Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Image 450


CARICATURE
La France laisse-t-elle le champ libre aux négationnistes du génocide des Arméniens ?

En France, en l’absence d’une loi de pénalisation de la négation du génocide des Arméniens, toute personne peut exprimer son opinion, même négationniste...mais si c’est une déclaration -qui dépasse le cadre de sa propre opinion et prend un caractère diffamatoire ou négationniste- elle est sanctionnée. Un véritable casse-tête pour les juges...car comment distinguer l’opinion de la déclaration ? Une loi de pénalisation du négationnisme du génocide n’aurait-ellle pas simplifié la situation ?

Krikor Amirzayan

JPEG - 736.1 ko
posté le 22 novembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : France  Génocide  Image 450  Négationnisme 


ARMENIE-ARMEE
Le président arménien a inauguré le complexe scolaire militaire « Monté Melkonian » de Dilidjan

Mardi 21 novembre le président arménien Serge Sarkissian a participé à Dilidjan à l’inauguration du complexe scolaire de formation militaire « Monté Melkonian ». Cette inauguration de l’établissement militaire du ministère de la Défense coïncide avec le 60e anniversaire le 25 novembre du héros national de la libération de l’Artsakh, Monté Melkonian. Le président arménien était accompagné de Vicken Sarkissian le ministre de la Défense ainsi que de nombreux membres du gouvernement et du ministère de la Défense. La statue buste de Monté Melkonian dans la cour de l’établissement fut également inauguré en présence du combattant Martiros Jamgotchian un ami de Monté Melkonian. Lors de la cérémonie, les 80 premiers élèves ont procédé à leur serment de servir la nation et l’armée arménienne. Le président Serge Sarkissian a visité les classes et les salles du complexe scolaire. Salles équipées de matériel informatique moderne en collaboration avec le centre Tumo.

Krikor Amirzayan

JPEG - 437 ko
JPEG - 442.2 ko
JPEG - 458.2 ko
JPEG - 318.9 ko
JPEG - 351.9 ko
JPEG - 374.5 ko
posté le 22 novembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Armée  Arménie  Image 450 


EUROVISION JUNIOR
Dimanche, Misha (9 ans) représentera l’Arménie au 15e Concours de l’Eurovision de la chanson junior

Dimanche 26 novembre se déroulera la 15e édition du Concours de l’Eurovision de la chanson junior à l’Olympic Palace de Tbilissi (Géorgie) en présence de 16 pays dont l’Arménie. C’est le jeune Misha (9 ans) qui représentera l’Arménie avec sa chanson « Boomerang » qu’il chantera en arménien et anglais. Une chanson composée par Vahram Petrosyan, les paroles étant d’Avet Barseghyan, Davit Dzerounyan et Artur Agheyan.

JPEG - 59.9 ko

Misha est arrivé à Tbilissi et a déjà réalisé plusieurs répétitions. Il débuta la chanson avec le groupe « Artsakhi tsayner » (les Voix de l’Artsakh) dirigé par Lira Kotcharyan. En 2016 il avait pris la 2e place de la finale du concours de la chanson « Mangagan Nor Alik » (Nouvelle Vague de jeunes).

Dimanche, les 16 pays qui participent à l’Eurovision de la chanson junior sont l’Arménie, l’Albanie, l’Australie, le Belarus, Chypre, l’Irlande, l’Italie, le Macédoine, Malte, les Pays-Bas, l’Ukraine, la Russie, la Pologne, la Serbie, le Portugal et la Géorgie. L’Azerbaïdjan n’a jamais participé à ce concours.

L’Arménie qui participe à ce Concours de l’Eurovision de la chanson junior a pris 4 fois la 2ème place et a remporté le concours en 2010. L’Arménie qui organisa le concours en 2011 à Erévan.

Krikor Amirzayan

posté le 22 novembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Eurovision  Image 450 


CONSOMMATION
Inauguration de l’usine de bière « Dilidjan » à Dilidjan

L’Arménie dispose de nombreux sites de production de bière. La qualité de ses eaux produisant des bières très prisées par les amateurs. Ainsi après « Gumri », « Kodayk », « Alexandropol » ou « Kilikia » pour ne citer que les marques les plus connues, une nouvelle usine de bière produit désormais la bière de Dilidjan. La bière « Dilidjan » a vu le jour dans une usine appartenant à Hakop Hakopyan qui emploie 90 salariés. En pleine saison le nombre de salariés de l’usine sera porté à 120. Le président arménien Serge Sarkissian a assisté hier à l’inauguration de l’usine de bière « Dilidjan ».

Krikor Amirzayan

JPEG - 125 ko
JPEG - 153 ko
JPEG - 125 ko
posté le 22 novembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Consommation   Image 450 


SPORTS
Sargis Stepanyan le héros de l’Armée arménienne champion du monde de bras de fer pour handicapés

Lors de la Coupe du monde 2017 de bras de fer pour handicapés qui se sont déroulés du 19 au 22 novembre à Rumia (Pologne), le représentant de l’Arménie, Sargis Stepanyan a remporté deux médailles d’or et une d’argent.

JPEG - 97.9 ko
Sargis Stepanyan (à droite) remporte deux médailles d’or et une d’argent pour l’Arménie à la Coupe du monde 2017 de bras de fer pour handicapés à Rumia (Pologne)

Ainsi Sargis Stepanyan (34 ans), membre du commando d’élite de l’Armée arménienne, grièvement blessé sur le front de l’Artsakh lors d’une attaque azérie près de Djebraïl en juillet 2014 et amputé des deux jambes et de son bras droit, a remporté 3 médailles lors de cette coupe du monde. Dans la catégorie des 80 kg en PIDH- sitting, Sargis Stepanyan a reporté la médaille d’or. En PID open (toutes catégories) Sargis Stepanyan remporta la médaille d’argent.

JPEG - 55.6 ko
Sargis Stepanyan (à droite) remporte deux médailles d’or et une d’argent pour l’Arménie à la Coupe du monde 2017 de bras de fer pour handicapés à Rumia (Pologne)

Nous avions rencontré Sargis Stepanyan à Erévan en septembre et il nous avait promis de ramener en Arménie le titre de champion du monde de bras de fer des compétitions pour handicapés. Promesse largement tenue...

Krikor Amirzayan

photos site Facebook de Sargis Stepanyan

posté le 22 novembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Armée  Arménie  Image 450  Sports 


RESEAUX SOCIAUX
Israël et le génocide des Arméniens par Yaïr Auron, conférence animée par Harout Mardirossian

mettre en plein écran pour régler le son

posté le 21 novembre 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Image 450 


FRANCE/ARTSAKH
Diner en l’honneur de l’Artsakh et du président Bako Sahakian au cercle interallié

Le président de l’Artsakh, venu signer en France une charte d’amitié entre Alfortville et Berdzor, était l’invité d’honneur d’un diner organisé lundi soir par la représentation de l’Artsakh dans la République et présenté par son dirigeant Hovannes Guévorkian. Plus d’une centaine de convives, essentiellement issus du monde associatif, mais aussi les réalisateurs Robert Kéchichian et Arnaud Khayadjanian, ainsi que des élus étaient invités à cette soirée qui a également récompensé SE M. Viguen Tchitetchian pour son action au service de la cause de ce territoire qui a conquis son indépendance et sa liberté il y a près de 25 ans, au terme d’une guerre coloniale initiée par Bakou qui a fait plusieurs dizaines de milliers de morts.

De l’Azerbaïdjan, il n’a pourtant pas été question, dans le discours diplomatiquement très correct de Bako Sahakian qui s’est attaché à mettre en avant les réalisations économiques et politiques de cette jeune république, et qui a surtout loué l’amitié entre la France et le monde arménien. Ont également pris la parole, les députés René Rouquet, Guy Tessier et François Pupponi, qui ont rendu hommage à l’Artsakh et considéré comme un honneur le fait d’être blacklisté par le régime de Bakou.

JPEG - 737.1 ko

Hullé Kéchichian, une très jeune militante arménienne de France qui a réalisé un clip animé sur la cause de l’Artsakh à effet viral dans les réseaux sociaux, a appelé dans un beau discours tous les Arméniens à oeuvrer, chacun avec les armes qui sont les siennes, pour la défense de ce territoire arménien libéré.

JPEG - 870.1 ko

Yvan Travert, photographe dont les clichés font l’objet d’une exposition itinérante consacrée à l’Arstakh a fait part de son admiration pour la résistance du peuple de cette république qui vit toujours sous la menace. La députée Valérie Boyer s’est a rejoint en fin de soirée les autres élus présents à ce diner parmi lesquels figuraient Maryse Joissains Masini maire d’Aix-en-Provence, la députée du Vaucluse Mme Marie-FranceLhoro, Alexis Govciyan, maire adjoint de la mairie du 9eme, Jacques Marilossian, président du groupe d’amitié avec l’Arménie à l’Assemblée Nationale et Vanik Berebérian, président des maires ruraux de France. Une belle soirée qui annonçait en quelque sorte avant l’heure le départ de la tournée itinérantes des journées de l’Artsakh, dont l’inauguration officielle aura lieu le 21 novembre à Villeurbanne,

JPEG - 737.3 ko
JPEG - 1.9 Mo
Le président Bako Sahakian avec les coprésidents du CCAF, Mourad Papazian et Ara Toranian
JPEG - 93.2 ko
JPEG - 110.1 ko
JPEG - 100.4 ko
JPEG - 104.6 ko
JPEG - 100.4 ko
JPEG - 83.6 ko
posté le 21 novembre 2017 par Ara/armenews
THEMES ABORDES : France  Image 450  Karabagh 


GENOCIDE DES ARMENIENS
Sergueï Lavrov arrivé de Bakou à Erévan s’est rendu au mémorial du génocide des Arméniens

Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères est arrivé ce lundi 20 novembre en Arménie pour une visite officielle. Dès son arrivée à l’aéroport Zvartnots d’Erévan le chef de la diplomatie de Russie s’est dirigé vers le mémorial du génocide des Arméniens à Dzidernagapert sur les hauteurs d’Erévan afin de s’incliner devant la flamme éternelle dédiée aux 1,5 million de victimes civiles arméniennes du génocide de 1915. Sergueï Lavrov venait de Bakou où il avait rencontré les autorités azéries.

JPEG - 117.7 ko
Sergueï Lavrov le chef de la diplomatie russe au mémorial du génocide des Arméniens à Erévan

A Erévan, le ministre russe des Affaires étrangères examinera avec son homologue arménien Edouard Nalbandian et le président arménien Serge Sarkissian, le dossier du règlement pacifique du conflit de l’Artsakh (Haut-Karabagh). La Russie, dans le cadre du Groupe de Minsk de l’OSCE semble décidée à régler au plus tôt le conflit de l’Artsakh.

JPEG - 96.3 ko
Sergueï Lavrov le chef de la diplomatie russe au mémorial du génocide des Arméniens à Erévan

Le réchauffement diplomatique entre Moscou et Bakou expliquerait-il cette volonté russe de trouver une réponse urgente au règlement du conflit de l’Artsakh ? Moscou qui entretient également d’excellentes relations avec Erévan, son partenaire stratégique dans la région du Sud Caucase.

Krikor Amirzayan

posté le 21 novembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Diplomatie  Génocide  Image 450  Russie 


ARMENIE
L’insoumission passible d’une amende en Arménie

Les tire au flanc, objecteurs de conscience et autres insoumis réfractaires au service militaire en Arménie, mais aussi les étudiants sursitaires, n’ont qu’a bien se tenir, rentrer dans le rang ou mettre la main à la poche. Dans le cadre du projet de loi controversé relatif au sursis dans le service national, le Parlement arménien a vote vendredi 17 novembre, un nouvel amendement en vertu duquel tout citoyen de sexe masculin, allant sur ses 27 ans à la date du 1er décembre et qui se serait soustrait jusque là à ses obligations militaires pourrait bénéficier d’une amnistie, mais à condition de s’acquitter d’une lourde amende. Le Parlement arménien comptant 105 députés a voté à une large majorité l’extension de la législation en vigueur, avec cet amendement qui se présente comme un compromis après la fronde qu’avait suscitée le nouveau texte de loi dans le monde étudiant, en accordant à des centaines de jeunes gens dans une situation incertaine en raison du sursis que leur avaient valu leurs études, l’opportunité d’échapper à des poursuites judiciaires, voire de retourner en toute légalité en Arménie, pour ceux qui en étaient partis sans avoir répondu à l’appel sous les drapeaux, moyennant finance toutefois.

Le risque d’une discrimination par l’argent, que le projet de loi de faisait fort de conjurer en visant ceux qui avaient échappé à leurs obligations militaires en usant de leur fortune ou de leurs relations, se profile toutefois derrière cet amendement. Car l’amende proposée est plutôt lourde pour le budget de l’étudiant moyen, qui devra s’acquitter de la somme de 200 000 drams (environ 400 euros ) pour chaque période de conscription à laquelle il se serait dérobé illégalement (soit un total de 3,6 millions de drams, ou 7,200 euros, pour les périodes cumulées). Une députée du Parti républicain d’Arménie (HHK) majoritaire au Parlement arménien, Karine Achemian, qui a présenté le texte devant le Parlement, a précisé que l’il entrera en vigueur au 31 décembre 2019. Le texte original adopté en 2004 a été amendé à 8 reprises. Durant cette période, des milliers de citoyens sont retournés en Arménie beneficiant de l’amnistie proposée dans le cadre de cette loi, dont les dernières provisions étaient arrivées à échéance en mai 2015. Le ministère de la défense avait proposé que le Parlement offre une telle opportunité une dernière fois tout en augmentant le « prix » légal de cette amnistie jusqu’à quelque 9 millions de drams (environ 19 000 euros). Mais cette proposition avait été rejetée par la commission parlementaire sur la défense et la sécurité et les députés se sont montrés un peu moins sévères, en réduisant de plus de moitié le plafond de l’amende proposée par le ministère. Le président de cette commission, Koryun Nahapetian et plusieurs autres députés affiliés au HHK ont ouvertement critiqué pourtant l’amendement la semaine dernière. K.Achemian a aussi fait valoir que l’amendement proposé par le ministère de la défense limiterait le droit constitutionnel des députés. K.Nahapetian avait indiqué la semaine dernière que 700 à 800 “insoumis” avaient bénéficié chaque année d’une telle amnistie depuis 2004. Il a precise que quelque 9 500 autres étaient sous le coup de poursuites pour insoumission.

posté le 21 novembre 2017 par Gari/armenews