion de la sortie de son nouvel album « Encores », mot synonyme de l’interjection “Bis“ au pluriel, voulant dire on en veut encore, ou en voilà d’autres [chansons] empreintes de nostalgie. Voir ICI

1. Avec un brin de nostalgie 2. Ma vie sans toi 3. Les petits pains au chocolat 4. T’aimer 5. Des ténèbres à la lumière 6. Et moi je reste là 7. Mon amour je te porte en moi 8. Chez Fanny 9. Sonnez les cloches 10. La maison rose 11. De la môme à Edith 12. You’ve got to learn (en duo avec Benjamin Clementine)

Bien lui en a pris lorsqu’après une présentation des chansons et un échange savoureux avec son public composé de personnes, toutes générations confondues, se précipitèrent en bon ordre vers celui qui va fêter, le 22 mai, son 91ème anniversaire en pleine forme avant les concerts exceptionnels annoncés au Palais des Sports de Paris, du 15 au 27 septembre prochain : Voir ICI

Jean Eckian + photos

JPEG - 109.1 ko
JPEG - 110.4 ko
JPEG - 157.6 ko

Bertrand Dicale, historien de la chanson, anime la rencontre

JPEG - 137.5 ko
JPEG - 184.6 ko
JPEG - 146.2 ko
JPEG - 150.9 ko

- 

JPEG - 58.8 ko
posté le 17 mai 2015 par Jean Eckian/armenews


COMMUNAUTE-ROMANS (DRÔME)
Les 1000 ans de traditions musicales en Arménie ont fait vibrer Romans

Samedi 11 mars à 20h00 près de 200 personnes étaient présentes à la Cité de la Musique à Romans (Drôme) pour le spectacle « 1000 ans de traditions musicales en Arménie », des danses et musiques traditionnelles d’Arménie du Xe siècle à nos jours. Le public composé pour une majorité de non-Arméniens aura ainsi vibré aux sons de la musique, des chants et danses d’Arménie. L’orchestre France Varpet, Lévon Chatikyan (doudouk, chvi, zourna), Chaké Dounouyan (chant), Hovhanes Manukyan (chant), Souren Manukyan (accordéon), Aram Vardanyan (tar), Mucher Harutyunyan (dhol) ont fait superbement partager avec le public la tradition musicale et les chants d’Arménie.

Du kamantcha, au dhol, du douduk au thâr la musique d’Arménie avait envahi Romans. Des œuvres du mystique Krikor Narégatsi au poète et troubadour Sayat Nova, de Djivani à Komitas et Khatchatour Avetissian, la musique venue des profondeurs de temps ont transporté le public -dont un nombre important découvrait la musique arménienne- vers le plateau arménien, de l’Arménie occidentale au Caucase. Les voix mélodieuses d’Hovhanes Manukyan et la celle plus puissante de V. Davtyan ont enchanté le public. Tout comme la jeune et très talentueuse Chaké Dounouyan sublime dans l’interprétation des chansons « Saréri hovin » ou d’« Adanayi Vorpn » le public fut captivé par la grâce de la voie de la chanteuse. A noter que nombre de prestations étaient accompagnées par la troupe de danse folkloriques de l’école -Académie- de Lévon Chatikyan formée de jeunes de la région de Valence et Romans.

Krikor Amirzayan texte et reportage-photo à Romans (Drôme)

JPEG - 3.7 Mo
JPEG - 4.3 Mo
JPEG - 4.1 Mo
JPEG - 4 Mo
JPEG - 2.8 Mo
JPEG - 3.1 Mo
JPEG - 3.5 Mo
JPEG - 3.4 Mo
JPEG - 3.5 Mo
JPEG - 2.8 Mo
JPEG - 3.6 Mo
JPEG - 2.9 Mo
JPEG - 3 Mo
JPEG - 2.9 Mo
JPEG - 3.3 Mo
JPEG - 3.7 Mo
JPEG - 3.7 Mo
JPEG - 3.9 Mo
JPEG - 3.5 Mo
JPEG - 2.9 Mo
JPEG - 3.1 Mo
JPEG - 3.8 Mo
JPEG - 3.5 Mo
JPEG - 2.9 Mo
JPEG - 3.1 Mo
JPEG - 2.7 Mo
JPEG - 3.8 Mo
JPEG - 4 Mo
JPEG - 4.3 Mo
JPEG - 4.3 Mo
JPEG - 4.4 Mo
JPEG - 3.3 Mo
JPEG - 4.2 Mo
JPEG - 3 Mo
JPEG - 3 Mo
JPEG - 4.3 Mo
JPEG - 4.3 Mo
JPEG - 4.5 Mo
JPEG - 4.1 Mo
JPEG - 4.8 Mo
JPEG - 4 Mo
JPEG - 4.2 Mo
JPEG - 3.9 Mo
JPEG - 3.7 Mo
JPEG - 4.3 Mo
JPEG - 4 Mo
JPEG - 4 Mo
JPEG - 4.5 Mo
JPEG - 4.8 Mo
JPEG - 4.2 Mo
JPEG - 4.9 Mo
JPEG - 4.3 Mo
posté le 12 avril 2015 par Krikor Amirzayan/armenews


CHANSON
Raffi Arzivian, après « Havada », le chanteur arménien prépare son second CD

Raffi Arzivian est un chanteur arménien qui a beaucoup de succès en France et à l’étranger. Né le 26 novembre 1978 à Alep (Syrie) installé à Valence (Drôme-France) depuis une vingtaine d’années, Raffi Arzivian est un chanteur qui dispose d’une voix extraordinaire et captive le public par l’interprétation des chansons. Qu’elles soient des chansons d’amour ou de vie, en passant par les chants patriotiques, Raffi Arzivian saisit le public par la qualité de sa voix, de ses gestes et de sa prestation. Un artiste qui met beaucoup de cœur et d’amour dans lors de ses interprétations des chansons en langue arménienne, mais également arabe. Raffi Arzivian se produit dans des bals ou soirées concert à Valen ce, Lyon, Marseille notamment pour les fêtes du 28 Mai (l’indépendance de la Première République d’Arménie) ou du Khanassor (expédition punitive des Arméniens contre les tribus Kurdes). Il a également donné des prestations outre la France à Genève et Zurich (Suisse) ou Bielfeld (Allemagne).

JPEG - 3.4 Mo

En 2010 Raffi Arzivian a sorti son premier CD intitulé « Havada » contenant 8 titres en arménien (Yetvoum em, Siroun Es, Siroum Em, Havada, Gar Mi Jamanag, Badaskhan, Ashough Em, Aghatchoum Em Yar Kéz), une compilation de chansons d’amour, pour la plupart très connues du public arménien.

PNG - 44.3 ko

Raffi Arzivian chante également dans de nombreux autres styles et son répertoire est riche de chansons de nombreux styles. Il prépare d’ailleurs un second album. « Dariner » (une chanson d’amour), le single qu’il sortit il y a peu, sera présent dans son futur CD dont la sortie est prévue en mai prochain. Raffi Arzivian a fait appel pour cet album à Sarkis Kelkhatcherian (d’Alep) pour l’écriture des paroles, et Hovig Adourian pour la musique et les arrangements.

Krikor Amirzayan

posté le 12 avril 2015 par Krikor Amirzayan/armenews


Chanson : 100e commémoration
Aram Sédèfian : Toi tu connais cette histoire

Dans la pure tradition de la chanson française dite “Rive-gauche“, l’auteur-compositeur-interprète Aram Sédèfian apporte sa contribution musicale à l’occasion de la 100ème commémoration du génocide des Arméniens. Les paroles de Toi tu connais cette histoire disent la condition des survivants et résonnent à la manière des Moustaki, Reggiani, Henri Tachan ou Georges Chelon.

posté le 5 février 2015 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Chanson  Génocide 


100e commémoration du génocide des Arméniens
Essaï : Je n’oublie pas - Chem morana

A l’occasion de la 100ème commémoration du génocide des Arméniens, l’auteur-compositeur-interprète Essaï, de son patronyme Altounian, a créé une chanson spécialement dédicacée aux victimes du génocide perpétré par le gouvernement ottoman. “Je n’oublie pas“, son nouveau single va prendre son envol en Arménie même cette semaine, où Essaï s’est rendu pour en assurer la promotion.

posté le 4 février 2015 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Chanson  Génocide  Image 450 


CHANSON ARMENIENNE
Le président arménien a félicité la chanteuse populaire Ophélia Hampartsoumian à l’occasion de son 90ème anniversaire

Ophélia Hampartsoumian est l’une des voix les plus populaires d’Arménie et de la diaspora arménienne. La chanteuse qui fut l’une des stars de la chanson en Arménie soviétique -vendant des millions de disques- et qui bénéficia du titre d’Artiste Populaire d’Arménie fit le tour du monde. Le président arménien Serge Sarkissian a félicité Ophélia Hampartsoumian, à l’occasion de son 90ème anniversaire. « Durant des décennies vous avez été l’une des irremplaçables chanteuses de la chanson populaire arménienne et contribué grandement à la promotion de la chanson arménienne (...) en réussissant à vous faire aimer par le peuple arménien dans son ensemble. Je vous souhaite santé, vie heureuse et bonheur » a écrit Serge Sarkissian dans le communiqué adressé à Ophélia Hampartsoumian.

Krikor Amirzayan

posté le 10 janvier 2015 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Chanson