Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
3 - News Importante Une Etoile


ARTSAKH-AZRBAÏDJAN
Bakou demande à Paris de ne pas accorder de visas aux représentants de l’Artsakh se rendant en France

L’Azerbaïdjan par la voie de Hikmet Hadjiev le porte-parole du ministère des Affaires étrangères demande à Paris de ne pas accorder de visas aux habitants de l’Artsakh qui se rendent en France avec des passeports diplomatiques de l’Arménie. « L’expérience nous montre que les représentant des autorités locales en France utilisent pour les élections le soutien des communautés arméniennes. Les organisations arméniennes du lobbying qui passent outre les efforts du groupe de Minsk en vue d’établir la paix dans la région trompent les représentants des communautés arméniennes en s’emparant de leurs biens » a affirmé H. Hadjiev qui est -avouons-le- difficile à comprendre...

Le représentant de l’Azerbaïdjan a également affirmé que les manifestations liées à l’Artsakh dans les villes de France avec des personnes venues de l’Artsakh enfreignent les règles des visas de la zone Schengen.

Krikor Amirzayan

posté le 14 janvier 2018 par Krikor Amirzayan/armenews


BOURG-LES-VALENCE
« Arménia » a présenté le livre « Cuisine d’Arménie » de Corinne et Richard Zarzavatdjian face à un large public

Le public était venu nombreux -avec plus de 70 personnes- vendredi 12 janvier à la MJC Jean Moulin de Bourg-Lès-Valence à l’appel de l’association « Arménia » qui présentait le livre « Cuisine d’Arménie » de Corinne et Richard Zarzavatdjian paru début octobre aux éditions Solar.

Krikor Amirzayan le président d’« Arménia » et correspondant de nombreux titres de la presse arménienne a tout d’abord remercié les invités pour leur présence ainsi que le public toujours fidèle aux rendez-vous de l’association.

Il a également remercié les élus, a parmi eux Bernard Collignon Premier Adjoint de la ville de Bourg-Lès-Valence, Aurélien Esprit Adjoint au Maire de Bourg-Lès-Valence et Conseiller départemental, Franck Daumas-Diratzonian Adjoint au maire de Valence, Nathalie Iliozer, conseillère municipale de Valence. K. Amirzayan a ensuite signalé la présence dans la salle de responsables et présidents d’associations arméniennes de la région, avec Khosrof Iliozer (président de l’Amicale de Malatia), Georges Eretzian (président des Anciens Combattants Français d’Origine Arménienne de Drôme-Ardèche), Danièle Kézachian de l’Union des dames de l’Eglise apostolique arménienne Saint-Sahag de Valence, Tamar Stepanian (présidente de la Croix Bleue Arménienne de Valence, section « Arvita »).

Le président d’« Arménia » a rappelé quelques dates des prochains rendez-vous des associations arméniennes de la région. Il a ensuite présenté en quelques mots le livre « Cuisine d’Arménie » ainsi que les auteurs avant de leur donner la parole.

Richard Zarzavatdjian, présentateur journaliste et médecin-conseil connu de Télé Matin sur France 2 (France Télévisions) et Corinne Zarzavatdjian sa sœur, comédienne et responsable d’une agence de communication ont expliqué la naissance du livre ainsi que les objectifs. Tous deux amateurs de cuisine arménienne transmise par leur mère et leurs grands-parents ont communié leur amour de la tradition culinaire arménienne au public qui se délectait de leurs paroles et très à l’écoute. « La cuisine arménienne est une nourriture d’excellence qui a formaté notre goût pour ne pas dire notre choix de vie (...) elle a également été un formidable voyage dans le temps ». Richard Zarzavatdjian a de son côté souligné les qualités diététiques de la cuisine arménienne et ses bienfaits sur l’organisme.

Corinne et Richard Zarzavatdjian ont ensuite répondu aux nombreuses questions du public visiblement passionnée par cette cuisine arménienne qui est également très connue et appréciée dans notre région où la communauté arménienne est importante. « Une cuisine de partage, car les Arméniens ne cuisinent pas pour une seule personne mais pour un groupe. La cuisine arménienne s’apprécie à plusieurs et ce partage est tout son sens » ajouta Corinne Zarzavatdjian.

Les auteurs s’adonnèrent ensuite à une longue séance de dédicaces. En fin de soirée « Arménia » invita le public à déguster quelques éléments de la cuisine arménienne devant un petit buffet offert par l’association.

JPEG - 673.9 ko
JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 335.3 ko
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 1 Mo
JPEG - 1 Mo
JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 751.6 ko
JPEG - 459.3 ko
JPEG - 1.4 Mo
posté le 13 janvier 2018 par Krikor Amirzayan/armenews

&



ARMENEWS WEB TV
L’Arménie, la France, l’Argentine : le violoniste David Haroutunian se confie

En hommage aux origines ouvrières du tango, les quatre troublions de Tangomotán (David Haroutunian au violon, Marion Chiron au Bandonéon, Blanche Stromboni à la contrebasse, et Leandro Lacapère au piano) porte un bleu de travail pour jouer. Leur premier album, Défense d’afficher, est sorti fin 2017, mêlant compositions audacieuses et reprises des grands classiques à leur sauce. Ils le présenteront sur la Péniche Marcounet le mardi 13 février.

Cette musique argentine, David Haroutunian l’a toujours appréciée. C’est pourtant en tant que violoniste classique que le trentenaire né en Arménie sillonne le monde pour des concerts... Il faut dire qu’il a plus d’un tour dans son sac : le musicien talentueux nous raconte son parcours, et son projet Toumanian Mek, un quatuor de musique arménienne qui va se produire en première partie du concert d’André Manoukian le 29 janvier au Trianon à Paris.

posté le 11 janvier 2018 par Claire/armenews

Claire Barbuti



TRANSPORTS
La police nie être trop laxiste vis-à-vis des conducteurs imprudents

Hier, la police arménienne a fermement nié être trop laxiste vis-à-vis des conducteurs imprudents au volant de voitures de luxe. Cette déclaration est intervenue moins de 48h après qu’un accident à Erevan a causé la mort de deux policiers de la circulation.

Ces deux gardiens de la paix, Areg Davtian et Khachik Gasparian, se trouvaient dans une voiture de patrouille qui a été heurtée par une voiture de luxe aux premières heures de la matinée de lundi. Selon les forces de l’ordre, le conducteur de 25 ans du véhicule BMW X6, Sargis Vartanian, a fui les lieux mais a été retrouvé et arrêté plus tard dans la journée.

Le Comité d’enquête de l’Arménie a affirmé que Vartanian avait dépassé la limite de vitesse légale lorsqu’il a percuté la voiture de police à un croisement dans le centre-ville. Il est également apparu que le jeune homme n’avait pas de permis de conduire valide. Il en avait un avant que la police ne lui interdise de conduire en 2014 pendant un an, en raison de graves infractions au code de la route.

Lundi également, la police a arrêté le jeune frère de Vartanian, Serzh, accusé de vol qualifié et d’agression violente. Le comité d’enquête a confié que son arrestation n’était pas lié à l’accident de la route mortel.

Plusieurs médias et des utilisateurs des réseaux sociaux ont rapidement affirmé que l’accident avait été rendu possible à cause de l’impunité dont jouissaient les gens aisés et indisciplinés en raison de la corruption au sein du gouvernement et de l’appareil de sécurité.

Un chef adjoint de la police nationale, Hunan Poghosian, a rejeté ces accusations lorsqu’il a parlé au service arménien de RFE / RL (Azatutyun.am). “La police a toujours puni et continuera à punir tous les délinquants qui pullulent dans notre société“, a-t-il commenté.

Poghosian a également rejeté les arguments selon lesquels le suspect arrêté n’aurait jamais du pouvoir conduire sans son permis. “Savez-vous combien de conducteurs y a en Arménie, et combien d’entre eux conduisent des voitures sans permis“, a-t-il questionné.

Certains médias ont suggéré que les frères détenus avaient déjà évité des poursuites pénales grâce à leur grand-père, qui occupe un poste de responsabilité dans le réseau national de distribution de gaz de l’Arménie.

Les journaux ont également affirmé que le Premier ministre Karen Karapetian, qui gérait le réseau, avait téléphoné au chef du comité d’enquête, Aghvan Hovsepian, et lui avait ddemandé de veiller à ce que Sargis Vartanian soit sévèrement puni pour la mort des deux policiers.

Le porte-parole de Karapetian, Aram Araratian, a implicitement nié ces informations lundi, affirmant que le Premier ministre n’était pas en position d’intervenir dans les enquêtes criminelles. Mais Araratian a convenu qu’il était au courant des détails de l’accident de voiture.

“Le Premier ministre est confiant sur le fait que les organes concernés rempliront leurs fonctions définies par la loi, à la suite de laquelle tous les coupables recevront la punition qu’ils méritent“, a conclu le responsable.

posté le 11 janvier 2018 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



FOOTBALL-PREMIER LEAGUE
Henrikh Mkhitaryan titularisé lors du match Manchester United-Southampton (0-0)

Henrikh Mkhitaryan n’avait pas été titulaire au Manchester United depuis début novembre. Samedi 30 décembre pour le dernier match de l’année entre Manchester United et Southampton (0-0) comptant pour la 21e journée de Premier League, l’Arménien était enfin titulaire. Mais le match qui aurait dû logiquement tourner à l’avantage de Manchester United s’est enlisé. Après la sortie sur blessure de l’attaquant belge Romelu Lukaku, remplacé par Marcus Rashford, les Red Devils étaient réduits avec une attaque peu offensive et manquant souvent d’opportunité. Les attaquants Marcus Rashford, Juan Mata, Jesse Lingard et même Henrikh Mkhitaryan étaient fébriles et en manque de confiance. Tout comme Paul Pogba. Par deux fois les centres d’Henrikh Mkhitaryan auraient pu ouvrir le score mais ses tris n’étaient pas repris par ses coéquipiers. L’Arménien tenta même par trois ou quatre fois de tirer en direction des cages de Southampton mais son gardien Alex McCarthy arrêtait à chaque fois ses tirs. Henrikh Mkhitaryan qui n’arrivait pas à briller lors de ce retour et saisir une nouvelle chance, sortit à la 65e minute, remplacé par le français Anthony Martial.

JPEG - 131.5 ko
Henrikh Mkhitaryan remplacé par Anthony Martial à la 65e minute du match Manchester United-Southampton (0-0)

Ce match nul de Manchester United face à Southampton est révélateur de la situation inquiétante du club de José Mourinho qui n’arrive plus à renouer avec la victoire. Une équipe qui doute, comme tétanisée par une pression sans doute entretenue par l’entraîneur portugais. C’est peut-être également cette même pression qui a transformé le brillant et créateur Henrikh Mkhitaryan en joueur qui hésite à prendre des risques sur le terrain et s’exprimer pleinement.

Krikor Amirzayan

posté le 31 décembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews


CONSTANTINOPLE
La réponse sereine du Locum Tenens à l’archevêque Atéshian

A la suite de la conférence de presse d’Erevan du 21 décembre de l’archevêque Aram Atéshian, Mgr. Karékine Békdjian, Locum Tenens du siège patriarcal de Constantinople, a accordé un entretien téléphonique au site NEWS.am. Dans cet entretien, Mgr Békdjian qualifie de « contes » les propos d’Aram Atéshian selon lequel « les autorités turques continuaient de le considérer comme le seul légitime Vicaire général du Patriarcat » et « que l’élection d’un nouveau patriarche ne pourra pas avoir lieu tant que l’archevêque Karékine n’aura pas démissionné ».

Monseigneur Karékine indique qu’à ce jour il n’a constaté aucune réaction négative des autorités concernant son élection en tant que Locum Tenens et qu’il poursuivra sa mission jusqu’à l’élection patriarcale. Il rappelle qu’une demande a été adressée aux autorités en ce sens et qu’il est toujours dans l’attente d’une réponse qui ne saurait tarder. D’après lui, celle-ci devrait parvenir avant le mois de février.

Pour l’heure, Mgr. Karékine préside toutes les manifestations de la communauté arménienne de Constantinople et assume toutes les fonctions de représentation du Patriarcat auprès des Eglises soeurs. Il y a quelques semaines, il a rendu visite à sa Sainteté Bartholomée I, le Patriarche oeucuménique, et le 25 décembre à l’archevêque Lévon Zékian, primat des Arméniens catholiques ainsi qu’aux responsables des Eglises catholique latine et Syriaque orthodoxe à l’occasion du Noël occidental. L’archevêque Aram apparaît régulièrement lors des manifestations communautaires aux côtés de Mgr. Békdjian en tant que simple membre de la délégation patriarcale.

La presse d’Erevan s’interroge sur la présence de Mgr. Atéshian à Erevan mais aucune information n’a filtré sur une éventuelle rencontre du prélat avec le Catholicos. Dans les milieux ecclésiaux, on se contente de rappeler qu’il possède une maison en Arménie et qu’il y fait de fréquents séjours.

PN

posté le 28 décembre 2017 par Ara/armenews


Chanson
Raymond Vincy (Ovanessian) : Monsieur « Petit papa Noël »

Originaire de Marseille, Raymond Ovanessian (23 février 1904 - 26 mai 1968), dit Raymond Vincy, débute modestement dans la chanson comme co-auteur de livrets d’opérettes et de revues, comme les Trois de la marine en 1933. Opérette suivie par plusieurs autres, jusqu’en 1943. Mais c’est en 1945 qu’il décroche le contrat qui fera date dans sa future carrière comme auteur du livret de La Belle de Cadix, avec Luis Mariano (13 août 1914 - 14 juillet 1970), sur une musique de Francis Lopez (15 juin 1916 - 5 janvier 1995). Le succès est tel que Francis Lopez prend Raymond Vincy comme son librettiste et parolier attitré. Suivront Quatre jours à Paris, Pour Don Carlos, Le Chanteur de Mexico, La Route fleurie, La Toison d’Or, Méditerranée....

JPEG - 230.4 ko

Albert WIllemetz, Francis Lopez et Raymond Vincy (1948)

Il a également écrit plusieurs comédies, comme J’y suis j’y reste (1950), mais les paroles de « Petit papa Noël » (1) restent sans conteste son bâton de maréchal. Une chanson qui aura traversé, à ce jour, sept décennies !

“L’hymne national de Noël“ avait été choisi par Tino Rossi lui-même et enregistré pour le film Destins (1946), de Richard Pottier. Tino, dit l’Empereur de la romance (29 avril 1907 - 26 septembre 1983, l’interprétera pour la première fois sur la scène du théâtre de l’ABC en 1948. Une chanson qui aura les faveurs du gouvernement de l’époque qui voulait supprimer les chants religieux promus par le régime de Vichy.

La première version de « Petit Papa Noël » (celle du film), musique de Henri Martinet (4 avril 1909 - 26 novembre 1985), orchestration de Raymond Legrand (père de Michel : 23 mai 1908 - 25 Nov 1974), fut publiée en 1946 (78 tours Columbia). Deux ans plus tard une seconde version est enregistrée qui sera celle entendue sur les ondes jusqu’à aujourd’hui.

Sortie en 1954 en 45 tours (face B 2ème position), puis rééditée de nombreuses fois jusqu’en 1978, c’est la chanson la plus vendue dans l’histoire du disque, soit plus de 30 millions en France et 50 millions d’exemplaires avec ses différents interprètes et à l’international, selon les dires du fils de Tino, Laurent Rossi (22 mai 1948 - 20 août 2015) en 2012. En 1949, Tino Rossi reçoit le premier disque d’or de l’histoire. Il était véritablement en Or 24 carats.

Il existe une seule version en langue anglaise enregistrée en 1972 à Paris et Los Angeles par le groupe pop Les Irrésistibles (Christmas Bells Will Ring), dont votre serviteur a été le directeur artistique chez CBS, sur des paroles de Steve McMains et des arrangements de William Sheller.

Jean Eckian

(1) Cette chanson portant le même titre, la même musique mais avec différentes paroles, avait été créée par Xavier Lemercier pour une opérette d’Emile Audiffred à l’Odéon de Marseille en 1944. Les paroles évoquaient la prière d’un fils demandant au père Noël le retour de son père, prisonnier de guerre en Allemagne. Raymond Vincy, a réécrit les paroles, effaçant toute allusion à la guerre, à la demande de son imprésario Émile Audiffred et du compositeur Henri Martinet, devenu à la Libération le pianiste de Tino Rossi.

posté le 25 décembre 2017 par Jean Eckian/armenews


FOOTBALL
Henrikh Mkhitaryan élu Meilleur footballeur d’Arménie pour la 8e fois consécutive

Pour la 8e fois et la 7e année consécutive, l’international arménien du Manchester United a été reconnu Meilleur Footballeur d’Arménie pour l’année 2017 avec 190 points à l’issue du vote. 38 des 39 votants formés d’entraîneurs et professionnels du football ont placé dans leur liste le nom d’Henrikh Mkhitaryan. Cette année, Henrikh Mkhitaryan a remporté avec Manchester United l’Europa League ainsi que la Coupe de la Ligue d’Angleterre. L’Arménien fut également intégré par l’UEFA dans l’équipe-type de l’Europa League pour la saison 2016-2017.

Tigrane Barseghyan l’attaquant de Vardar Skopje (champion de Macédoine) est deuxième dans la liste des 10 meilleurs footballeurs, très loin derrière Henrikh Mkhitaryan avec seulement 35 points. Varazdat Haroyan le défenseur d’Oural (Russie) est 3e.

Krikor Amirzayan

posté le 23 décembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews


ARMENIE-ECONOMIE
La zone de libre-échange de Meghri inaugurée hier en présence du Premier ministre arménien

La zone libre échange de Meghri (sud de l’Arménie) à la frontière arméno-iranienne fut inaugurée vendredi 15 décembre en présence du Premier ministre arménien Karen Karapetyan et de nombreuses personnalités.

JPEG - 81.2 ko
La zone économique de libre-échange de Maghri au sud de l’Arménie à la frontière arméno-iranienne

« Nous attendons beaucoup de cette zone libre échange de Meghri » dit le Premier ministre arménien qui a visité la zone. 50 à 70 sociétés intéressées par cette zone de libre-échange de Meghri vont investir de 100 à 130 millions de dollars et créer 1500 postes de travail. L’Arménie attend par cette zone de Meghri l’exportation annuelle de près de 250 millions de dollars de produits vers l’Iran essentiellement.

Krikor Amirzayan

JPEG - 46.4 ko
JPEG - 78.2 ko
JPEG - 65.9 ko
posté le 16 décembre 2017 par Krikor Amirzayan/armenews